Unterseeboot 327

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Unterseeboot 327
Autres noms U-327
Type U-Boot de type VII.C/41
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany 1938-1945.svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Flender Werke AG - Lübeck
N° de coque: 327
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Statut Coulé le 27 février 1945
Équipage
Équipage 46 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(Coque pressurisée: 50,50 mètres)
Maître-bau 6,20 m
(Coque pressurisée : 4,70 mètres)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 moteurs Diesel
2 moteurs électriques
Puissance 3 200 ch (Diesel)
750 ch (électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (surface)
7,6 nœuds (plongée)
Profondeur 250 m
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 533 mm (dont 1 arrière)
14 torpilles
1 canon Utof 88/45 (220 coups)
1 canon de 20 mm
26 mines TMA
Rayon d'action Surface : 15 170 km (8 500 milles nautique) à 10 nœuds
Plongée : 150 km (80 milles nautique) à 4 nœuds
Carrière
Port d'attache Stettin
Bergen
Indicatif M-36 449

Le Unterseeboot 327 (ou U-327) est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VII.C/41 construit pour la Kriegsmarine (marine de guerre allemande) pendant la Seconde Guerre mondiale.

Construction[modifier | modifier le code]

L'U-327 est un sous-marin océanique de type type VII.C/41. Construit dans les chantiers de Flender Werke AG à Lübeck, la quille du U-327 est posée le et il est lancé le . L'U-327 entre en service 2 mois plus tard.

Historique[modifier | modifier le code]

Mis en service le , l'Unterseeboot 327 reçoit sa formation de base à Stettin en Pologne au sein de la 4. Unterseebootsflottille jusqu'au , puis l'U-327 rejoint sa formation de combat dans la 11. Unterseebootsflottille à Bergen en Norvège, port qu'il n'atteindra jamais.

L'Unterseeboot 327 a effectué 3 patrouilles, tous sous les ordres du Kapitänleutnant Hans Lemcke dans lesquelles il n'a ni coulé, ni endommagé de navire ennemi au cours des 36 jours en mer.

Il réalise sa première patrouille en quittant le port de Kiel le 24 janvier 1945. 5 jours plus tard, le 24 janvier 1945, il arrive au port de Horten en Norvège.

Pour sa deuxième patrouille, il quitte Horten le 28 janvier 1945 et rejoint Kristiansand 2 jours plus tard.

Le 30 janvier 1945, il reprend la mer pour sa troisième patrouille. Après 29 jours en mer, l'U-327 est coulé le 27 février 1945 dans le secteur ouest de la Manche à la position géographique de 49° 46′ N 5° 47′ O / 49.767, -5.783 par des charges de profondeur lancées depuis les frégates britanniques HMS Labuan, HMS Loch Fada et le sloop britannique HMS Wild Goose. Les 46 membres d'équipage décèdent dans cette attaque[1].

Affectations successives[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Kptlt. Hans Lemcke 24 janvier 1945 Kiel 24 janvier 1945 Horten 5 jours
2 Kptlt. Hans Lemcke 28 janvier 1945 Horten 29 janvier 1945 Kristiansand 2 jours
3 Kptlt. Hans Lemcke 30 janvier 1945 Kristiansand 27 février 1945 Coulé 29 jours
Total 36 jours 0 t

Note : Kptlt. = Kapitänleutnant

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-327 n'a pas opéré avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'Unterseeboot 327 n'a ni coulé, ni endommagé de navire ennemi au cours des 3 patrouilles (36 jours en mer) qu'il effectua[2].

Notes et référence[modifier | modifier le code]

  1. Axel Niestlé, décembre 2001
  2. http://uboat.net/boats/u327/html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « German submarine U-327 » (voir la liste des auteurs).
  • Chris Bishop, historien militaire (trad. Christian Muguet), Les sous-marins de la Kriegsmarine : 1939-1945 : le guide d'identification des sous-marins [« The spellmount submarine identification guide : Kriegsmarine U-boats 1939-1945 »], Paris, Éd. de Lodi, , 192 p. (ISBN 978-2-846-90327-1, OCLC 470721805, notice BnF no FRBNF41298980)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]