Opération Regenbogen (U-boot)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Opération Regenbogen.

L'Opération Regenbogen est le nom de code de l'ordre donné par l'amiral Karl Dönitz de saborder les navires de la Kriegsmarine à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Contexte historique[modifier | modifier le code]

Le , dans le but de préserver l'honneur de la Kriegsmarine, Dönitz ordonne que l'ensemble de la flotte soit sabordé, seuls les navires qui seraient nécessaires pour la pêche, les transports et les opérations de déminage après la guerre devant rester intacts.

Il maintient les combats désespérés pendant quelques jours de plus pour, à la fois sauver le plus grand nombre possible d'Allemands des États baltes, mais aussi pour assurer aux commandants de la Kriegsmarine le temps nécessaire pour préparer le sabotage de leurs navires.

Mais, le 4 mai 1945 à 15 h 14, Dönitz est contraint de retirer cet ordre à la suite des pressions du commandement allié. Toutefois, les commandants des U-Boots dans la mer Baltique occidentale ont interprété ce contre-ordre comme un faux venant des alliés et ont poursuivi le sabordage de leurs navires.

Quand les choses se sont calmées, 238 U-Boote (219 selon d'autres sources) ont été sabordés dans la partie occidentale de la Baltique. 16, en cours de construction, n'étaient pas officiellement commandés par la Kriegmarine, 5 n'avaient pas encore été mis à l'eau et l'U-1277 a été sabordé le au Portugal.

Listes des U-Boote concernés[modifier | modifier le code]

Désignation U-boot en Italique: U-boot en cours de construction ou non mis à l'eau.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]