Unterseeboot 575

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 575
image illustrative de l’article Unterseeboot 575
Équipage de l'U-575 à Saint-Nazaire, le .
Autres noms U-575
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938-1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Blohm & Voss - Hambourg
N° de coque : 551
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Günther Heydemann
Statut Coulé le
Équipage
Commandant Günther Heydemann
Wolfgang Boehmer
Équipage 4 officers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Trondheim
St. Nazaire
Lorient
Indicatif M - 44 068
Localisation
Coordonnées 46° 18′ 00″ nord, 27° 34′ 01″ ouest

Géolocalisation sur la carte : océan Atlantique

(Voir situation sur carte : océan Atlantique)
Unterseeboot 575
Unterseeboot 575

L'Unterseeboot 575 ou U-575 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm & Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement du Kapitänleutnant Günther Heydemann (en).

Il fut coulé au nord des Açores par des navires et des aéronefs alliés en mars 1944.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-575 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques BBC GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-575 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenaient quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 7. Unterseebootsflottille jusqu'au , puis intégra sa formation de combat dans cette même flottille.

1re patrouille[modifier | modifier le code]

Sa première patrouille commença le au départ de Trondheim. Il navigua dans l'Atlantique Nord entre l'Islande et les îles Féroé (zone GIUK). Après quelques recherches sans succès, l'U-575 continua sa patrouille dans le sud du Groenland. Le 2 octobre, il attaqua un groupe de quatre bâtiments dans le centre de l'Atlantique Nord. Il tira trois torpilles, coulant un cargo hollandais et touchant probablement un autre. L'équipage du navire hollandais, abandonné à leur sort dans deux canots de sauvetage et deux radeaux, furent secourus plus tard par le destroyer USS Winslow (en), qui escortait le convoi ON-20. L'U-Boot étant toujours dans la zone, le Winslow largua plusieurs salves de charges de profondeur, mais il s'en échappa sans dommage.

Le sous-marin fut la cible d'une attaque aérienne le 7 octobre, il subit quelques dommages mineurs. Il arriva ensuite à Saint-Nazaire, en France occupée, deux jours après.

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • Jours en mer: 32
  • Distance totale parcourue: 5 059.5 nmi
  • Distance parcourue en surface: 4 776.70 nmi (94,4 %)
  • Distance parcourue submergé: 282.8 nmi (5,6 %)
  • Plus grande distance parcourue en 24 heures en surface: 292 nmi (le 08.10.1941)
  • Plus grande distance parcourue en 24 heures submergé: 36.3 nmi (le 12.09.1941)
  • Temps total d'immersion: 7 029 minutes; 117.15 heures; 4.88 jours (15,3 %)

2e patrouille[modifier | modifier le code]

Il quitta Saint-Nazaire le pour se diriger vers une zone près de la côte de Terre-Neuve-et-Labrador.

Cependant, le , tous les U-Boots ayant assez de carburant et ceux faisant route vers Terre-Neuve reçurent l'ordre de se diriger vers l'est, vers l'ouest de Gibraltar.

Le 1er décembre, il rencontra le pétrolier américain Astral au milieu de l'Atlantique. Le pétrolier avait quitté Aruba (Venezuela) pour Lisbonne avec une cargaison de 78 200 barils d'essence et de kérosène. L'U-575 traqua le navire Astral de nombreuses heures, et, lorsqu'il vit dans le périscope le drapeau neutre américain, le capitaine Heydemann s'abstint de l'attaquer, les États-Unis n'étant toujours pas entrés en guerre.

Lors de son retour, le 9 décembre en approchant des côtes, l'U-575 fut repéré et attaqué par des charges de profondeur qui l'endommagèrent sévèrement. Il arriva à Vigo et durant la nuit du 12 au , il fut ravitaillé par le navire de ravitaillement allemand Bessel. Il retourna ensuite en France le 17 décembre.

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • Jours en mer: 39
  • Distance totale parcourue: 5 814 nmi
  • Distance parcourue en surface: 5 508.80 nmi (94,8 %)
  • Distance parcourue submergé: 305.2 nmi (5,2 %)
  • Plus grande distance parcourue en 24 heures en surface: 354 nmi (le 30.11.1941)
  • Plus grande distance parcourue en 24 heures submergé: 37 nmi (le 10.12.1941)
  • Temps total d'immersion: 6 841 minutes; 114.02 heures; 4.75 jours (12,2 %)

3e patrouille[modifier | modifier le code]

Lors de sa troisième patrouille l'U-575 opèra près des Grands Bancs de Terre-Neuve, mais sans succès.

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • Jours en mer: 44
  • Distance totale parcourue: 5 986 nmi
  • Distance parcourue en surface: 5 750 nmi (96,1 %)
  • Distance parcourue submergé: 236 nmi (3,9 %)
  • Plus grande distance parcourue en 24 heures en surface: 210 nmi (le 27.01.1942)
  • Plus grande distance parcourue en 24 heures submergé: 24 nmi (le 16.01.1942)
  • Temps total d'immersion: 3 369 minutes; 56.15 heures; 2.34 jours (5,3 %)

4e patrouille[modifier | modifier le code]

Il prit la mer le pour les eaux américaines. Le , il envoya par le fond un cargo à vapeur américain au sud-est de Nantucket. Il patrouilla ensuite à 300 nautiques dans le sud d'Hatteras, mais ne rencontra aucun succès.

