Unterseeboot 648

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 648
Image illustrative de l’article Unterseeboot 648
U-Boot type VIIC
Autres noms U-648
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Blohm & Voss - Hambourg
N° de coque : 624
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Peter-Arthur Stahl
Statut Porté disparu le
Équipage
Commandant Peter-Arthur Stahl
Équipage 4 officers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Kiel
Brest
St. Nazaire
Indicatif M - 50 698

L'Unterseeboot 648 ou U-648 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm & Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement de l'Oberleutnant zur See Peter-Arthur Stahl.

L'U-648 n'endommagea ou ne coula aucun navire au cours des 3 patrouilles (137 jours en mer) qu'il effectua.

Il fut porté disparu en novembre 1943 dans l'Atlantique Nord.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-648 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques BBC GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-648 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 5. Unterseebootsflottille jusqu'au puis intégra sa formation de combat dans la 6. Unterseebootsflottille.

L'U-648 quitta Kiel le pour sa première patrouille de guerre dans l'Atlantique.

Le à 11 h 40, le submersible fut attaqué dans le Golfe de Gascogne par un bombardier Whitley britannique du No. 10 Squadron RAF (en) qui lui lança quatre charges de profondeur. Cependant, il ne fut pas touché. Cent quatre-vingt-quinze minutes après la première attaque, il fut de nouveau ciblé cette fois-ci par un Liberator FL948 britannique du No. 224 Squadron RAF (en). Lors de son premier passage, l'avion fut touché par la flak et six de ses charges de profondeur tombèrent en mer. Lorsqu'il revint pour une seconde attaque, l'U-648 plongea immédiatement. Les 4 charges restantes lancées ne furent pas plus de dégâts et l'U-boot s'en réchappa sans dommages. Le Liberator réussit à atteindre la base malgré les dégâts subit par la flak.

Le lendemain à 14 h 24, l'U-648 abattit un bombardier britannique Whitley Z9438 dans Golfe de Gascogne. Le Whitley fut descendu lorsqu'il largua quatre charges de profondeur, aucune ne causa quelconques dommages. Les six membres d'équipage périrent dans le crash. L'U-boot rentra ensuite à Brest le 19 mai.

Entre juillet et septembre 1943, l'U-648 patrouilla jusqu'au large des Îles Santa Cruz de Tenerife, mais il ne rencontra aucun succès.

Le à 17 h 45, l'U-648 fut à nouveau la cible d'une attaque aérienne. Au cours de la bataille, il abattit un Sunderland canadien du No. 422 Squadron RAF (en) à proximité du convoi combiné SL-139 / MKS- 30. Prévenu par le détecteur de radar Naxos, l'U-648 repoussa le Sunderland avec sa flak destructrice. Environ une heure plus tard, l'avion envoya un signal de détresse, prévenant qu'il tenta un amerrissage au milieu de l'Atlantique, à la position approximative 42° 40′ N, 19° 30′ O. Son équipage, composé de 11 hommes, ne fut jamais retrouvés.

Le lendemain à h 12 du matin, il fut de nouveau attaqué par un Liberator BZ819 du No. 53 Squadron RAF (en), équipé de Leigh light, à proximité du convoi SL-139. L'avion fut abattu par la flak lorsqu'il tenta de mitrailler et de larguer ses charges de profondeur. Le pilote fut le seul survivant, sauvé en mer le 22 novembre par l'HMS Lincolnshire (FY 222).

L'U-648 a envoyé son dernier message radio tôt au matin du à la position approximative 45° 09′ N, 19° 45′ O, dans l'Atlantique Nord à l'ouest de l'Espagne. Le sous-marin fut finalement considéré comme coulé lorsqu'il arrêta de signaler sa position alors qu'il avait rendez-vous à un point de ravitaillement au large de Saint-Nazaire. Il n'y a pas d'explication au sujet de sa perte.

Les 50 membres d'équipage décédèrent dans cette disparition.

Fait précédemment établi[modifier | modifier le code]

On pensait avant que le sous-marin avait été coulé le dans l'Atlantique Nord, par des charges de profondeur des frégates britanniques HMS Bazely (K311) (en), HMS Blackwood (K313) (en) et HMS Drury (K316) (en). Cette attaque fut par la suite attribuée aux U-boote U-424, U-714 et U-843.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Oblt. Peter-Arthur Stahl 3 avril 1943 Kiel 19 mai 1943 Brest 47 jours
2 Oblt. Peter-Arthur Stahl 1er juillet 1943 Brest 10 août 1943 St. Nazaire 41 jours
3 Oblt. Peter-Arthur Stahl 25 septembre 1943 St. Nazaire 28 septembre 1943 St. Nazaire 4 jours
L Oblt. Peter-Arthur Stahl 9 octobre 1943 St. Nazaire 22 novembre 1943 Porté disparu 45 jours
Total 137 jours t

Notes : Oblt. = Oberleutnant zur See

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-648 opéra avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Meise (25-27 avril 1943)
  • Star (27 avril - 4 mai 1943)
  • Fink (4-6 mai 1943)
  • Siegfried (25-27 octobre 1943)
  • Siegfried 3 (27-30 octobre 1943)
  • Jahn (30 octobre - 2 novembre 1943)
  • Tirpitz 5 (2-8 novembre 1943)
  • Eisenhart 10 (9-10 novembre 1943)
  • Eisenhart 8 (10-11 novembre 1943)
  • Eisenhart 7 (11-15 novembre 1943)
  • Schill 2 (17-22 novembre 1943)
  • Weddigen (22-23 novembre 1943)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]