Unterseeboot 752

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 752
Image illustrative de l’article Unterseeboot 752
U-boot type VIIC
Autres noms U-752
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Constructeur Kriegsmarinewerft
Chantier naval Wilhelmshaven
N° de coque : 135
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Karl-Ernst Schroeter
Statut Coulé le
Équipage
Commandant Karl-Ernst Schroeter
Équipage 4 officiers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Kirkenes
Kiel
La Pallice
Saint-Nazaire
Indicatif M - 44 442
Localisation
Coordonnées 51° 40′ 12″ nord, 29° 49′ 01″ ouest

Géolocalisation sur la carte : océan Atlantique

(Voir situation sur carte : océan Atlantique)
Unterseeboot 752
Unterseeboot 752

L'Unterseeboot 752 ou U-752 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Wilhelmshaven (Kriegsmarinewerft), sa quille fut posée le , il fut lancé le , et mis en service le , sous le commandement du Kapitänleutnant Karl-Ernst Schroeter (en).

Il fut coulé dans l'Atlantique Nord par l'aviation britannique, en mai 1943.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-752 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques Brown, Boveri & Cie GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h).
L'U-752 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 3. Unterseebootsflottille jusqu'au 1er août 1941, puis il intégra sa formation de combat dans cette même flottille.

Sa première patrouille est précédée par de courts trajets à Horten, Trondheim et Kirkenes. Elle commence le 23 août 1941 au départ de Kirkenes sous les ordres du Kapitänleutnant Karl-Ernst Schroeter. Le même jour, il est attaqué sans succès par le sous-marin soviétique M-172, deux torpilles furent lancées. L'U-752 opère ensuite près de la péninsule de Kola et le 25 août 1941, il coule un chalutier soviétique au nord-ouest de Svyatoy Nos, Murmansk Oblast (en). Dans la même zone, deux jours plus tard, il signale l'envoi par le fond du patrouilleur soviétique RT-8 Seld, mais ce n'est pas confirmé. Après 26 jours en mer, il rejoint son port d'attache qu'il atteint le 17 septembre 1941[1].

Il fait un court passage à Trondheim avant de commencer sa deuxième patrouille au départ de Kirkenes le 7 novembre 1941. Il patrouille à l'entrée de la Mer Blanche et le 15 novembre 1941, il attaque un convoi près du Cap Gorodetski. Il torpille un transporteur de bois soviétique. Touché, ce dernier ne s'arrête pas. Au cours de la seconde attaque, l'U-752 perd sa trace mais envoie par le fond un autre chalutier armé soviétique[1].

Entre novembre 1941 et février 1942, l'U-752 effectue de courts sorties en mer où il ne rencontre aucun succès.

Le 12 février 1942, le submersible quitte Bergen pour l'Atlantique.
À partir de mi-janvier 1942, six U-Boote reçoivent l'ordre de stationner à l'ouest des Hébrides et des Féroé pour contrer une éventuelle invasion en Norvège.
L'U-752 en fait partie jusqu'au 22 février 1942. Il est ensuite dirigé avec l'U-136 et l'U-213 vers le convoi Halifax 175 (HX 175) signalé par l'U-154 à 800 nautiques à l'ouest de la Manche. Le 24 février 1942, il attaque un convoi, au sud-ouest de Rockall[1]. L'U-752 retourne ensuite à l'ouest des Hébrides et des Féroé avant de rentrer à La Pallice.

Sa troisième patrouille se déroule du 28 mars au 21 mai 1942, soit 55 jours en mer. L'U-752 est dirigé vers les eaux américaine. Il fait partie des douze U-Boote de la cinquième vague de l'Opération Paukenschlag. Il patrouille sur la Côte Est des États-Unis jusqu'à New York. Pendant la nuit du 21 avril 1942, il envoie par le fond un cargo à vapeur américain à l'est de New York. Deux jours plus tard, il endommage avec son artillerie un autre cargo américain à l'est de la Baie du Delaware. Le Reinholt est fortement endommagé par 20 à 25 obus de 88 mm. Il a tiré 14 obus sur l'U-752 sans l'endommager[1].
Le 1er mai 1942 à h 43, le sous-marin torpille et coule un cargo norvégien, à l'Est d'Asbury Park (New Jersey). Il fait ensuite route vers la France et atteint Saint-Nazaire le 21 mai.

