Unterseeboot 993

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 993
Image illustrative de l’article Unterseeboot 993
U-boot type VIIC
Autres noms U-993
Type Sous-marin type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Constructeur Blohm + Voss
Chantier naval Hambourg
N° de coque : 193
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Kurt Hilbig
Statut Coulé le
Équipage
Commandant Kurt Hilbig
Karl-Heinz Steinmetz
Équipage 4 officiers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
1 canon de pont de 8,8 cm SK C/35
1 canon anti-aérien de 20 mm Flak
1 canon 37 mm Flak M/42
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Marviken
Lorient
Brest
Indicatif M - 55 038

L'Unterseeboot 993 ou U-993 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm + Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement de l'Oberleutnant zur See Kurt Hilbig.

L'U-993 n'endommagea ou ne coula aucun navire au cours des 3 patrouilles (76 jours en mer) qu'il effectua.

Il fut coulé lors d'un bombardement britannique à Bergen, en octobre 1944.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-993 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1 400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques Brown, Boveri & Cie GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h).

L'U-993 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) et embarquait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups), d'un canon antiaérien de 20 mm Flak et d'un canon 37 mm Flak M/42 qui tire à 15 350 mètres avec une cadence théorique de 50 coups/minute. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 5. Unterseebootsflottille jusqu'au , puis il intégra sa formation de combat dans la 3. Unterseebootsflottille.

Sa première patrouille est précédée par un court trajet de Kiel à Marviken. Elle commence réellement le au départ de Marviken pour l'Atlantique Nord. Début avril 1944, l'U-993 reçoit l'ordre de rejoindre l'ouest de la France pour rejoindre le groupe Landwirt[1]. Le à h 41 du matin, le submersible est attaqué par un Liberator britannique du Sqn 53 piloté par le F/Lt M. Burton, au nord-ouest du Cap Finisterre. Au cours de l'attaque, l'avion a largué deux charges de profondeur sans causer de dégâts. Touché par la flak, il s'écrasa dans la mer à environ 600 mètres du sous-marin, tuant ses 11 membres d'équipage. L'U-993 arrive à Lorient le , sans autre incident, après 31 jours de patrouille.

Le , deux hommes [Maschinenobergefreiter Matthias Giefing - Mechanikergefreiter Horst Aulich] ont été tués dans une attaque aérienne.

Sa deuxième patrouille se déroule du 6 au , soit 9 jours. L'U-993 est un des dix-neuf U-Boots qui ne sont pas équipés de Schnorchel qui reçoivent l'ordre de former une ligne de patrouille en restant à 200 mètres de profondeur entre Brest et Bordeaux pour garder des U-Boots hors des ports en cas de leur invasion par les forces alliées. Ils vont ensuite à la ligne 100 mètres de profondeur, où ils se posent sur le fond pendant de longues périodes. La nuit les U-Boots sont harcelés continuellement par des attaques aériennes. Le , lorsque l'invasion des ports ne semble plus être d'actualité, les sous-marins font route vers leur base et sont placées en alerte à 6 heures[1].

Début août 1944, l'U-993 est équipé d'un Schnorchel.

Le sous-marin quitte Brest pour sa troisième et dernière patrouille le , sous le commandement d'un nouveau commandant, l'Oberleutnant zur See Karl-Heinz Steinmetz. L'U-993 fait partie d'un certain nombre de U-Boots qui ne sont pas complètement opérationnels qui quittent les bases de France pour rejoindre les ports plus sûrs de Norvège. Au cours du voyage, un homme d'équipage meurt de la jaunisse le . Il arrive à Bergen le , après une patrouille en zone GIUK de 33 jours.

Le à h 30, l'U-993 est fortement endommagé lors d'un raid aérien composé de 47 bombardiers Avro Lancaster et 93 bombardiers Halifax du 6e Groupe (RCAF) et du 8e Groupe (RAF) du Bomber Command.
Les avions ont largué un total de 603 bombes de 1 000 livres sur le port de Bergen. Sept bombes ont touché l'abri sous-marin sans faire de dégâts. Seul le câblage électrique a été détruit et les chantiers de réparation ont été gravement endommagés.

L'U-993 se trouve se trouve alors au chantier Laksevag, en compagnie de l'U-228, l'U-92 et l'U-437.
L'U-993 et l'U-228 ont chaviré et coulé à la position 60° 24′ N, 5° 18′ O, les deux autres U-boots ont été mis hors service. 

Un homme est décédé à bord de l'U-993 et un autre est mort le lendemain de ses blessures, le nombre de survivants est inconnu.

Tout l'équipement est démonté et l'U-993 est ensuite est découpé en morceaux. En mai 1945, les restes sont ferraillés par les forces britanniques.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
Oblt. Kurt Hilbig 9 mars 1944 Kiel 11 mars 1944 Marviken 3 jours
1 Oblt. Kurt Hilbig 23 mars 1944 Marviken 22 avril 1944 Lorient 31 jours
2 Oblt. Kurt Hilbig 6 juin 1944 Lorient 14 juin 1944 Brest 9 jours
3 Oblt. Karl-Heinz Steinmetz 17 août 1944 Brest 18 septembre 1944 Bergen 33 jours
Total 76 jours t

Note : Oblt. = Oberleutnant zur See

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]