Unterseeboot 963

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 963
Image illustrative de l’article Unterseeboot 963
L'U-963 arrivant à Nazaré, le 20 mai 1945.
Autres noms U-963
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Constructeur Blohm + Voss
Chantier naval Hambourg
N° de coque : 163
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Karl Boddenberg
Statut Sabordé le
Équipage
Commandant Karl Boddenberg
Werner Müller
Rolf-Werner Wentz
Équipage 4 officiers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Trondheim
Lorient
Brest
La Pallice
Bergen
Indicatif M - 50 702
Localisation
Coordonnées 39° 36′ 00″ nord, 9° 04′ 59″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Portugal

(Voir situation sur carte : Portugal)
Unterseeboot 963
Unterseeboot 963

L'Unterseeboot 963 ou U-963 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm + Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement du Leutnant zur See Karl Boddenberg.

L'U-963 n'endommagea ou ne coula aucun navire au cours des 10 patrouilles (282 jours en mer) qu'il effectua.

Il fut sabordé au Portugal en mai 1945.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-963 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1 400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques Brown, Boveri & Cie GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h).

L'U-963 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) et embarquait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 5. Unterseebootsflottille jusqu'au , il intégra sa formation de combat dans la 1. Unterseebootsflottille puis dans la 11. Unterseebootsflottille à partir du .

Le , l'U-963 effectue sa première patrouille de guerre au départ de Trondheim pour l'Atlantique Nord. Lors de son transit par le détroit du Danemark, il est endommagé par des glaces dérivantes[1]. L'U-963 est contraint de rentrer à la base en raison des dommages subis.

Lors de sa deuxième patrouille, l'U-963 patrouille en meute à la recherche de convois dans l'Atlantique jusqu'à l'est de Terre-Neuve, mais il ne rencontre aucun succès. Après 60 jours en mer, il rejoint son port d'attache de Lorient qu'il atteint le .

Pendant sa troisième patrouille, le , l'U-963 abat un B-24 britannique du 53 Sqn RAF / T. Le , il est attaqué au large de Brest par un avion allié non identifié, blessant neuf hommes d'équipage, dont deux grièvement. Le sous-marin arriva à Brest le lendemain.

L'U-963 reprend la mer pour sa quatrième patrouille le . Le lendemain, il est attaqué et endommagé par un Liberator du Sqn 53 piloté par le F/Lt J.W. Carmichael, au nord-ouest d'Ouessant.

Le à 22 h 0, l'U-963 quitte Brest en compagnie de l'U-415. Il rentre trois jours après.

Le , deux hommes d'équipage ont été tués lors de bombardements de la RAF sur la base de Brest. Le Boozsmaaz Albrecht Sekula est mort sur le coup, tué par l'explosion d'une bombe à quai, tandis que son coéquipier Maschinenobergefrezter Helmut Laskosky décède plus tard de ses blessures dans un tunnel derrière le U-Bunker qui fonctionne maintenant comme un hôpital de campagne[1].

Lors de sa septième patrouille le à h 17, il perd un homme d'équipage (Boozsmaaz Hans Reiler) lors d'une plongée d'urgence dans le golfe de Gascogne.

Sa huitième patrouille se déroule du 29 août au , soit 40 jours en mer. L'U-963 est l'un des trois U-Boote équipé d'un Schnorchel qui opèrent dans la Manche à partir de la mi-septembre 1944. Tandis que certains navires sont coulés dans cette zone dans la première semaine de septembre 1944, le trafic devient ensuite très réduit[1]. L'U-963 reste dans cette zone pendant quelques jours mais ne rencontre aucun succès.

Le , l'U-963 quitte Bergen pour les côtes britanniques. Pendant la première semaine de février 1945, il patrouille dans la mer d'Irlande, sans succès. À partir du , des réparations sont effectuées sur son Schnorchel[1].

Sa dixième et dernière patrouille l'emmène dans l'Atlantique Ouest. L'U-963 doit réaliser une opération de mouillage de mines au large de Portland (Maine). Il est en partance lorsque la guerre prend fin le . L'U-963 fait alors route vers l'est et sur le chemin du retour le à 10 h 0 précise, en contravention avec les termes de la reddition, son équipage l'échoue et le saborde près de Nazaré à l'ouest de Porto (Portugal), à la position 39° 36′ N, 9° 05′ O. L'équipage rejoint la terre à l'aide de canots pneumatiques gonflables. Les autorités portugaises internent les 48 membres d'équipage et ils sont plus tard remis aux autorités britanniques[1].

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
Oblt. Karl Boddenberg 17 août 1943 Kiel 20 août 1943 Bergen 4 jours
Oblt. Karl Boddenberg 24 août 1943 Bergen 26 août 1943 Trondheim 3 jours
1 Oblt. Karl Boddenberg 4 septembre 1943 Trondheim 18 septembre 1943 Trondheim 15 jours
2 Oblt. Karl Boddenberg 5 octobre 1943 Trondheim 3 décembre 1943 Lorient 60 jours
3 Oblt. Karl Boddenberg 23 janvier 1944 Lorient 24 janvier 1944 Lorient 2 jours
L Oblt. Karl Boddenberg 26 janvier 1944 Lorient 27 mars 1944 Brest 62 jours
4 Oblt. Karl Boddenberg 6 juin 1944 Brest 8 juin 1944 Brest 3 jours
5 Oblt. Karl Boddenberg 11 juillet 1944 Brest 13 juillet 1944 Brest 3 jours
6 Oblt. Karl Boddenberg 17 juillet 1944 Brest 19 juillet 1944 Brest 3 jours
7 Oblt. Werner Müller 13 août 1944 Brest 21 août 1944 La Pallice 9 jours
8 Oblt. Karl Boddenberg 29 août 1944 La Pallice 7 octobre 1944 Bergen 40 jours
9 Oblt. Rolf-Werner Wentz 16 janvier 1945 Bergen 6 mars 1945 Trondheim 50 jours
10 Oblt. Rolf-Werner Wentz 23 avril 1945 Trondheim 20 mai 1945 Sabordé 28 jours
Total 282 jours t

Note : Oblt. = Oberleutnant zur See

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-963 a opéré avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Siegfried (22 — 27 octobre 1943)
  • Siegfried 2 (27 — 30 octobre 1943)
  • Körner (30 octobre 1943 — 2 novembre 1943)
  • Tirpitz 2 (2 — 8 novembre 1943)
  • Eisenhart 5 (9 — 15 novembre 1943)
  • Igel 2 (3 — 17 février 1944)
  • Hai 2 (17 — 22 février 1944)
  • Preussen (22 février 1944 — 14 mars 1944)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]