Unterseeboot type XXVI

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant les sous-marins
Cet article est une ébauche concernant les sous-marins.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Unterseeboot type XXVI
Type Submersible
Histoire
A servi dans War ensign of Germany (1938-1945).svg Kriegsmarine
Équipage
Équipage 33 hommes
Caractéristiques techniques
Vitesse 25 nœuds (surface), 18 (plongée)
Profondeur 300 m
Caractéristiques militaires
Armement 10 tubes lance-torpilles 533 mm (4 dans la proue et 6 au centre du navire, dans un système dit « orgue de Schnee »)

Le U-Boot type XXVI était un projet de U-Boot océanique pendant la Seconde Guerre mondiale. Sa particularité principale était qu’il devait être doté d’une turbine Walter à peroxyde d’hydrogène en plus de moteurs Diesel et électrique classiques. Ce système de propulsion anaérobie aurait pu en faire le sous-marin le plus performant du monde jusqu’à l’arrivée de la propulsion nucléaire.

La propulsion Walter permettait d'atteindre une grande vitesse en plongée, plus de vingt nœuds, supérieure même à la vitesse en surface et donc de se dérober très rapidement après une attaque, mais elle exigeait d'énormes espaces de stockage pour le HTP (High Test Peroxyde ou Eau Oxygénée ou encore Perhydrol) un composé chimique très réactif et susceptible de provoquer des explosions et des incendies.

La mise au point du moteur Walter tardant, mais la fabrication des coques (très novatrices au plan hydrodynamique) étant déjà lancée, les ingénieurs allemands eurent l'idée de stocker une grande quantité de batteries dans l'espace prévu pour les réservoirs de Perhydrol, donnant ainsi naissance au type XXI, un redoutable sous-marin d'attaque Diesel électrique, qui ne fut mis en service (en très petit nombre) que dans les ultimes semaines de la guerre

Historique[modifier | modifier le code]

Aucun ne sera construit totalement, la fin de la guerre interrompant les travaux en cours.

Trois U-Boote type XVII B semi expérimentaux (plus petits que le type XXVI), conçus comme démonstrateurs du concept à propulsion par peroxyde d'hydrogène furent terminés avant la chute de l'Allemagne en 1945.

Sabordés par les équipages allemands, ils furent renfloués et réparés par les alliés.

Le U 1407 fut transporté en Angleterre, rééquipé avec une turbine Walter neuve (Les anglais avaient capturé le professeur Hellmuth Walter qui supervisa l'opération) et rebaptisé HMS Meteorite.

Les essais mirent en lumière les dangers du Perhydrol et provoquèrent un supplément de stress chez les équipages, qui le considéraient "sûr à seulement 75 %".

La vitesse en plongée était suffisamment intéressante pour que l'amirauté anglaise persiste dans cette voie : deux sous marins à propulsion Walter expérimentaux (donc avec un nom commençant par Ex), mais de taille océanique, assez voisins des types XXI et XXVI, furent lancés par les anglais en 1954 : les HMS Excalibur et HMS Explorer :

Ces deux sous marins se révélèrent très délicats à mettre au point connaissant des incendies et des explosions à répétition, même si la vitesse en plongée était phénoménale pour l'époque.

Les équipages, soumis à rude épreuve les avaient surnommés HMS Excruciator et HMS Exploder (Traduction libre : Le Tortionnaire et L'explosif).

Régulièrement des bouffées de flammes apparaissaient inopinément dans le compartiment des turbines (dépourvu de personnel lors de la navigation) et le combustible, contenu dans des réservoirs souples à l'extérieur de la coque épaisse explosa à plusieurs reprises.

L'apparition de la propulsion nucléaire, adaptée à la plongée comme à la navigation de surface, avec une autonomie quasi illimitée mit fin à ces recherches.

Sources[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Wolfgang FRANK (trad. Jean VEITH), U-boote contre les marines alliées : 2. vers la défaite 42-45 [« Die wölfe und der Admiral »], Paris, J’ai Lu, coll. « J’ai Lu leur aventure » (no A94/95), (1re éd. 1956), 384 p., poche
    Après l'entrée en guerre des USA, le panorama de la guerre change jusqu'à la défaite de mai 1945. Le propulseur Walter est mentionné pp. 277-278.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]