Unterseeboot 989

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 989
Image illustrative de l’article Unterseeboot 989
U-boot type VIIC
Autres noms U-989
Type Sous-marin type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Constructeur Blohm + Voss
Chantier naval Hambourg
N° de coque : 189
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Hardo Rodler von Roithberg
Statut Coulé le
Équipage
Commandant Hardo Rodler von Roithberg
Équipage 4 officiers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
1 canon de pont de 8,8 cm SK C/35
1 canon anti-aérien de 20 mm Flak
1 canon 37 mm Flak M/42
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Kiel
Brest
Horten
Indicatif M - 54 065
Localisation
Coordonnées 61° 36′ 00″ nord, 1° 34′ 59″ ouest

Géolocalisation sur la carte : mer du Nord

(Voir situation sur carte : mer du Nord)
Unterseeboot 989
Unterseeboot 989

L'Unterseeboot 989 ou U-989 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm + Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement de l'Oberleutnant zur See Hardo Rodler von Roithberg.

Il fut coulé par la Royal Navy dans l'Atlantique Nord, en février 1945.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-989 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1 400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques Brown, Boveri & Cie GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h).

L'U-989 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) et embarquait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups), d'un canon antiaérien de 20 mm Flak et d'un canon 37 mm Flak M/42 qui tire à 15 350 mètres avec une cadence théorique de 50 coups/minute. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 5. Unterseebootsflottille jusqu'au , puis il intégra sa formation de combat dans la 9. Unterseebootsflottille. À partir du , il opéra dans la 33. Unterseebootsflottille.

Il quitte Kiel en Allemagne le pour sa première patrouille sous les ordres de Hardo Rodler von Roithberg, promu Kapitänleutnant le . L'U-989 fait partie du groupe Igel 1 qui se positionne dans le nord-ouest de l'Écosse à partir du . Les U-Boots opèrent ensuite dans le sud-est de l'Islande jusqu'au quand un nouveau retrait commence vers l'ouest.
L'U-989 et les U-boots opèrent ensuite dans l'ouest de la Manche à la recherches des convois ONS 29, ON 224 et OS 68, repérés par un avion le . Au lieu d'observer des convois à l'aube du , les bateaux ne voient que des destroyers. L'opération est annulée et les U-Boots naviguent en immersion pour éviter les appareils du HMS Striker (D12) (en)[1]. Après 54 jours en mer, l'U-989 atteint Brest le .

Sa deuxième patrouille se déroule du 6 au , soit 3 jours en mer. Le au matin, en transit pour rejoindre sa zone de patrouille, l'U-989 est attaqué et endommagé par le Wellington HQ149/C du Sqn 407 (RCAF) piloté par le S/Ldr D.W. Farrel. Au cours du combat, le submersible abat le Wellington. Un peu plus tard il est de nouveau attaqué par le Liberator BZ942/M du Sqn 224 piloté par le F/O E. Allen. Pendant l'échange des tirs, le commandant Roithberg est blessé à la cuisse[1].

Lors de sa troisième patrouille, le submersible part en mer pendant 3 jours.

Sa quatrième patrouille débute le au départ de Brest pour la Manche. L'U-989 équipé maintenant d'un Schnorchel atteint sa zone d'opérations. Dans la soirée du , il torpille et endommage un cargo à vapeur américain au sud-ouest de l'île de Wight et trois jours plus tard, dans la même zone, il envoie par le fond un cargo à vapeur britannique qui est en route pour la Normandie. Les sept U-Boots que l'on pense encore en opérations dans la Manche reçoivent l'ordre de rejoindre la Norvège à la fin août 1944[1]. L'U-989 et cinq des U-Boots répondent à l'ordre et il atteint Marviken le .

Après une courte escale à Flensbourg, l'U-989 débute sa cinquième patrouille le  au départ de Horten pour les côtes britanniques. En transit, le sous-marin est repéré par le 10e EG le en mer de Norvège, au nord des Shetlands[1]. Il est envoyé par le fond à la position 61° 36′ N, 1° 35′ O, par des charges de profondeur des frégates HMS Bayntun (K310) (en), HMS Braithwaite (K468) (en), HMS Loch Dunvegan (K425) (en) et HMS Loch Eck (K422) (en).

Deux hommes sont recueillis, mais ils sont morts dès l'après-midi. L'un d'eux était le commandant Hardo von Roithberg, le jour de son 27e anniversaire. Les quarante-cinq autres membres d'équipage sont également portés disparus.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Kptlt. Hardo Rodler von Roithberg 11 janvier 1944 Kiel 4 mars 1944 Brest 54 jours
2 Kptlt. Hardo Rodler von Roithberg 6 juin 1944 Brest 8 juin 1944 Brest 3 jours
3 Kptlt. Hardo Rodler von Roithberg 8 juillet 1944 Brest 10 juillet 1944 Brest 3 jours
4 Kptlt. Hardo Rodler von Roithberg 9 août 1944 Brest 26 septembre 1944 Marviken 49 jours 8 967
Kptlt. Hardo Rodler von Roithberg 28 septembre 1944 Marviken 3 octobre 1944 Flensburg 6 jours
Kptlt. Hardo Rodler von Roithberg 3 février 1945 Flensbourg 5 février 1945 Horten 3 jours
5 Kptlt. Hardo Rodler von Roithberg 7 février 1945 Horten 14 février 1945 Coulé 8 jours
Total 126 jours t

Note : Kptlt. = Kapitänleutnant

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-989 a opéré avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Stürmer (26 janvier – 3 février 1944)
  • Igel 1 (3-17 février 1944)
  • Hai 1 (17-22 février 1944)

Navire(s) coulé(s)[modifier | modifier le code]

L'U-989 a coulé 1 navire marchand de 1 791 tonneaux et a endommagé 1 navire marchand de 7 176 tonneaux au cours des 5 patrouilles (126 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Convoi Fait Localisation
23 août 1944 Louis Kossuth Drapeau des États-Unis USA 7 176 EPM-42 Endommagé 50° 16′ N, 1° 41′ O
26 août 1944 Ashmun J Clough Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 1 791 EBC-82 Coulé 50° 10′ N, 1° 41′ O

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]