Unterseeboot 660

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 660
Image illustrative de l’article Unterseeboot 660
L'U-660 en novembre 1942.
Autres noms U-660
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Constructeur Howaldtswerke Hamburg AG
Chantier naval Hambourg
N° de coque : 809
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Götz Baur
Statut Coulé le
Équipage
Commandant Götz Baur
Équipage 4 officiers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Kiel
Brest
La Spezia
Indicatif M - 31 117
Localisation
Coordonnées 36° 07′ 01″ nord, 1° 00′ 00″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Méditerranée

(Voir situation sur carte : Méditerranée)
Unterseeboot 660
Unterseeboot 660

L'Unterseeboot 660 ou U-660 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Howaldtswerke Hamburg AG), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement de l'Oberleutnant zur See Götz Baur.

Il fut coulé en novembre 1942 en mer Méditerranée par la Marine britannique.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-660 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques Siemens-Schuckert GU 343/38-8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-660 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 5. Unterseebootsflottille jusqu'au , il intégra sa formation de combat dans la 9. Unterseebootsflottille et dans la 29. Unterseebootsflottille à partir du .

L'U-660 quitte Kiel le pour sa première patrouille de guerre. Le 5 août, l'U-593 signale le convoi SC 94 à 900 nautiques dans le sud du cap Farvel. Il est parti le 31 juillet de Sydney (Nouvelle-Écosse) pour Liverpool. L'U-660 est l'un des sept bateaux qui sont dirigés vers le convoi et qui opèrent contre lui à partir du 7 août. Le 8 août au matin, l'U-660 torpille un vapeur, il entend un coup au but avec une torpille après 1 minutes et 60 secondes, mais sans détonation[1]. Deux jours plus tard, l'U-660 torpille quatre bâtiments britanniques du convoi dans le sud de Reykjavik. Les deux navires endommagés seront envoyés par le fond le jour suivant par l'U-438

Le convoi est poursuivi et en dépit de l'escorte, les U-Boote lancent de nombreuses attaques dans une mauvaise visibilité et une couverture aérienne arrivée le . Un total d'onze bâtiments sont envoyés par le fond pour deux U-Boote portés disparus : le 6 août, l'U-210 et le 9 août, l'U-379[1].

À partir du , le groupe Lohs fait mouvement vers le nord, à la recherche de convois, mais le 22 août le convoi ONS 122 passe dans le sud de la ligne et est aperçu par un bateau positionné le plus dans le Sud du groupe, l'U-135. Il le poursuit, mais le contact est perdu le 23 août, à cause de la mauvaise visibilité. Il est repris le lendemain par l'U-660, mais ce dernier est pourchassé. Dans les premières heures du 25 août, le contact est repris à nouveau avec le convoi. Les conditions météo sont favorables jusqu'à ce que le brouillard tombe de nouveau et l'opération se termine le . L'U-660 est ravitaillé par l'U-174 pour retour vers la base qu'il atteint le 6 septembre[1].

Le , le sous-marin quitte Brest pour la Méditerranée. L'U-660 passe le détroit de Gibraltar durant la nuit du 10 au . Il arrive ensuite à La Spezia trois jours plus tard.

Il reprend la mer par sa deuxième patrouille, le , l'amenant en Méditerranée occidentale. L'U-660 est l'un d'un certain nombre de sous-marins qui sont rassemblés à partir du 5 novembre à l'ouest d'une ligne tracée à partir des Baléares jusqu'à Alger, pour contrer tous les développements résultants du grand nombre de bâtiments alliés à Gibraltar. Le , après les débarquements en Afrique du Nord, l'activité des U-Boote contre les navires alliés s'intensifie. Le 12 novembre, l'U-660, qui opère contre le convoi TE 3, est repéré par son escorte.

Le sous-marin est envoyé par le fond, dans le nord-ouest d'Oran, par des attaques aux charges de profondeur lancées par les corvettes HMS Lotus (en) et HMS Starwort (en). À h 31, le Lotus largue des charges de profondeur, endommageant sérieusement l'U-660, qui descend à 150 mètres. Alors que le bateau commence à prendre l'eau, le Starwort largue ses charges de profondeur et le commandant Baur fait surface à 10 h 59 et est pris immédiatement sous le feu des corvettes. L'équipage abandonne le submersible qui est sabordé, coulant par l'arrière à 11 h 5[1] à la position 36° 07′ N, 1° 00′ O.

2 des 47 membres d'équipage décèdent dans cette attaque.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Oblt. Götz Baur 25 juillet 1942 Kiel 6 septembre 1942 Brest 44 jours 20 513
2 Oblt. Götz Baur 3 octobre 1942 Brest 15 octobre 1942 La Spezia 13 jours
3 Oblt. Götz Baur 24 octobre 1942 La Spezia 12 novembre 1942 Coulé 20 jours
Total 77 jours 20 513 t

Notes : Oblt. = Oberleutnant zur See

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-660 opéra avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Steinbrinck (6 août 1942 – 11 août 1942)
  • Lohs (11 août 1942 – 28 août 1942)
  • Tümmler (3 octobre 1942 – 11 octobre 1942)
  • Wal (10 novembre 1942 – 12 novembre 1942)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-660 coula 2 navires marchands totalisant 10 066 tonneaux et endommagea 2 navires marchands totalisant 10 447 tonneaux au cours des 3 patrouilles (77 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Convoi Fait Localisation
10 août 1942 Condylis Drapeau de la Grèce Grèce 4 439 SC-94 Endommagé 57° 00′ N, 22° 30′ O
Cape Race Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 3 807 Coulé 56° 45′ N, 22° 50′ O
Empire Reindeer Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 6 259 Coulé 56° 45′ N, 22° 50′ O
Oregon Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 6 008 Endommagé 57° 05′ N, 22° 41′ O

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]