Unterseeboot 566

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 566
Image illustrative de l’article Unterseeboot 566
U-boot type VIIC
Autres noms U-566
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Blohm & Voss - Hambourg
N° de coque : 542
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Dietrich Borchert
Statut Sabordé le
Équipage
Commandant Dietrich Borchert
Gerhard Remus
Hans Hornkohl
Équipage 4 officiers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Kirkenes
Kristiansand
Lorient
Brest
Indicatif M - 42 015
Localisation
Coordonnées 41° 12′ 00″ nord, 9° 31′ 01″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Portugal

(Voir situation sur carte : Portugal)
Unterseeboot 566
Unterseeboot 566

L'Unterseeboot 566 ou U-566 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm & Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement du Kapitänleutnant Dietrich Borchert.

Il fut sabordé au large du Portugal par son équipage en octobre 1943, après avoir été endommagé par un Wellington.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-566 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques BBC GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-566 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 1. Unterseebootsflottille jusqu'au , puis il intégra sa formation de combat dans cette même flottille.

Sa première patrouille fut précédé par un court trajet de Trondheim à Kirkenes. Elle commença réellement le au départ de Kirkenes.

Le 3 septembre, l'U-566 fut attaqué sans succès par un sous-marin soviétique près de l'île Kildine.

Avant sa troisième patrouille, il fit de courts passages à Bergen et à Kiel. L'U-566 prit finalement la mer au départ de Kristiansand le 9 décembre. Il navigua entre les îles Féroé et les Shetland, à l'ouest de l'Irlande et dans le golfe de Gascogne. Il rentra à Lorient après 15 jours en mer.

Le , il connait pour la première fois le succès lors de sa quatrième patrouille, coulant le Meropi du convoi ON-60, à 35 miles (65 km) à l'est-sud-est de la Nouvelle-Écosse.

Sa cinquième patrouille commença le , au départ de Brest, qui restera son port d'attache jusqu'à la fin de sa carrière.

Le 1er juin, il coula par mitraillage et par torpillage le navire britannique Westmorland à 240 milles marins (440 km) au nord-est des Bermudes.

Lors de sa sixième patrouille, il navigua dans l'Atlantique Nord, vers nord-est des Açores. Le 17 août, il coula un navire marchand norvégien du convoi SL-118 à l'Ouest de l'Espagne. Le 25 août, le convoi SL 119 est signalé par l'U-214, à l'est des Açores. L'opération prit fin le 28 août, avec trois bâtiments envoyés par le fond, dont deux par l'U-566 et un par l'U-156[1].

Le 7 novembre, il coula le navire Glenlea du convoi ON-142 au milieu de l'Atlantique. Dix jours plus tard, il subit une attaque d'un Hudson du Squadron RAF No. 233. Gravement endommagé, l'U-566 dut interrompre sa patrouille.

Dans la nuit du , il fut repéré par un Leigh light d'un Wellington de la No. 172 Squadron RAF (en) et attaqué par six charges de profondeurs. Il fut tellement endommagé qu'il était incapable de plonger et dut être escorté vers la base par quatre avions Ju88 et une escorte navale[2].

Lors de sa dixième patrouille, qui commença le , il navigua au large des côtes américaines.

Le , il renoua enfin avec le succès lorsqu'il coula le USS Plymouth à 120 milles marins (220 km) au sud-est du Cap Henry (Virginie). Deux jours après il fut attaqué par un Lockheed Ventura de la marine des États-Unis de l'escadron VP-128, à 300 milles marins (560 km) à l'est du Cap Charles, également dans l'état de Virginie. L'avion (précédemment identifié comme étant un B-25 Mitchell) fut abattu avec la flak, les 5 membres d'équipage périrent. Mais à 18 h 15, le sous-marin fut de nouveau attaqué par quatre charges de profondeur de deux Ventura et par huit charges de profondeur d'un Martin Mariner[2]

L'U-566 plongea et réussit à s'échapper avec seulement quelques dégâts mineurs, après avoir abattu deux avions et endommagé deux autres dans la même journée. Un membre d'équipage fut blessé à la main gauche au cours des dernières attaques de  mitraillage et quatre hommes, dont le commandant, souffrirent des tympans en raison de leur plongée involontaire[2].

