Unterseeboot 468

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 468
Image illustrative de l’article Unterseeboot 468
U-Boot type VIIC
Autres noms U-468
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Deutsche Werke - Kiel
N° de coque : 299
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Klemens Schamong
Statut Coulé le
Équipage
Commandant Klemens Schamong
Équipage 4 officers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Kristiansand
La Pallice
Indicatif M - 49 533
Localisation
Coordonnées 12° 19′ 48″ nord, 20° 07′ 01″ ouest

Géolocalisation sur la carte : océan Atlantique

(Voir situation sur carte : océan Atlantique)
Unterseeboot 468
Unterseeboot 468

L'Unterseeboot 468 ou U-468 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Kiel (Deutsche Werke), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement de l'Oberleutnant zur See Klemens Schamong.

Il fut coulé au large du Sénégal en août 1943 par l'aviation britannique.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-468 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques Siemens-Schuckert GU 343/38-8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-468 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 5. Unterseebootsflottille jusqu'au , puis il intégra sa formation de combat avec la 3. Unterseebootsflottille.

Sa première patrouille du 1er février au , au départ de Kristiansand, le fait naviguer dans l'Atlantique Nord. Le 12 mars, il coula en deux torpilles le pétrolier britannique Empire Light au sud-est du Cap Farewell (Groenland). Le navire, un traînard du convoi ON-168, avait été endommagé par une torpille de l'U-638 le 7 mars et fut par la suite abandonné par l'équipage. L'U-468 arriva à son nouveau port d'attache, La Pallice, en France occupée, après 55 jours en mer.

Sa deuxième patrouille, du 19 avril au , le fit naviguer au milieu de l'Atlantique. Le 22 mai à 8h35, l'U-boot fut attaqué par un Grumman TBF Avenger de l'escadron VC-9 du porte-avions d'escorte USS Bogue. À peine une heure plus tard, il fut attaqué une nouvelle fois par un autre avion de la même escadron qui cette fois-ci l'endommagea. À 15:57, l'U-468 il fut attaqué pour la troisième fois par un avion de la Royal Navy de la 819 Naval Air Squadron (en). Bien que défendu par la flak, l'avion de fut pas détruit. Gravement endommagé, l'U-boot réussira tant bien que mal à rentrer à la base après 41 jours en mer et 3 attaques ennemies.

Sa troisième patrouille, du 7 juillet au , le fit naviguer vers le sud de la côte ouest-Africaine. Au 36e jour, il fut attaqué et coulé par un B-24 Liberator de la 200e escadron de la RAF, au sud-ouest de Dakar à la position 12° 20′ N, 20° 07′ O. L'U-468 mitrailla l'avion plusieurs fois avec la flak. Bien qu'il fût en flamme, le Libérator continua l'attaque et larga six charges de profondeur avant de s'écraser en mer, tuant les huit membres d'équipage. Deux des six charges de profondeur lancées provoquèrent son naufrage. L'U-468 coula en moins de 10 minutes, ce qui laissa très peu de temps à l'équipage d'abandonner le submersible. Moins de la moitié de l'équipage réussit à quitter l'épave, beaucoup furent blessés ou intoxiqués par le chlore gazeux, d'autres sont morts noyés, d'épuisement ou dévorés par des requins.

Seul le commandant et six membres d'équipage sur 51 hommes survécurent. Les survivants réussirent à extraire un canot en caoutchouc avant que le sous-marin ne disparaisse des flôts. Ils furent plus tard secourus par la corvette HMS Clarkia, le 13 août.

Le pilote du Libérator, le Flying Officer Lloyd Allan Trigg de la RNZAF fut par la suite décoré de la Croix de Victoria à titre posthume pour cette action. Ce fut la seule fois qu'une telle décoration fut décernée uniquement grâce au témoignage d'un combattant ennemi et également le premier qui fut décoré pour la lutte ASM (lutte anti-sous-marine).

En 2007, le chercheur Néo-Zélandais Arthur Arculus traqua le commandant allemand Klemens Schamong, à son domicile près de Kiel[1].

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
Oblt. Klemens Schamong 28 janvier 1943 Kiel 30 janvier 1943 Kristiansand 3 jours
1 Oblt. Klemens Schamong 1er février 1943 Kristiansand 27 mars 1943 La Pallice 55 jours 6 537
2 Oblt. Klemens Schamong 19 avril 1943 La Pallice 29 mai 1943 La Pallice 41 jours
3 Oblt. Klemens Schamong 7 juillet 1943 La Pallice 11 août 1943 Coulé 36 jours
Total 135 jours 6 537 t

Note : Oblt. = Oberleutnant zur See

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-468 opéra avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Ritter (11-26 février 1943)
  • Burggraf (4-5 mars 1943)
  • Raubgraf (7-16 mars 1943)
  • Amsel (29 avril - 3 mai 1943)
  • Amsel 3 (3-6 mai 1943)
  • Rhein (7-10 mai 1943)
  • Elbe 1 (10-14 mai 1943)
  • Mosel (19-23 mai 1943)
  • Sans nom (11-29 juillet 1943)

Navire coulé[modifier | modifier le code]

L'U-468 coula 1 navire marchand de 6 537 tonneaux au cours des trois patrouilles (135 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage
Fait
12 mars 1943 Empire Light Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 6 537 Coulé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]