Unterseeboot 438

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 438
Image illustrative de l’article Unterseeboot 438
U-Boot type VIIC
Autres noms U-438
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Schichau-Werke, Dantzig
N° de coque : 1480
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Rudolf Franzius
Statut Coulé le
Équipage
Commandant Rudolf Franzius
Heinrich Heinsohn
Équipage 4 officers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Déplacement en surface : 769 t
en plongée : 871 t
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance moteur diesel : 2,100 - 2,400 kW
moteur électrique : 550 kW
Vitesse en surface : 17,7 nœuds (32,8 km/h)
en plongée : 7,6 nœuds (14,1 km/h)
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA
Rayon d'action en surface : 15 700 km (9 800 mi) à 10 nœuds (19 km/h)
en plongée : 150 km (92 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h)
Carrière
Port d'attache Kiel
Brest
Indicatif M - 42 302
Localisation
Coordonnées 52° 00′ nord, 45° 10′ ouest

Géolocalisation sur la carte : océan Atlantique

(Voir situation sur carte : océan Atlantique)
Unterseeboot 438
Unterseeboot 438

L'Unterseeboot 438 ou U-438 était un U-Boot type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Il fut commandé le à Dantzig (Schichau-Werke), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement du Kapitänleutnant Rudolf Franzius.

Le sous-marin fut notamment connu par sa décoration de gueule de requin ornant sa proue. Le sous-marin fut orné des armes de la ville qui le parraine (Patenschaftsprogramm), Berlin. L'insigne reprend le célèbre ours noir dressé sur un écu blanc surmonté des murailles de la cité, l'ensemble donne l'impression optique que l'ours n'est pas centré sur l'emblème. Le sous-marin fut baptisé U-438 Berlin par l'équipage.

Il fut coulé à l'ouest du Canada en mai 1943.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-438 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m, et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques AEG GU 460/8-276 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure), et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h).

L'U-438 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) et embarquait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon de 20 mm Flak C30 en affût antiaérien. Il pouvait transporter 26 mines Torpedomine A ou 39 mines Torpedomine B. Son équipage comprenait 4 officiers et 44 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Après l'entraînement de son équipage et le parachèvement du bâtiment à Kiel, l'unité quitte le port à l'entame de sa première patrouille. Après avoir contourné les îles britanniques par le nord, le submersible file dans l'Atlantique Nord. Dans la soirée du 8 août l'équipage aperçoit trois navires à l'ouest des Îles Féroé. Mais très vite ils disparurent dans le brouillard. Le commandant consigne dans le livre de bord que, d'après lui, il s'agissait de navires suédois, donc neutres, et qu'à ce titre, il n'aurait de toute façon pas pu les attaquer. Le lendemain, le submersible progressa vers un convoi qui venait d'être signalé, c'est à ce moment-là que les guetteurs virent l'U-660 par travers tribord. Le matin suivant vers h 30, l'équipage commença à recevoir des relèvement goniométrique de la part de l'U-660 qui repéra le convoi SC 94. Lorsqu'ils arrivèrent sur les lieux, Franzius donna immédiatement l'ordre de plonger. Les sous-marins tirèrent simultanément sur les navires et ils en coulèrent deux. Une corvette, alertée par l'explosion attaqua l'U-438 sans lui faire de dommage[1].
Il fut ensuite attaqué par l'aviation britannique qui l'endommagèrent avant qu'il eut le temps de plonger, plusieurs hommes d'équipage furent blessés.

Le 11 août, l'U-438 et dix U-Boots du groupe Lohs ratissèrent en ligne jusqu'à ce qu'ils repèrent et attaquent un convoi le lendemain. Le 25 août, il coula le cargo norvégien du convoi ONS-122, le Trolla de 1 598 tonneaux. Repéré, l'ennemi fait feu sans attendre, les explosions des charges sous-marines finissent par provoquer de sérieux dégâts. Une fuite importante est signalée dans le compartiment de proue qui s'alourdit et entrave la bonne conduite du sous-marin. Pendant le chemin du retour il fut de nouvelle fois attaqué par un Whitley de la 77e escadron de la RAF. Les bombes britanniques pleuvent autour de l'U-Boot malgré le déchaînement de la Flak sur ce dernier, les artilleurs mettent d'ailleurs plusieurs coups au but dans la zone du cockpit[1]. Sérieusement touché, le Whitley s'éloigna à basse altitude, traînant un panache de fumée derrière lui. L'U-256 fut également touché, 30 rescapés furent transférés à bord de l'U-438. Les deux U-Boote réussiront tant bien que mal à rejoindre le port le 3 septembre. 