Sa sixième patrouille commence le 2 juillet 1942 au départ de Saint-Nazaire pour naviguer vers le centre de l'Atlantique. L'U-752 est un des six U-Boote destinés pour des opérations dans la zone de Freetown. Ils se rassemblent au sud-est des Açores et forment le groupe Hai. Le 10 juillet 1942, ils font route vers le sud entre le 20° et le 25° méridien Ouest. Le 11 juillet 1942, le convoi OS 33 passe à travers la ligne de patrouille au sud de Santa Maria. Après la tombée de la nuit, un groupe de navires à destination de l'Amérique du sud se sépare du convoi. Quatre U-Boote du groupe Hai les poursuivent alors que l'U-572 et l'U-752 gardent le contact avec le convoi OS 33. Aucun des U-Boots n'enregistre de succès et l'opération prend fin le 13 juillet 1942. Le 15 juillet 1942, les cinq survivants du groupe (l'U-136 a été coulé le 11 juillet 1942) font route vers le nord-nord-est des îles du Cap Vert. La ligne de patrouille s'étire jusqu'à Dakar. Le 21 juillet 1942, le groupe se disperse et les U-Boots opèrent indépendamment devant Freetown.
L'U-752 torpille et coule cargo un britannique, le 23 juillet 1942 au sud-sud-ouest de Freetown. Deux jours plus tard, il attaque le convoi FN 20 et envoie par le fond un navire norvégien au sud-ouest de Freetown.
Le 4 août 1942, il est ravitaillé par l'U-116 à l'ouest de Freetown. Il patrouille ensuite au sud-ouest de Freetown et coule deux autres bâtiments; un hollandais le 9 août 1942 et un américain quatre jours plus tard. Il recueille trois survivants du SS Mendenau, qui sont faits prisonniers[1].

Lors de sa septième patrouille, commencée le 19 octobre 1942, l'U-752 fait route vers le sud, lorsque les alliés débarquent en Afrique du Nord (Opération Torch), le 8 novembre 1942. Il est un des U-Boote qui se trouvent entre le Golfe de Gascogne et les îles du Cap Vert, qui reçoivent l'ordre de rallier à grande vitesse les côtes du Maroc et de former le groupe Schlagetot. Ils doivent interrompre l'approvisionnement destiné aux forces Alliées qui ont débarqué à Fedala et Casablanca. Même s'il y a quelques bâtiments de coulés entre le 11 et le 16 novembre 1942, l'U-752 ne peut briser le barrage formé par les Forces Alliés Navales. Le 18 novembre 1942, il essaye d'attaquer un vapeur au nord-ouest de Casablanca, mais sans succès[1]. L'U-752 fait ensuite route vers La Pallice.

Sa quatrième patrouille, du 9 janvier au 15 février 1943, soit 38 jours en mer, le fait naviguer dans l'Atlantique Nord. L'U-752 rejoint le groupe Habicht, à l'ouest de l'Irlande. Le 17 janvier 1943, le groupe fait route vers l'ouest à la recherche de convois ON (Grande-Bretagne-Halifax). Il ne trouve aucun bâtiment et le 19 janvier 1943, le groupe se combine avec le groupe Falke pour former le groupe Haudegen. Ce groupe patrouille à 300 nautiques au sud-est du Cap Farvel. Le 22 janvier 1943, le groupe reçoit l'ordre de se diriger vers le sud à la recherche des convois HX. Des mauvaise conditions météo empêchent l'interception et les U-Boots retournent à leur position au sud du Cap Farewell. Le 26 janvier 1943, l'U-383 signale l'escorte du convoi Halifax 223 (HX 223) qui a été dispersé par la tempête. À partir du 1er février 1943, le groupe Haudegen commence un mouvement vers Terre-Neuve. Le lendemain, cinq des U-Boots du groupe sont détachés pour attaquer le convoi SG 19 avec le groupe Nordsturm. Le 4 février 1943, l'U-187 du groupe Pfeil signale le Slow Convoy 118 (SC 118) à l'est de Terre-Neuve. Certains U-Boote du groupe Haudegen, l'U-438, l'U-613, l'U-704 et l'U-752 reçoivent l'ordre d'arrêter leur patrouille et d'aller attaquer ce convoi. Les U-Boote du groupe Haudegen n'enregistrent aucun succès. Après l'opération contre le SC 118, le 9 février 1943, à l'ouest-nord-ouest de l'Irlande, les U-Boots ne rejoignent pas le groupe mais leur base[1].
Le lendemain sur la route du retour, l'U-752 est attaqué par un Liberator du 2 A/S Squadron de l'USAF, au nord-est des Açores. L'U-Boot est légèrement endommagé par des charges de profondeur.

