Unterseeboot 969

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 969
Image illustrative de l’article Unterseeboot 969
U-boot type VIIC
Autres noms U-969
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Constructeur Blohm + Voss
Chantier naval Hambourg
N° de coque : 169
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Max Dobbert
Statut Détruit le
Équipage
Commandant Max Dobbert
Équipage 4 officiers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
1 canon de pont de 8,8 cm SK C/35
1 canon anti-aérien de 20 mm Flak
1 canon 37 mm Flak M/42
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Bergen
Lorient
Toulon
Indicatif M - 51 543

L'Unterseeboot 969 ou U-969 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm + Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement du Leutnant zur See Max Dobbert.

Il fut sabordé à Toulon en août 1944.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-969 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1 400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques Brown, Boveri & Cie GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h).

L'U-969 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) et embarquait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups), d'un canon antiaérien de 20 mm Flak et d'un canon 37 mm Flak M/42 qui tire à 15 350 mètres avec une cadence théorique de 50 coups/minute. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 5. Unterseebootsflottille jusqu'au , il intégra sa formation de combat dans la 7. Unterseebootsflottille puis dans la 29. Unterseebootsflottille à partir du .

Sa première patrouille est précédée par un court trajet de Kiel à Bergen. Elle commence réellement le au départ de Bergen. Après 63 jours de recherche de convoi dans l'Atlantique Nord, l'U-969 atteint Lorient le , sans succès.

Sa deuxième patrouille commence le . L'U-969 est appelé en renfort en Méditerranée. Il passe le détroit de Gibraltar dans la nuit du 4 au et il opère ensuite le long des côtes de l'Algérie. Le , l'U-969 attaque le convoi GUS-31 près de Philippeville et endommage deux bâtiments américains. Les deux navires sont gravement endommagés et s'échouent sur la côte algérienne. Ils sont déclarés totalement perdus[1]. Le sous-marin atteint finalement Toulon après 40 jours en mer.

Sa troisième patrouille se déroule du 20 mars au . Le , l'U-421 et l'U-969 sont déployés contre le convoi UGS 36, qui vient juste d'entrer en Méditerranée, mais son escorte empêche toutes attaques. Les deux U-Boots sont rejoints par l'U-471 et les trois submersibles sont déployés contre le convoi UGS 37 qui est entré en Méditerranée le , mais ils ne rencontrent aucun succès. Le 20 avril, l'U-969 attaque sans succès le convoi UGS 38 qui est entré la veille en Méditerranée[1]. Après ces échecs, il fait route vers la base de Toulon.

Le , l'U-969 est fortement endommagé dans le bassin n°2 de Castigneau à Toulon, par un raid aérien du 15e Sqn de l'USAAF. Il est désarmé le même jour[1]. Le , il est de nouveaux endommagé pendant un autre raid de l'US Air Force.

Il est détruit le à la position 43° 07′ N, 5° 55′ E, pour empêcher toutes tentatives des forces alliées pour le sauver.
Il sera renfloué puis ferraillé en 1947.

Aucun membres d'équipage ne décède lors du bombardement.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
Oblt. Max Dobbert 30 septembre 1943 Kiel 4 octobre 1943 Bergen 5 jours
1 Oblt. Max Dobbert 5 octobre 1943 Bergen 6 décembre 1943 Lorient 63 jours
2 Oblt. Max Dobbert 18 janvier 1944 Lorient 26 février 1944 Toulon 40 jours 14 352
3 Oblt. Max Dobbert 20 mars 1944 Toulon 28 avril 1944 Toulon 40 jours
Total 148 jours 14 352 t

Note : Oblt. = Oberleutnant zur See

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-969 a opéré avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Siegfried (22-27 octobre 1943)
  • Siegfried 1 (27-30 octobre 1943)
  • Körner (30 octobre – 2 novembre 1943)
  • Tirpitz 2 (2-8 novembre 1943)
  • Eisenhart 3 (9-15 novembre 1943)
  • Schill 2 (17-22 novembre 1943)
  • Weddigen (22 novembre – 4 décembre 1943)

Navire(s) coulé(s)[modifier | modifier le code]

L'U-969 a détruit 2 navire marchands totalisant 14 352 tonneaux au cours des 3 patrouilles (148 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Convoi Fait Localisation
22 février 1944 George Cleeve Drapeau des États-Unis USA 7 176 GUS-31 Perte totale 37° 22′ N, 7° 17′ E
Peter Skene Ogden Drapeau des États-Unis USA 7 176 Perte totale 37° 22′ N, 7° 17′ E

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]