Unterseeboot 621

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 621
Image illustrative de l’article Unterseeboot 621
U-boote type VIIC
Autres noms U-621
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Blohm & Voss - Hambourg
N° de coque : 597
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Horst Schünemann
Statut Coulé le
Équipage
Commandant Horst Schünemann
Max Kruschka
Hermann Stuckmann
Équipage 4 officiers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Kiel
Brest
Indicatif M - 02 082
Localisation
Coordonnées 45° 52′ 01″ nord, 2° 36′ 00″ ouest

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Unterseeboot 621
Unterseeboot 621

L'Unterseeboot 621 ou U-621 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm & Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement du Kapitänleutnant Horst Schünemann.

L'U-621 fut coulé dans l'Atlantique Nord par des navires de guerre canadiens, en août 1944.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-621 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques BBC GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-621 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 8. Unterseebootsflottille jusqu'au , puis intégra sa formation de combat dans la 9. Unterseebootsflottille.

Le sous-marin quitte Kiel pour la première fois le pour opéré l'Atlantique Nord. Le 23 octobre, l'U-621 a envoyé par le fond un cargo à vapeur britannique, traînard du convoi ONS 136, au centre de l'Atlantique Nord. 

Dans les premières heures du , l'U-621 a attaqué un navire indépendant grec dans l'Atlantique Nord. Deux jours plus tard dans la soirée, l'U-621 torpilla et coula un pétrolier à moteur britannique dans l'Atlantique Nord.

L'U-621 faisait route vers sa base lorsqu'il reçut l'ordre de rechercher des survivants du forceur de blocus Rhakotis, coulé le , mais il n'en retrouva aucun. Il rentra ensuite à Brest le [1].

Après son ravitaillement par l'U-462, l'U-621, comme d'autre U-Boote ravitaillés rejoignent le groupe Burggraf qui est formé le dans le centre de l'Atlantique Nord. Le groupe commence un ratissage vers l'ouest et à partir du 4 mars, il se trouve à l'est de Terre-Neuve, lorsqu'il est rejoint par le groupe Wildfang qui est stationné dans le Nord. Les deux groupes forment une longue ligne de patrouille à partir du 4 mars en vue d'intercepter des convois SC. Après qu'une partie de la ligne a été détachée pour opérer contre le convoi SC 121, le reste des U-Boote du groupe Burggraf, l'U-621 inclus, forme une nouvelle ligne de patrouille appelée Raubgraf le 7 mars à l'est-nord-est de Terre-Neuve. Deux jours plus tard, le groupe fait mouvement vers le nord pour intercepter le convoi ON 170, mais l'U-621 prend la route de la France. Le sur la route du retour, il envoie par le fond un cargo à vapeur britannique, traînard du convoi ONS 169, à l'est de Terre-Neuve[1].

À partir du , Dönitz arrête temporairement les opérations contre les convois dans l'Atlantique Nord. L'U-621 et d'autres U-Boote des groupes Mosel et Donau ayant une quantité de carburant limitée restent sur une large de zone en émettant des signaux radios pour donner l'impression de la présence de U-Boote sur la route des convois. L'U-621 a ensuite recherché brièvement des potentiels survivants de l'U-563, mais sans succès[1].

Le , l'U-621 est signalé en surface et attaqué par un Liberator du SQN 224, qui lui lança six charges de profondeur (douze suivant une autre source) en deux passages, dans le golfe de Gascogne. En raison de dommages importants, l'U-621 fait route vers sa base, qu'il atteint le 3 juin.

L'U-621 est un des six autres U-Boote transformés entre mai et novembre 1943 en U-Flak (l'U-211, l'U-256, l'U-263, l'U-271, l'U-441 et l'U-953). Il devient U-Flak 4. L'armement augmente mais limite l'emport de carburant, ce qui les rend impropres à des opérations lointaines[1].

Le , il quitta Brest pour sa cinquième patrouille. Maintenant converti en U-Flak, l'U-621 opère dans le Golfe de Gascogne, probablement pour escorter des U-Boots à l'entrée et à la sortie de cette zone dangereuse. Puis il retourna à Brest. L'expérience avec les U-Flak n'est pas une réussite, il reprit donc son état d'origine à partir du [1].

Le , l'U-621 est repéré par un Liberator du Sqn 59, qui escortait le convoi combiné MKS 35/SL 144. L'U-621 est mitraillé et deux charges de profondeur sont lancées de l'avion. L'U-Boot plongea et put s'échapper mais il fut endommagé, un homme d'équipage fut tué (Matrosengefreiter Heinz Thomas) et six autres furent blessés.

Deux mois plus tard, l'U-621 patrouillait au nord des Hébrides et dans le Minch du Nord (baie au nord-ouest de l'Écosse). Il est un des cinq U-Boote qui reçoivent l'ordre d'attaquer les navires à proximité des côtes, mais il ne rencontra aucun succès[1].

