Unterseeboot 595

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 595
Image illustrative de l’article Unterseeboot 595
U-Boot type VIIC
Autres noms U-595
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938-1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Blohm & Voss - Hambourg
N° de coque : 571
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Jürgen Quaet-Faslem
Statut Échoué le
Équipage
Commandant Jürgen Quaet-Faslem
Équipage 4 officers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Kiel
Brest
Indicatif M - 38 801

L'Unterseeboot 595 ou U-595 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm & Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement du Kapitänleutnant Jürgen Quaet-Faslem.

L'U-595 n'a ni coulé ni endommagé de navire au cours des trois patrouilles (69 jours en mer) qu'il effectua. 

Il s'échoua sur les côtes algériennes après une attaque de l'aviation britannique, en novembre 1942.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-595 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques BBC GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-595 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 8. Unterseebootsflottille jusqu'au , puis intégra sa formation de combat dans la 9. Unterseebootsflottille.

Le , pendant une patrouille, l'U-595 subit un grave incendie dans la salle de contrôle. Il réussira néanmoins à atteindre la base le jour même.

Entre juillet et octobre 1942, le sous-marin patrouilla dans l'Atlantique Nord à la recherche de convois. Après quelques recherches qui se révélèrent infructueuses, l'U-595 fut envoyé en renfort en Méditerranée et doubla Gibraltar le .

La seconde bataille d'El Alamein provoqua une concentration de sous-marins en Méditerranée occidentale en prévision d'une invasion amphibie alliée. Cinq sous-marins prirent contact avec les convois de l’opération Torch, et deux meutes de loups furent constituées près des points d'invasion. L’U-73, l’U-81, l’U-458, l’U-565, l’U-593, l’U-595, l’U-605 et l’U-617 se rassemblèrent autour d’Oran et formèrent le Gruppe Delphin (Groupe Dauphin)

Le , l'U-595 fut attaqué et gravement endommagé à la position 36° 38′ N, 0° 30′ E, par des charges de profondeurs de Lockheed Hudson de la 608e escadron de la RAF. Face à la situation désespérée, le commandant fit échouer son U-boot sur une plage au nord-est d'Oran, près de Ténès, à la position 36° 16′ N, 0° 30′ E. L'équipage fit ensuite dynamiter le sous-marin pour éviter qu'il ne tombe entre les mains de l'ennemi.

Les 45 membres d'équipage survécurent à cette attaque qui ne fit pas de blessés.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Kptlt. Jürgen Quaet-Faslem 23 juillet 1942 Kiel 17 août 1942 Brest 26 jours
2 Kptlt. Jürgen Quaet-Faslem 9 septembre 1942 Brest 6 octobre 1942 Brest 28 jours
3 Kptlt. Jürgen Quaet-Faslem 31 octobre 1942 Brest 14 novembre 1942 Coulé 15 jours
Total 69 jours t

Note : Kptlt. = Kapitänleutnant

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-595 opéra avec les Rudeltaktik (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Steinbrinck (6-9 août 1942)
  • Pfeil (12-22 septembre 1942)
  • Blitz (22-26 septembre 1942)
  • Tiger (26-30 septembre 1942)
  • Delphin (4-14 novembre 1942)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]