Unterseeboot 629

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 629
Image illustrative de l’article Unterseeboot 629
U-Boot type VIIC
Autres noms U-629
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Blohm & Voss - Hambourg
N° de coque : 605
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Hans-Helmuth Bugs
Statut Coulé le
Équipage
Commandant Hans-Helmuth Bugs
Équipage 4 officers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Narvik
Bergen
Trondheim
Hammerfest
Brest
Indicatif M - 07 337
Localisation
Coordonnées 48° 34′ 01″ nord, 5° 22′ 59″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Manche

(Voir situation sur carte : Manche)
Unterseeboot 629
Unterseeboot 629

L'Unterseeboot 629 ou U-629 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm & Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement de l'Oberleutnant zur See Hans-Helmuth Bugs.

L'U-629 n'endommagea ou ne coula aucun navire au cours des onze patrouilles (235 jours en mer) qu'il effectua.

Il fut coulé par l'aviation britannique, en juin 1944.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-629 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques BBC GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-629 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 5. Unterseebootsflottille jusqu'au , il intégra sa formation de combat dans la 11. Unterseebootsflottille et dans la 1. Unterseebootsflottille à partir du .

De décembre 1942 à juillet 1943, l'U-629 opère au large des côtes norvégiennes, sans succès.

Entre juillet et août 1943, le sous-marin mouille des mines dans la mer de Pechora (Russie), près de l'île Rousski (en) et au nord-ouest d'Amderma (Russie). Il n'est pas connu de bâtiment coulé ou endommagé par ces mines[1].

En novembre 1943, il rejoint le groupe Coronel à l'ouest de la Manche. Le groupe est à la recherche du convoi ONS 24 sans succès, parce que la reconnaissance aérienne ne le trouve pas. Le convoi passe dans le nord de la ligne de patrouille. À la mi-décembre 1943, le groupe est agrandi et est divisé en deux sous-groupes : Coronel 1 et Coronel 3, en attente du passage du convoi ON 214. Là encore la reconnaissance aérienne ne le trouve pas et le convoi passe cette fois dans le sud de la ligne de patrouille. Le , le groupe Coronel 1 est dissous. Six de ses U-Boots forment le groupe Föhr, l'U-311 et l'U-629 rejoignent le groupe Amrum et l'U-761 retourne à sa base car il est endommagé. Le groupe Amrum part à la recherche de convois à l'ouest des îles britanniques. Après que l'U-284 se soit sabordé, le 21 décembre, au sud-est du cap Farvel, tout son équipage est recueilli par l'U-629 (il y a cent personnes à bord) qui prend la route de sa base. Le , il attaque sans succès un destroyer au nord-est des Açores[1].

Durant la nuit du , l'U-629 est repéré en surface, dans le golfe de Gascogne, par un Wellington du Sqn 304. L'U-Boot est endommagé par des charges de profondeur et des mitraillages (1 200 balles sont tirées), mais il réussit à s'échapper. Il demande de l'aide et l'U-426, l'U-539, ainsi que deux dragueurs de mines viennent l'assister. Il rentre ensuite à Brest[1].

Le , en transit l'U-629 est attaqué et endommagé par un Wellington du Sqn 612, qui lance quatre charges de profondeur, au nord-nord-ouest du cap Ortegal.

L'U-629 quitte Brest pour la dernière fois le . Faisant partie du groupe Landwirt, l'U-629 et sept autres U-Boots non équipés de schnorchel reçoivent l'ordre de se rendre dans une zone située entre le cap Lizard et le Hartland Point (en) pour opérer contre les forces alliées qui se trouvent dans la Manche. Ils ont ordre de se diriger rapidement sur les lieux et de parcourir la distance en surface et à grande vitesse. Ils sont tous attaqués par des avions presque immédiatement après avoir abandonné leurs escortes au large de Brest. Avec quatre U-Boots qui signalent qu'ils sont endommagés et qu'ils retournent à la base, il est décidé qu'à partir du lendemain, les U-Boots restant resteront en plongée pendant la journée. Au petit matin du , l'U-629 est repéré en surface par un Liberator du Sqn 53, à l'ouest d'Ouessant. Devant une Flak lourde[1], le Liberator lâche six charges de profondeur qui tombent sur l'U-629 et le coule à la position 48° 34′ N, 5° 23′ O.

