Unterseeboot 415

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 415
Image illustrative de l’article Unterseeboot 415
U-Boot type VIIC
Autres noms U-415
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Danziger Werft, Dantzig
N° de coque : 116
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Statut coulé le
Équipage
Commandant Kurt Neide
Herbert Werner
Équipage 40 - 56 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Déplacement en surface : 769 t
en plongée : 871 t
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel F46
2 moteurs électrique Siemens-Schuckert
Puissance moteur diesel : 2,100 - 2,400 kW
moteur électrique : 550 kW
Vitesse en surface : 17,7 nœuds (32,8 km/h)
en plongée : 7,6 nœuds (14,1 km/h)
Profondeur 230 mètres
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
Rayon d'action en surface : 15 700 km (9 800 mi) à 10 nœuds (19 km/h)
en plongée : 150 km (92 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h)
Carrière
Port d'attache Bergen
Brest

L'U-415 était un Unterseeboot type VII utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-415 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un faisceau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m, et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel F46 de 6 cylindres produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques Siemens-Schuckert GU 343/38-8 produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure), en surface, son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-415 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) et embarquait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon anti-aérien de 20 mm Flak.

Historique[modifier | modifier le code]

Le sous-marin fut commandé le à Dantzig (Danziger Werft), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le sous le commandement du Kapitänleutnant Kurt Neide.

Le sous-marin a également participé à sept Rudeltaktik.

Il effectua 7 patrouilles pour un total de 239 jours en mer avant d'être coulé par une mine le .

Il quitta Bergen le . Sa première patrouille le fait naviguer vers le sud du Groenland, où il endommagea le navire britannique Wanstead le 21 avril (l'U-413 lui porta le coup de grâce).

Lors de son retour vers la base de Brest, il fut attaqué le 1er mai à l'ouest du golfe de Gascogne par un Handley Page Halifax de la 502e escadron de la RAF et par un Whitley de la 602e escadron, également de la RAF. Bien qu'il fût endommagé, il réussit à atteindre sa base le 5 mai après 60 jours en mer.

Sa deuxième patrouille le fait naviguer avec l'U-159 et l'U-634. La petite flottille fut repérée par un Whitley, le au large de l'Espagne, mais les trois sous-marins plongèrent avant que l'aviation ennemie ne puissent les attaquer. Ils s'en sortirent sans dommages. Il fut également attaqué par une corvette au large de la côte de la Trinité le 24 juillet, lorsqu'il prend pour cible un convoi. Il rentra néanmoins à la base après 89 jours en mer sans aucun succès.

Sa troisième patrouille du 27 octobre au 2 novembre fut marqué par l'attaque d'un Vickers Wellington équipée d'un Leigh light dans le golfe de Gascogne, le 30 octobre. L'avion l'attaqua avec 4 charges de profondeur qui causèrent assez de dégâts pour interrompre sa patrouille. Le Wellington fut abattu au cours de l'action, les six membres d'équipage furent tués.

Lors de sa quatrième patrouille, la veille de Noël, il endommagea le destroyer HMS Hurricane (en) de la classe H. Il fut plus tard sabordé par l'HMS Watchman (en). Lors de son retour l'U-415 fut attaqué par un Handley Page Halifax de la 58e escadron, le . L'avion largua six charges de profondeur sur le U-boot qui plongea immédiatement. Il atteindra son port d'attache le jour suivant après 47 jours en mer.

Sa cinquième patrouille fut brusquement stoppée au milieu de l'Atlantique lorsqu'il fut attaqué le par des aéronefs et des navires d'escorte du convoi CU 17. Il fut gravement endommagé mais il parviendra à retourner à Brest le 31 mars.

Le 17 avril l'Oberleutnant zur See Herbert Werner prit le commandement de l'U-415.

Après quelques réparations l'U-415 fut inactif pendant 68 jours avant d'être réaffecté pour former une patrouille (groupe Landwirt) pour contrer une possible invasion alliées. 

Le groupe Landwirt furent finalement mobilisés dans la nuit du 6 au , le soir du débarquement de Normandie. Ils partirent de Brest en deux vagues. Huit des U-Boots firent surface pour attaqués l'aviation ennemie. Cet affrontement fut décrit comme « le plus grand combat aérien / sous-marin de la guerre ». Quatre des U-Boots de Brest furent détruits lors des attaques en 24 heures, trois autres furent endommagés et forcés de retourner à leurs bases. L'U-415 fut attaqué à l'aube du 7 juin par un Wellington équipé de Leigh light, il fut encore gravement endommagé mais il parviendra à rentrer à Brest le lendemain. Le commandant Werner affirma qu'il a abattu deux appareils au cours de cette action. Selon d'autres sources, quatre avions de la RAF furent perdus, mais il n'est pas possible d'établir précisément quel U-Boot était responsable de la perte de ces avions.

Suite à cette action l'Edr ordonna à tous les sous-marins présent à Brest de se limiter seulement à des patrouilles de défense à proximité de leurs ports d'attaches. Le 11 juillet, il fut affecté avec l'U-963 pour une patrouille défensive à proximité de Brest pour protéger les U-Boots entrants et sortants du port. En vertu de fréquentes attaques aériennes, ce petit groupe fut dissous au bout de deux jours.

Le 14 juillet, l'U-415 fut torpillé au large de Brest par une mine lancée par un avion britannique. Il coula à la position 48° 22′ N, 4° 29′ O, à h 15 du matin. Deux membres d'équipage furent tués lors de cette attaque.

L'épave irrécupérable fut soulevée le 21 juillet, les restes servirent de pièces de rechange pour réparer d'autres U-boote endommagés. Le reste de sa coque fut utilisé jusqu'en 1946.

Rudeltaktik[modifier | modifier le code]

L'U-415 pris part à sept Rudeltaktik (meutes de loup) durant sa carrière opérationnelle :

  • Seeteufel (21-30 mars 1943)
  • Meise (11-24 avril 1943)
  • Coronel (4-8 décembre 1943)
  • Coronel 2 (8-14 décembre 1943)
  • Coronel 3 (14-17 décembre 1943)
  • Borkum (18-26 décembre 1943)
  • Preussen (7 mars 1944)

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Navire coulés[modifier | modifier le code]

Date Nom Nationalité Tonnage Sort
21 avril 1943 Ashantian Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 4 917 Coulé
21 avril 1943 Wanstead Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni  5 486 Endommagé
24 décembre 1943 HMS Hurricane Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy 1 340 Endommagé 

puis sabordé

Anecdotes[modifier | modifier le code]

Le commandant Werner et certains membres d'équipage de l'U-415 furent transférés sur l'U-953.

Werner survécut à la guerre et écrivit le best-seller Iron Coffins.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]