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • Jours en mer: 53
  • Distance totale parcourue: 7 129.5 nmi
  • Distance parcourue en surface: 6 912 nmi (97 %)
  • Distance parcourue submergé: 217.5 nmi (3 %)
  • Plus grande distance parcourue en 24 heures en surface: 268 nmi (le 28.03.1942)
  • Plus grande distance parcourue en 24 heures submergé: 37,5 nmi (le 26.03.1942)
  • Temps total d'immersion: 5 622 minutes; 93.7 heures; 3,90 jours (7,4 %)

5e patrouille[modifier | modifier le code]

Sa cinquième patrouille qui commença le , au départ de Saint-Nazaire, le fit naviguer pour la région des Caraïbes. L'U-575 et quatre autres U-Boote du groupe se ravitaillèrent auprès de l'U-459 dans la seconde moitié du mois de juin 1942, dans l'ouest des Açores[1].

Le 4 juillet, il torpilla un navire américain au nord-est de Cabo Samana (République Dominicaine). Il quitta les Caraïbes et le 9 juillet, il envoya par le fond un cargo britannique dans le nord de Trinidad et Tobago. Il patrouilla ensuite dans l'est de Trinidad et Tobago et attaqua, le 18 juillet, trois navires britanniques. Il en endommagea un et coula les deux autres. Il prit alors la route pour sa base et y arriva, le 7 août.

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • Jours en mer: 59
  • Distance totale parcourue: 10 173 nmi
  • Distance parcourue en surface 9 732.30 nmi (95,7 %)
  • Distance parcourue submergé: 440.7 nmi (4,3 %)
  • Plus grande distance parcourue en 24 heures en surface: 286.1 nmi (le 14.06.1942)
  • Plus grande distance parcourue en 24 heures submergé: 57 nmi (le 06.08.1942)
  • Temps total d'immersion: 9 866 minutes; 164.4 heures; 6.85 jours (11,6 %)

6e patrouille[modifier | modifier le code]

Sa sixième patrouille fut marquée par la perte d'un homme d'équipage qui passa par-dessus bord, le .

Le , il torpilla et coula un cargo à moteur britannique qui transportait 3 000 tonnes de laines et de sacs postaux, dans le centre de l'Atlantique Nord. 362 marins furent tués lors de l'attaque.

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • Jours en mer: 54
  • Distance totale parcourue: 7 363.4 nmi
  • Distance parcourue en surface: 6 903.10 nmi (93,8 %)
  • Distance parcourue submergé: 460.3 nmi (6,2 %)
  • Plus grande distance parcourue en 24 heures en surface: 300 nmi (le 04.10.1942)
  • Plus grande distance parcourue en 24 heures submergé: 53 nmi (le 23.09.1942)
  • Temps total d'immersion: 7 587 minutes; 126.5 heures; 5.27 jours (9,8 %)

7e patrouille[modifier | modifier le code]

Le , il quitta Lorient pour une zone située près de Gibraltar.

Dans la matinée du , l'U-575 tira cinq torpilles, touchant deux pétroliers du convoi TM 1, le MV Minister Wedel, et le MV Norvik. Les navires seront envoyés par le fond par l'U-522. La totalité des hommes du Wedel furent sauvés tandis que Norvik perdit 2 hommes d'équipage.

Le 11 janvier, lorsque l'opération se termina près de Madère, sept pétroliers furent coulés. Le 16 janvier, le groupe Delphin se reforma dans le sud des Açores après que six U-Boote, y compris l'U-575, furent ravitaillés par l'U-463 dans l'ouest des Açores[1].

Dans la soirée du 25 janvier, l'U-575 torpilla et envoya par le fond un cargo américain, un traînard du convoi UGS 4. Le capitaine du navire fut fait prisonnier. Quand plus rien ne fut aperçu jusqu'au 29, le groupe fit alors mouvement vers l'est. À partir du 11 février, les bateaux du groupe Delphin firent mouvement vers le nord pour prendre position dans l'ouest du Portugal. Le lendemain, un convoi en direction du sud fut signalé à 200 nautiques dans l'ouest du cap Finisterre. Le groupe reçut l'ordre de le poursuivre, mais l'opération échoua à cause de la couverture aérienne qui obligea les sous-marins à rester en plongée. La situation s'aggrava lorsque le convoi s'approcha de Gibraltar. Les attaques furent devenues impossibles et deux U-Boote furent perdus : l'U-442 et l'U-620[1]. Le sous-marin rentra alors à Saint-Nazaire.