Le , le submersible quitte Brest pour les plages de débarquement. Il est un des huit U-Boote équipés d'un Schnorchel qui reçoivent l'ordre de se diriger vers une zone située au nord de Cherbourg puis d'entrer dans la Manche pour essayer de couler des navires aux forces d'invasion. C'est une tâche très difficile et dangereuse, compte tenu de la concentration des forces aériennes et de surface, auxquelles ils sont confrontés. Le 7 ou 8 juin, peu après minuit, l'U-621 attaque des destroyers du 12e groupe SG, mais il n'entend qu'une détonation de fin de course. Le , il pénètre l'écran de l'escorte de six LST dans le nord de la baie de Seine. Il tire trois torpilles, qui explosèrent toute prématurément. Quelque temps après, il envoie par le fond un LST américain dans le nord-ouest du Havre. Trois jours plus tard, il attaque sans succès deux bâtiments de guerre américains à cause encore une fois d'explosions prématurées des torpilles. L'U-621 fut pourchassé, mais il réussit à s'échapper et rentra aussitôt à la base[1].

À partir du 15 juillet, il opéra dans la Manche. Le 23 juillet, l'U-621 atteint sa zone opérationnelle, et, six jours plus tard, il envoie par le fond un navire de la Royal Navy au sud-est de l'île de Wight. Le 30 juillet, il torpille et endommage un cargo britannique.

Le , il est localisé vers h 53 par le HMS Decoy et envoyé par le fond par des charges de profondeur lancées par trois destroyers, les Decoy (alias Kootenay), HMS Hero et HMS Griffin (en) du 11e groupe SG canadien, à l'ouest-sud-ouest de La Rochelle, à la position 45° 52′ N, 2° 36′ O.

Les 56 membres d'équipage décédèrent dans cette attaque.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Kptlt. Horst Schünemann 29 septembre 1942 Kiel 5 novembre 1942 Brest 38 jours 6 113
2 Oblt. Max Kruschka 5 décembre 1942 Brest 5 janvier 1943 Brest 32 jours 10 691
3 Oblt. Max Kruschka 1er février 1943 Brest 23 mars 1943 Brest 51 jours 3 355
4 Oblt. Max Kruschka 22 avril 1943 Brest 3 juin 1943 Brest 43 jours
5 Oblt. Max Kruschka 22 août 1943 Brest 28 septembre 1943 Brest 38 jours
6 Oblt. Max Kruschka 6 janvier 1944 Brest 23 janvier 1944 Brest 18 jours
7 Oblt. Max Kruschka 21 février 1944 Brest 19 avril 1944 Brest 59 jours
8 Oblt. Hermann Stuckmann 6 juin 1944 Brest 23 juin 1944 Brest 18 jours 1 625
9 Oblt. Hermann Stuckmann 15 juillet 1944 Brest 11 août 1944 Brest 28 jours 12 986
10 Oblt. Hermann Stuckmann 13 août 1944 Brest 18 août 1944 Coulé 6 jours
Total 331 jours 34 770 t

Note : Kptlt. = Kapitänleutnant - Oblt. = Oberleutnant zur See

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-621 opéra avec les Rudeltaktik (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Panther (10-16 octobre 1942)
  • Puma (16-29 octobre 1942)
  • Raufbold (11-18 décembre 1942)
  • Hartherz (3-7 février 1943)
  • Ritter (11-26 février 1943)
  • Burggraf (4-5 mars 1942)
  • Raubgraf (7-15 mars 1943)
  • Amsel 1 (3-6 mai 1943)
  • Elbe (7-10 mai 1943)
  • Elbe 2 (10-14 mai 1943)
  • Mosel (19-24 mai 1943)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-621 coula 4 navires marchands totalisant 20 159 tonneaux, 1 navire de guerre auxiliaire de 2 938 tonneaux, endommagea 1 navire marchand de 10 048 tonneaux et un navire de guerre de 1 625 tonneaux au cours des 10 patrouilles (331 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Convoi Fait Localisation
23 octobre 1942 Empire Turnstone Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 6 113 ON-136 Coulé 54° 40′ N, 28° 00′ O
18 décembre 1942 Oropos Drapeau de la Grèce Grèce 4 474 ON-152 Coulé 51° 00′ N, 37° 00′ O
20 décembre 1942 Otina Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 6 217 ON-153 Coulé 47° 40′ N, 33° 06′ O
11 mars 1943 Baron Kinnaird Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 3 355 ON-169 Coulé 53° 00′ N, 40° 00′ O
15 juin 1944 USS LST-133 Flag of the United States (1912-1959).svg US Navy 1 625 EPL-8 Endommagé 50° 01′ N, 0° 49′ O
29 juillet 1944 HMS Prince Leopold Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy 2 938 - Coulé 50° 19′ N, 0° 53′ O
30 juillet 1944 Ascanius Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 10 048 EBC-54 Endommagé 50° 15′ N, 0° 48′ O

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]