Les 51 membres d'équipage décédèrent dans cette attaque.

Trois corps de l'équipage de l'U-629 sont rejetés sur le rivage des côtes françaises près d'Ouessant et recueillis entre le 19 et [1].

Le 6 mai 2017, le bâtiment hydrographique Lapérouse détecte à nouveau la position de l'U-629 et obtient une image de l'état de l'épave avec le sondeur multifaisceaux, associée à celle obtenue par le sonar latéral.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
Oblt. Hans-Helmuth Bugs 12 décembre 1942 Kiel 14 décembre 1942 Marviken 3 jours
Oblt. Hans-Helmuth Bugs 15 décembre 1942 Marviken 15 décembre 1942 Egersund 1 jours
Oblt. Hans-Helmuth Bugs 16 décembre 1942 Egersund 17 décembre 1942 Bergen 2 jours
Oblt. Hans-Helmuth Bugs 19 décembre 1942 Bergen 22 décembre 1942 Narvik 4 jours
1 Oblt. Hans-Helmuth Bugs 23 décembre 1942 Narvik 29 janvier 1943 Narvik 38 jours
Oblt. Hans-Helmuth Bugs 31 janvier 1943 Narvik 3 février 1943 Bergen 4 jours
2 Oblt. Hans-Helmuth Bugs 24 février 1943 Bergen 15 mars 1943 Trondheim 20 jours
3 Oblt. Hans-Helmuth Bugs 30 mars 1943 Trondheim 29 avril 1943 Bergen 31 jours
Oblt. Hans-Helmuth Bugs 3 juillet 1943 Bergen 7 juillet 1943 Hammerfest 5 jours
4 Oblt. Hans-Helmuth Bugs 8 juillet 1943 Hammerfest 16 juillet 1943 Hammerfest 9 jours
Oblt. Hans-Helmuth Bugs 16 juillet 1943 Hammerfest 17 juillet 1943 Tromsö 2 jours
Oblt. Hans-Helmuth Bugs 17 juillet 1943 Tromsö 17 juillet 1943 Narvik 1 jours
5 Oblt. Hans-Helmuth Bugs 19 juillet 1943 Narvik 31 juillet 1943 Narvik 13 jours
Oblt. Hans-Helmuth Bugs 4 août 1943 Narvik 6 août 1943 Hammerfest 3 jours
6 Oblt. Hans-Helmuth Bugs 7 août 1943 Hammerfest 19 août 1943 Narvik 13 jours
Oblt. Hans-Helmuth Bugs 24 août 1943 Narvik 25 août 1943 Hammerfest 2 jours
7 Oblt. Hans-Helmuth Bugs 26 août 1943 Hammerfest 17 septembre 1943 Skjomenfjord 23 jours
Oblt. Hans-Helmuth Bugs 18 septembre 1943 Skjomenfjord 21 septembre 1943 Bergen 4 jours
8 Oblt. Hans-Helmuth Bugs 22 novembre 1943 Bergen 5 janvier 1944 Brest 45 jours
9 Oblt. Hans-Helmuth Bugs 5 mars 1944 Brest 7 mars 1944 Brest 3 jours
10 Oblt. Hans-Helmuth Bugs 9 mars 1944 Brest 15 mars 1944 Brest 7 jours
11 Oblt. Hans-Helmuth Bugs 6 juin 1944 Brest 7 juin 1944 Coulé 2 jours
Total 235 jours t

Note : Oblt. = Oberleutnant zur See

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-629 opéra avec les Rudeltaktik (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Nordwind (24-28 janvier 1943)
  • Nordwind (31 janvier – 2 février 1943)
  • Taifun (2-4 avril 1943)
  • Coronel (4-8 décembre 1943)
  • Coronel 1 (8-14 décembre 1943)
  • Coronel 2 (14-17 décembre 1943)
  • Amrum (18-23 décembre 1943)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]