Le Trolla à Trondheim, en 1930.

Exactement un mois plus tard, le 3 octobre, il quitta la base pour sa deuxième patrouille avec l'U-660. Mais cette patrouille tourna court puisqu'une panne d'hydrophone le contraint à rebrousser chemin le même jour. Ce n'est que le 6 octobre que le sous-marin put reprendre la mer, son hydrophone réparé. Il constitua le groupe Veilchen avec 10 autres U-Boote. La meute ratissa l'Altantique Nord jusqu'au moment où l'U-381 signala un convoi le 1er novembre à 16 h 57. Il s'agit du convoi SC-107 reliant Halifax à Belfast. Il endommagea un cargo britannique du convoi le 2 novembre, à h 6 du matin, à environ 450 km à l'est de Belle-Isle. Il avait déjà été endommagé par une torpille de l'U-522 puis fut abandonné. Le cargo fut finalement envoyé par le fond deux heures plus tard par l'U-521. La moitié des 48 marins britanniques périrent dans ce naufrage[1]. L'U-438 retourna à Brest le 19 novembre après 45 jours en mer.

L'U-438 quitta Brest pour sa troisième patrouille le 31 décembre. Il patrouilla au milieu de l'Atlantique et participa à l'attaque de plusieurs convois en meute mais sans remporter le moindre succès. Il fut attaqué par un destroyer qui occasionna de sérieux dommages et une grosse voix d'eau contraint Franzius à rentrer à Brest le 16 février.

La troisième patrouille de l'U-438 était aussi la dernière pour le Kapitänleutnant Franzius qui fut remplacé par le Kapitänleutnant Heinsohn. Les dégâts occasionnés lors de la précédente patrouille ayant été réparés, le submersible prit la mer pour sa quatrième patrouille, mais une fuite de mazout importante le contraint à regagner Brest. Il prit finalement le large le 31 mars avec l'U-117. Il subira plusieurs attaques, notamment le 5 avril lors d'une attaque d'un Vickers qui fut abattu par la Flak. Le 4 mai, opérant dans le groupe Fink avec une vingtaine d'U-Boots, il fut attaqué par un Catalina qui causa quelques dommages significatifs à ses accumulateurs. Le sous-marin poursuivit néanmoins sa patrouille pour recoller au convoi OSN-5 dans le courant de la journée. Une gigantesque meute forte de 41 Loups Gris convergea vers les navires Alliés. Les premiers U-Boots atteignirent le convoi au cours de la nuit. Les succès s'enchaînèrent, entraînant rapidement le naufrage de six navires marchands[1].

À h 47 le 6 mai, l'U-438 lança sont dernier message radio avant de disparaître corps et biens au nord-ouest de Terre-Neuve à la position 52° 00′ N, 45° 10′ O, par des charges de profondeur lancées par l'HMS Pelican.

Les 48 membres d'équipage décédèrent dans cette attaque.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Kptlt. Rudolf Franzius 1 août 1942 Kiel 3 septembre 1942 Brest 34 jours 12 045
2 Kptlt. Rudolf Franzius 6 octobre 1942 Brest 19 octobre 1942 Brest 45 jours 5 496
3 Kptlt. Rudolf Franzius 31 décembre 1942 Brest 16 février 1943 Brest 48 jours
4 KrvKpt. Heinrich Heinsohn 31 mars 1943 Brest 6 mai 1943 Coulé 37 jours
Total 164 jours 17 541 t

Note : Kptlt. = Kapitänleutnant - KrvKpt. = Korvettenkapitän

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-438 prit part à dix Rudeltaktik (meutes de loup) durant sa carrière opérationnelle.

  • Lohs (11-25 août 1942)
  • Tümmler (6-9 octobre 1942)
  • Panther (13-20 octobre 1942)
  • Veilchen (20 octobre – 5 novembre 1942)
  • Habicht (11-19 janvier 1943)
  • Haudegen (19 janvier – 8 février 1943)
  • Adler (11-13 avril 1943)
  • Meise (13-22 avril 1943)
  • Specht (22 avril – 4 mai 1943)
  • Fink (4-6 mai 1943)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-438 coula trois navires marchands totalisant 12 045 tonneaux et endommagea un navire de 5 496 tonneaux au cours des 4 patrouilles (164 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage
Fait
10 août 1942 Condylis Drapeau de la Grèce Grèce 4 439 Coulé
Oregon Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 6 008 Coulé
25 août 1942 Trolla Drapeau de la Norvège Norvège 1 598 Coulé
2 novembre 1942 Hartington Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 496 Endommagé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]