Sa douzième et dernière patrouille commence le 22 avril 1943 lorsqu'il quitte La Pallice pour l'Atlantique Nord. Le 29 avril 1943, l'U-752 lance une attaque à la torpille sans succès sur un grand paquebot, au sud-ouest de l'Irlande. Une détonation est entendue, mais sans résultat apparent[1].
L'U-752 rejoint le groupe Amsel 3 qui stationne à l'est de St John's avec les groupes Amsel 1, Amsel 2 et Amsel 4 en attente du convoi ONS 5. Le 7 mai 1943, le groupe Amsel 3 et Amsel 4 se combinent en groupe Rhein. Le 9 mai 1943, ce groupe reçoit l'ordre de se diriger vers le sud à grande vitesse pour former une ligne de patrouille en vue d'intercepter le convoi Halifax 237 (HX 237). Le même jour, l'U-359 signale un convoi. Mais à cause d'une mauvaise météo, la ligne ne peut être formée. Les U-Boote patrouillent indépendamment puis reforment le groupe le 10 mai 1943. À midi le même jour, l'U-403 signale un indépendant et un remorqueur du convoi HX 237. Les U-Boote du groupe Rhein étant alors trop loin à l'est, ils reçoivent l'ordre de se combiner avec le groupe Elbe et de former les groupes Elbe 1 et Elbe 2, pour poursuivre le Slow Convoy 129 (SC 129).
Le 11 mai 1943, les U-Boote sont sur zone. Le convoi est signalé par l'U-504. Le lendemain, les U-Boote font mouvement vers le convoi pour l'attaquer, mais ils ne le peuvent pas, car ils sont obligés de rester en plongée par l'escorte.
Le 13 mai 1943, un appareil du convoi Halifax 237 (HX 237) arrive pour protéger le SC 129. L'opération se termine le lendemain, lorsque deux bâtiments sont coulés et surtout lorsque deux U-Boote sont envoyés par le fond et d'autres endommagés.
L'U-752 est ensuite ravitaillé par l'U-459, dans le centre de l'Atlantique Nord. Il rejoint le groupe Oder, formé le 18 mai 1943, avec principalement des U-Boote des groupes "Elbe". Ce groupe est à la recherche du Slow Convoy 130 (SC 130) qui doit se trouver plus au sud. En fait, le convoi n'est pas aller trop loin vers le sud et il a été intercepté par le groupe Donau 1 et le groupe Donau 2 au nord de la ligne de patrouille du groupe Oder. Les U-Boote du groupe Oder font partie maintenant du groupe Mosel, formé à 400 nautiques au sud du Cap Farvel pour intercepter le convoi Halifax 239 (HX 239). Le convoi se déroute vers le sud[1].
Le 21 mai 1943, des U-Boote du groupe Mosel, dont l'U-752, se dirigent vers le convoi pour l'attaquer.
Le 23 mai 1943 au matin, au voisinage du convoi HX 239, l'U-752 est repéré au radar par le destroyer HMS Keppel (D84) (en) du British Escort Group B-3. Un Swordfish du Sqn 819, embarqué sur le porte-avions d'escorte HMS Archer (D78) se dirige vers lui. Des charges de profondeur sont lâchées, mais l'U-Boot plonge et s'échappe. Une heure plus tard, l'U-752 refait surface et est de nouveau signalé par un autre Swordfish, armé de roquettes. Quatre salves de deux roquettes sont tirées et la dernière touche le sous-marin en train de plonger. L'U-752 refait surface, tourne en rond et perd de l'huile pendant que d'autres hommes d'équipage arment les canons. Le Swordfish demande de l'aide et un Grumman F4F Wildcat du Sqn 892 également du HMS Archer, arrive en renfort. Une longue rafale de mitrailleuse tue le commandant Karl-Ernst Schroeter, présent sur la passerelle[1]. L'ordre est donné d'abandonner le U-Boot qui coule à la position 51° 40′ N, 29° 49′ O.