Dans la nuit du , un bombardier Vickers Wellington HF132 fit une approche avec un Leigh Light après avoir localisé l'U-566 sur le radar. Malgré quelques dégâts par la flak à la queue, l'aéronef largua six charges de profondeur qui explosa de chaque côté de la poupe, détruisant le gouvernail et la flexion de l’arbre d’hélice, laissant le U-566 invalide et incapable de plonger. L'avion encercla la zone pendant trois heures jusqu'à ce qu'il n'est plus de carburant. Le commandant Hornkohl ordonna l'abandon du navire et allèrent tous dans des canots pneumatiques avant de saborder le sous-marin à h 30[2], à la position 41° 12′ N, 9° 31′ O.

L'ensemble de l'équipage de 49 hommes furent sauvés cinq heures plus tard par le chalutier espagnol Fina environ 30 miles nautiques (56 km) de la côte espagnole. Ils atterrirent à La Corogne le jour même et furent plus tard autorisés à quitter l'Espagne par train en civil le 28 octobre. Ils arrivèrent à Brest trois jours plus tard. L'équipage de l'U-556 furent ensuite transférés sur l'U-1007 et reprirent le service[2].

La plupart d'entre eux survécurent à la guerre, et en 1970, ils rencontrèrent l'équipage de l'avion qui coula jadis l'U-566. Le pilote avait reçu un prix d'un DFM pour l'action.

Commandement[modifier | modifier le code]

Affectations[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
Kptlt. Dietrich Borchert 26 juillet 1941 Trondheim 29 juillet 1941 Kirkenes 4 jours
1 Kptlt. Dietrich Borchert 30 juillet 1941 Kirkenes 19 août 1941 Kirkenes 21 jours
2 Kptlt. Dietrich Borchert 30 août 1941 Kirkenes 20 septembre 1941 Kirkenes 22 jours
Kptlt. Dietrich Borchert 22 septembre 1941 Kirkenes 27 septembre 1941 Bergen 6 jours
Kptlt. Dietrich Borchert 29 septembre 1941 Bergen 2 octobre 1941 Kiel 4 jours
Kptlt. Dietrich Borchert 3 décembre 1941 Kiel 4 décembre 1941 Kristiansand 2 jours
3 Kptlt. Dietrich Borchert 9 décembre 1941 Kristiansand 23 décembre 1941 Lorient 15 jours
4 Kptlt. Dietrich Borchert 15 janvier 1942 Lorient 9 mars 1942 Brest 54 jours 4 181
5 Kptlt. Dietrich Borchert 8 avril 1942 Brest 30 juin 1942 Brest 84 jours 8 967
6 Oblt. Gerhard Remus 6 août 1942 Brest 5 septembre 1942 Brest 31 jours 20 692
7 Oblt. Gerhard Remus 28 octobre 1942 Brest 1er décembre 1942 Brest 35 jours 4 252
8 Oblt. Hans Hornkohl 6 février 1943 Brest 25 mars 1943 Brest 48 jours
9 Kptlt. Hans Hornkohl 24 avril 1943 Brest 28 avril 1943 Brest 5 jours
10 Kptlt. Hans Hornkohl 5 juillet 1943 Brest 1er septembre 1943 Brest 59 jours 2 265
11 Kptlt. Hans Hornkohl 18 octobre 1943 Brest 24 octobre 1943 Coulé 7 jours
Total 397 jours 40 357 t

Note : Kptlt. = Kapitänleutnant - Oblt. = Oberleutnant zur See

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-566 opéra avec les Rudeltaktik (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Pfadfinder (21-27 mai 1942)
  • Blücher (14-28 août 1942)
  • Natter (2-8 novembre 1942)
  • Westwall (8-22 novembre 1942)
  • Neptun (18 février - 3 mars 1943)
  • Westmark (6-11 mars 1943)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-566 coula 6 navires totalisant 38 092 tonneaux et 1 navire de guerre de 2 265 tonneaux au cours des 11 patrouilles (397 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalié Tonnage Fait
15 avril 1942 Meropi Drapeau de la Grèce Grèce 4 181 Coulé
1er juin 1942 Westmorland Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 8 967 Coulé
17 août 1942 Triton Drapeau de la Norvège Norvège 6 607 Coulé
28 août 1942 City of Cardiff Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 661 Coulé
28 août 1942 Zuiderkerk Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 8 424 Coulé
7 novembre 1942 Glenlea Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 4 252 Coulé
5 août 1943 USS Plymouth Pavillon de l'United States Navy United States Navy 2 265 Coulé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]