Unterseeboot 618

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 618
Image illustrative de l’article Unterseeboot 618
U-boote type VIIC
Autres noms U-618
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Blohm & Voss - Hambourg
N° de coque : 594
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Kurt Baberg
Statut Coulé le
Équipage
Commandant Kurt Baberg
Erich Faust
Équipage 4 officers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Kiel
St. Nazaire
Lorient
Brest
Indicatif M - 46 602
Localisation
Coordonnées 47° 22′ 01″ nord, 4° 39′ 00″ ouest

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Unterseeboot 618
Unterseeboot 618

L'Unterseeboot 618 ou U-618 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm & Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement de l'Oberleutnant zur See Kurt Baberg.

L'U-618 fut coulé dans le Golfe de Gascogne par des frégates et un avion britannique, en septembre 1943.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-618 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques BBC GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-618 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 5. Unterseebootsflottille jusqu'au , puis intégra sa formation de combat dans la 7. Unterseebootsflottille.

A l'automne 1942, les Allemands ont pour la première fois depuis le début de la guerre un nombre suffisant de U-Boots en opération dans l'Atlantique Nord. Ce renforcement en nombre se heurte une avancée technologique du côté britannique, en particulier les nouveaux radars. L'attaque du convoi SC 104 dans l'Atlantique nord illustre les limites des deux camps à ce stade de la guerre. Le convoi, repéré par la meute Wotan le 12 octobre, perd huit navires en deux jours. En cause, les conditions météos qui empêchaient l'utilisation effective du radar et l'escorte dispersée à la poursuite des échos des sous-marins ennemis. Le tableau change ensuite: la mer se calme et la visibilité diminue, améliorant l'efficacité du radar tandis que l'escorte est regroupée au plus près du convoi. Dès lors, la vigueur de la défense et les pertes qu'elle inflige empêchent les sous-marins allemands d'arriver à portée des navires marchands. Malgré la présence de nombreux navires à la mer, les Allemands n'ont pas réussi à concentrer un nombre suffisant de navires contre le convoi. Plus grave à terme: ils n'ont pas réalisé la présence des nouveaux radars et des systèmes gonio qui expliquent leur échec à partir du troisième jour. Ce sont ces armes qui contribueront à leur défaite quelques mois plus tard dans l'Atlantique Nord[1]. Le , l'U-618 rencontra son premier succès lorsqu'il coula un navire marchand britannique du convoi SC-104, au milieu de l'Atlantique.

Le convoi ON-137 est repéré le 16 octobre par un des navires de la meute Panther. Est également engagée la meute Wotan, à peine sortie de la bataille contre le convoi SC 104.

L'opération fut un échec, le mauvais temps empêchait les U-Boot de rejoindre le convoi (le seul à y parvenir est endommagé avant d'avoir pu attaquer) et le 18 octobre, les navires de la meute Panther abandonnent la chasse pour rentrer à leurs bases. Finalement l'opération est abandonnée le lendemain. Seuls des navires naviguant isolément dans la zone sont victimes des U-Boots[2], comme l'U-618 qui coula un navire marchand américain, traînard du convoi.

Le , l'U-618 torpille et coule un cargo britannique à environ 250 miles au sud-ouest de Freetown. Six membres d'équipage ont été tués lors de l'attaque. Le capitaine, 72 membres d'équipage et huit artilleurs ont été sauvés. Les survivants ont été secourus par l'HMS Wolverine (D 78) (en)[3].

Au soir du , l'U-618 abat un bombardier Liberator équipé d'un Leigh light, de la 53e Escadron de la RAF à proximité du convoi SL 139. Les neuf membres d'équipage sont tués.

Le , l'U-618 et l'U-505 sauvent respectivement 55 survivants du German destroyer Z27 (en) et 164 hommes d'équipage du MV Kerlogue (en).

Le , alors qu'il tente d'entrer en Mer Méditerranée, l'U-618 a été harcelé par l'aéronefs et des navires de surface alliées pendant une semaine entière (19 au 25 mars), avant d'être contraint de rentrer en France, gravement endommagé.

Le , l'U-618 a été attaqué par un bombardier Liberator équipé d'un Leigh light. Lors de l'attaque le B-24 a été touché à l'aile gauche par la flak de l'U-618. Le pilote est ensuite retourné à la base.

Le , l'U-618 a abattu bombardier Wellington dans le golfe de Gascogne. L'avion s'est écrasé en mer, tuant les 6 membres d'équipage.

L'U-618 a été coulé le , dans l'Atlantique Nord au sud-ouest de Lorient à la position 47° 22′ N, 4° 39′ O, par des charges de profondeur du HMS Duckworth (K351) (en), HMS Essington (K353) (en) et d'un Liberator du 53e Escadron.

Les 61 membres d'équipage décédèrent dans cette attaque.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Oblt. Kurt Baberg 1er septembre 1942 Kiel 28 octobre 1942 St. Nazaire 58 jours 10 563
2 Oblt. Kurt Baberg 25 novembre 1942 St. Nazaire 18 janvier 1943 St. Nazaire 55 jours
3 Oblt. Kurt Baberg 21 février 1943 St. Nazaire 7 mai 1943 St. Nazaire 76 jours
4 Oblt. Kurt Baberg 8 juin 1943 St. Nazaire 5 septembre 1943 St. Nazaire 90 jours 5 225
5 Kptlt. Kurt Baberg 11 novembre 1943 St. Nazaire 4 janvier 1944 Lorient 55 jours
6 Kptlt. Kurt Baberg 23 février 1944 Lorient 8 avril 1944 St. Nazaire 46 jours
7 Oblt. Erich Faust 25 mai 1944 St. Nazaire 25 mai 1944 St. Nazaire 1 jours
8 Oblt. Erich Faust 26 juillet 1944 St. Nazaire 30 juillet 1944 Brest 5 jours
9 Oblt. Erich Faust 2 août 1944 Brest 4 août 1944 Brest 3 jours
10 Oblt. Erich Faust 11 août 1944 Brest 14 août 1944 Coulé 4 jours
Total 393 jours 15 788 t

Note : Oblt. = Oberleutnant zur See - Kptlt. = Kapitänleutnant

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-618 opéra avec les Rudeltaktik (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Pfeil (12-22 septembre 1942)
  • Blitz (22-26 septembre 1942)
  • Tiger (26-30 septembre 1942)
  • Wotan (5-19 octobre 1942)
  • Neuland (4-6 mars 1943)
  • Ostmark (6-11 mars 1943)
  • Stürmer (11-20 mars 1943)
  • Seewolf (21-30 mars 1943)
  • Adler (11-13 avril 1943)
  • Meise (13-20 avril 1943)
  • Specht (21-25 avril 1943)
  • Schill 3 (18-22 novembre 1943)
  • Weddigen (22 novembre-7 décembre 1943)
  • Coronel (7-8 décembre 1943)
  • Coronel 2 (8-14 décembre 1943)
  • Coronel 3 (14-17 décembre 1943)
  • Borkum (18-26 décembre 1943)
  • Hela (28 décembre 1943 – 1er janvier 1944)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-618 coula 3 navires marchands totalisant 15 788 tonneaux au cours des 10 patrouilles (393 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Convoi Fait Localisation
14 octobre 1942 Empire Mersey Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 791 SC-104 Coulé 54° 00′ N, 40° 15′ O
18 octobre 1942 Angelina Drapeau des États-Unis USA 4 772 ON-137 Coulé 49° 39′ N, 30° 20′ O
2 juillet 1943 Empire Kohinoor Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 225 - Coulé 6° 20′ N, 16° 30′ O

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]