C'est le premier U-Boot à être coulé par un appareil provenant d'un porte-avions d'escorte par des roquettes. Dirigé par le Martlet, le destroyer HMS Escapade (en) se rend sur la zone du naufrage et recueille seulement treize survivants. Quatre autres rescapés sont recueilli plus tard par l'U-91, 29 victimes sont à déplorer.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
Kptlt. Karl-Ernst Schroeter 23 juillet 1941 Kiel 24 juillet 1941 Horten 2 jours
Kptlt. Karl-Ernst Schroeter 31 juillet 1941 Horten 2 août 1941 Trondheim 3 jours
Kptlt. Karl-Ernst Schroeter 18 août 1941 Trondheim 22 août 1941 Kirkenes 5 jours
1 Kptlt. Karl-Ernst Schroeter 23 août 1941 Kirkenes 17 septembre 1941 Kirkenes 26 jours 1 161
Kptlt. Karl-Ernst Schroeter 19 septembre 1941 Kirkenes 23 septembre 1941 Trondheim 5 jours
Kptlt. Karl-Ernst Schroeter 18 octobre 1941 Trondheim 22 octobre 1941 Kirkenes 5 jours
2 Kptlt. Karl-Ernst Schroeter 7 novembre 1941 Kirkenes 18 novembre 1941 Kirkenes 12 jours 581
3 Kptlt. Karl-Ernst Schroeter 22 novembre 1941 Kirkenes 10 décembre 1941 Kiel 19 jours
4 Kptlt. Karl-Ernst Schroeter 4 février 1942 Kiel 5 février 1942 Heligoland 2 jours
L Kptlt. Karl-Ernst Schroeter 7 février 1942 Heligoland 10 février 1942 Bergen 4 jours
L Kptlt. Karl-Ernst Schroeter 12 février 1942 Bergen 13 mars 1942 La Pallice 30 jours
5 Kptlt. Karl-Ernst Schroeter 28 mars 1942 La Pallice 21 mai 1942 St. Nazaire 55 jours 15 506
6 Kptlt. Karl-Ernst Schroeter 2 juillet 1942 St. Nazaire 4 septembre 1942 La Pallice 65 jours 21 651
7 Kptlt. Karl-Ernst Schroeter 19 octobre 1942 La Pallice 21 octobre 1942 La Pallice 3 jours
L Kptlt. Karl-Ernst Schroeter 22 octobre 1942 La Pallice 3 décembre 1942 La Pallice 43 jours
8 Kptlt. Karl-Ernst Schroeter 9 janvier 1943 La Pallice 15 février 1943 St. Nazaire 38 jours
9 Kptlt. Karl-Ernst Schroeter 22 avril 1943 St. Nazaire 23 mai 1943 Coulé 32 jours
Total 349 jours 38 899 t

Note : Kptlt. = Kapitänleutnant

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-752 a opéré avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Westwall (2-12 mars 1942)
  • Hai (3-21 juillet 1942)
  • Schlagetot (9-21 novembre 1942)
  • Habicht (10-19 janvier 1943)
  • Haudegen (19 janvier – 9 février 1943)
  • Amsel 3 (4-6 mai 1943)
  • Rhein (7-10 mai 1943)
  • Elbe 1 (10-14 mai 1943)
  • Oder (17-19 mai 1943)
  • Mosel (19-23 mai 1943)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-752 a coulé 7 navires marchands totalisant 32 966 tonneaux, 2 navires de guerre auxiliaires totalisant 1 134 tonneaux et a endommagé 1 navire marchand de 4 799 tonneaux au cours des 9 patrouilles (349 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Convoi Fait Localisation
25 août 1941 T-898 (No 44) Naval Ensign of the Soviet Union (1950-1991).svg Marine soviétique 553 - Coulé 68° 20′ N, 39° 00′ E
27 août 1941 RT-8 Seld Drapeau de l'URSS Union soviétique 608 - Coulé 68° 30′ N, 43° 00′ E
15 novembre 1941 T-889 (No 34) Naval Ensign of the Soviet Union (1950-1991).svg Marine soviétique 581 - Coulé 67° 30′ N, 41° 11′ E
21 avril 1942 West Imboden Drapeau des États-Unis USA 5 751 - Coulé 41° 14′ N, 65° 55′ O
23 avril 1942 Reinholt Drapeau de la Norvège Norvège 4 799 - Endommagé 39° 10′ N, 72° 00′ O
1er mai 1942 Bidevind Drapeau de la Norvège Norvège 4 956 - Coulé 39° 35′ N, 72° 42′ O
23 juillet 1942 Garmula Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 254 - Coulé 5° 32′ N, 14° 45′ O
27 juillet 1942 Leikanger Drapeau de la Norvège Norvège 4 003 FN-20 Coulé 4° 00′ N, 18° 00′ O
9 août 1942 Mendanau Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 6 047 - Coulé 4° 45′ N, 18° 00′ O
13 août 1942 Cripple Creek Drapeau des États-Unis USA 6 347 - Coulé 4° 55′ N, 18° 30′ O

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]