Unterseeboot 572

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Unterseeboot 572
image illustrative de l’article Unterseeboot 572
U-Boot type VIIC
Autres noms U-572
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938-1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Blohm & Voss - Hambourg
N° de coque : 548
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Heinz Hirsacker
Statut Coulé le
Équipage
Commandant Heinz Hirsacker
Heinz Kummetat
Équipage 4 officers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Trondheim
Lorient
Brest
La Pallice
Indicatif M - 42 493
Localisation
Coordonnées 11° 34′ 59″ nord, 54° 04′ 59″ ouest

Géolocalisation sur la carte : océan Atlantique

(Voir situation sur carte : océan Atlantique)
Unterseeboot 572
Unterseeboot 572

L'Unterseeboot 572 ou U-572 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm & Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement du Kapitänleutnant Heinz Hirsacker.

Il fut coulé en août 1943 au large de la Trinité-et-Tobago.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-572 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques BBC GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-572 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 3. Unterseebootsflottille jusqu'au , puis il intégra sa formation de combat dans cette même flottille.

Le , il quitta Brest pour la Méditerranée. Entre le 19 et le 22 janvier, l'U-572 échoua dans deux tentatives de passer le détroit de Gibraltar. Il rejoignit alors l'U-402 et l'U-581 pour effectuer une patrouille entre Gibraltar et les Açores. Le commandant Hirsacker, qui n'avait pas réussi une tentative conforme (par rapport aux ordres reçus) de passer le détroit de Gibraltar, fut par la suite dénoncé par ses officiers[1]. Il fut relevé de son commandement le et fut condamné à mort par une cour martiale en 1943, pour lâcheté face à l'ennemi. Il était, avec Oskar Kusch (de), le seul commandant d'U-Boote allemands de la Seconde Guerre mondiale qui fut condamnés à mort. La sentence ne put cependant être exécutée puisqu'il se suicida par balle le , avec le pistolet d'un ami qui lui passa clandestinement lors de sa détention à Kiel-Wik.

Le , l'U-572 attaqua un pétrolier britannique avec son artillerie dans le nord-ouest des Bermudes. 12 jours plus tard, il torpilla et coula un navire panaméen dans l'est de l'île Roanoke et le 20 avril un cargo britannique dans le nord-nord-ouest des Bermudes. Le ou aux alentours du 23 avril, il fut ravitaillé par l'U-459 à 500 nautiques au nord-est des Bermudes[2].

Le , l'U-572 torpilla et coula un cargo hollandais dans l'ouest de Freetown.

Le , l'U-572 torpilla et coula un pétrolier français, il fut ensuite poursuivi pendant cinq heures mais réussira à s'échapper[2]. Il patrouilla ensuite entre la Barbade et les côtes de Guyane.

Le 14 et le 15 juillet, il envoya par le fond deux goélettes britanniques avec son artillerie, au nord-est de Boca Grande (Venezuela).

Le , le sous-marin fut repéré dans le nord-nord-est de Paramaribo par un Martin PBM Mariner du VP-205. L'avion signala, à h 25, qu'il était sur le point d'attaquer un U-Boot. Ni l'U-572, ni l'appareil ne donneront plus aucun signe de vie[2]. L'épave du submersible se situe à la position géographique 11° 35′ N, 54° 05′ O

Les 47 membres d'équipage décédèrent dans cette attaque.

Commandement[modifier | modifier le code]

Affectations[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Kptlt. Heinz Hirsacker 2 septembre 1941 Trondheim 2 octobre 1941 Lorient 31 jours
2 Kptlt. Heinz Hirsacker 30 octobre 1941 Lorient 29 novembre 1941 Brest 31 jours
3 Kptlt. Heinz Hirsacker 7 janvier 1942 Brest 10 février 1942 Brest 35 jours
4 Kptlt. Heinz Hirsacker 14 mars 1942 Brest 14 mai 1942 La Pallice 62 jours 15 739
5 Kptlt. Heinz Hirsacker 30 juin 1942 La Pallice 3 septembre 1942 La Pallice 66 jours 5 281
6 Kptlt. Heinz Hirsacker 12 octobre 1942 La Pallice 22 novembre 1942 La Pallice 42 jours
7 Oblt. Heinz Kummetat 23 décembre 1942 La Pallice 11 février 1943 La Pallice 51 jours
8 Oblt. Heinz Kummetat 10 mars 1943 La Pallice 18 avril 1943 La Pallice 40 jours
9 Oblt. Heinz Kummetat 2 juin 1943 La Pallice 3 août 1943 Coulé 63 jours 4 510
Total 421 jours 25 530 t

Note : Kptlt. = Kapitänleutnant - Oblt. = Oberleutnant zur See

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-572 opéra avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Brandenburg (15 septembre – 1 octobre 1941)
  • Störtebecker (5–19 novembre 1941)
  • Gödecke (19–26 novembre 1941)
  • Hai (3–21 juillet 1942)
  • Streitaxt (20 octobre – 2 novembre 1942)
  • Schlagetot (9–16 novembre 1942)
  • Falke (28 décembre 1942 – 19 janvier 1943)
  • Landsknecht (19–28 janvier 1943)
  • Hartherz (3–7 février 1943)
  • Seeteufel (21–30 mars 1943)
  • Löwenherz (1er–10 avril 1943)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-572 coula 6 navires marchands totalisant 19 323 tonneaux et endommagea 1 navire marchand de 6 207 tonneaux au cours des 9 patrouilles (421 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Fait
4 avril 1942 Ensis Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 6 207 Endommagé
16 avril 1942 Desert Light Drapeau du Panama Panama 2 368 Coulé
20 avril 1942 Empire Dryden Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 7 164 Coulé
7 août 1942 Delfshaven Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 5 281 Coulé
22 juin 1943 Lot Pavillon des forces navales françaises libres Forces navales françaises libres 4 220 Coulé
14 juillet 1943 Harvard Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 114 Coulé
15  juillet 1943 Gilbert B. Walters Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 176 Coulé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]