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • Jours en mer: 67
  • Distance totale parcourue: 10 132.3 nmi
  • Distance parcourue en surface: 9 692.70 nmi (95,7 %)
  • Distance parcourue submergé: 439.6 nmi (4,3 %)
  • Plus grande distance parcourue en 24 heures en surface: 294.8 nmi (le 09.01.1943)
  • Plus grande distance parcourue en 24 heures submergé: 40.7 nmi (le 20.12.1942)
  • Temps total d'immersion: 10 449 minutes; 174.2 heures; 7.26 jours (10,8 %)

8e patrouille[modifier | modifier le code]

Dans la matinée du , lors d'une attaque de convoi, il fut légèrement endommagé par l'artillerie du sloop HMS Sennen. Malgré quelques participations aux Rudeltaktiks, l'U-575 ne rencontra aucun succès. 

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • Jours en mer: 51
  • Distance totale parcourue: 8 028.7 nmi
  • Distance parcourue en surface: 7 164.90 nmi (89,2 %)
  • Distance parcourue submergé: 863.8 nmi (10,8 %)
  • Plus grande distance parcourue en 24 heures en surface: 307 nmi (le 14.05.1943)
  • Plus grande distance parcourue en 24 heures submergé: 53.3 nmi (le 26.04.1943)
  • Temps total d'immersion: 17 217 minutes; 287 heures; 11.96 jours (23,4 %)

9e patrouille[modifier | modifier le code]

Le commandant Heydemann fut remplacé en septembre 1943 par l'Oberleutnant zur See Wolfgang Boehmer (en).

Sa neuvième patrouille fut précédée par de courts allers-retours à Saint-Nazaire. Elle commença réellement le . Lors de sa sortie un mer, qui fut relativement tranquille, il fut approché par un B-24 Liberator qui ne lui fit cependant aucun dommage. Il rentra après 63 jours en mer.

Statistiques[modifier | modifier le code]

  • Jours en mer: 70
  • Distance totale parcourue: 6 776.2 nmi
  • Distance parcourue en surface: 5 432.80 nmi (80,2 %)
  • Distance parcourue submergé: 1 343.4 nmi (19,8 %)
  • Plus grande distance parcourue en 24 heures en surface: 263.1 nmi (le 16.11.1943)
  • Plus grande distance parcourue en 24 heures submergé: 54 nmi (le 09.10.1943)
  • Temps total d'immersion: 36 392 minutes; 606.5 heures; 25.27 jours (36,1 %)

10e patrouille et perte[modifier | modifier le code]

L'U-575 fut le deuxième bateau opérationnel à être équipé d'un schnorchel. Il quitta Saint-Nazaire pour la dernière fois le .

Tôt le 10 mars, l'U-575 torpilla et envoya par le fond une corvette britannique, qui escortait le convoi combiné MKS 41/SL 150, dans l'ouest-nord-ouest du cap Finisterre. Plus tard dans la journée, il attaqua sans succès le convoi SC 154, signalé par l'U-845[1]. Le sous-marin fut ensuite chassé pendant plus de 18 heures par les navires d'escorte du convoi, mais il réussira à s'échapper.

L'U-575 sous le feu de l'aviation britannique, le .

Le , l'U-575 fut repéré près du convoi ON 227. Il fut attaqué et endommagé par trois avions venant des Açores, un Vickers Wellington (équipé d'un Leigh light) du Sqn 172 et deux Fortress du Sqn 206 et Sqn 220. Il essuya des attaques par des charges de profondeur de la frégate HMCS Prince Rupert (en), du destroyer d'escorte USS Haverfield (en) et du destroyer-dragueur de mines USS Hobson. L'U-Boot fut finalement coulé dans le nord des Açores à la position 46° 18′ N, 27° 34′ O, probablement après une attaque d'un Grumman TBF Avenger du VC-95 provenant du porte-avions d'escorte USS Bogue[1].

18 des 55 hommes d'équipage décédèrent dans cette attaque.

Commandement[modifier | modifier le code]

*Il n'y pas eu de commandant lors des réparations effectuées à Saint-Nazaire de juillet 1943 à septembre 1943.

Affectations[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Kptlt. Günther Heydemann 8 septembre 1941 Trondheim 9 octobre 1941 St. Nazaire 32 jours 4 652
2 Kptlt. Günther Heydemann 9 novembre 1941 St. Nazaire 17 décembre 1941 St. Nazaire 39 jours
3 Kptlt. Günther Heydemann 14 janvier 1942 St. Nazaire 26 février 1942 St. Nazaire 44 jours
4 Kptlt. Günther Heydemann 24 mars 1942 St. Nazaire 14 mai 1942 St. Nazaire 52 jours 6 887
5 Kptlt. Günther Heydemann 10 juin 1942 St. Nazaire 7 août 1942 St. Nazaire 59 jours 21 088
6 Kptlt. Günther Heydemann 16 septembre 1942 St. Nazaire 8 novembre 1942 Lorient 54 jours 11 330
7 Kptlt. Günther Heydemann 17 décembre 1942 Lorient 18 février 1943 St. Nazaire 64 jours 21 830
8 Kptlt. Günther Heydemann 22 avril 1943 St. Nazaire 11 juin 1943 St. Nazaire 51 jours
9 Ltn. Wolfgang Boehmer 20 septembre 1943 St. Nazaire 22 septembre 1943 St. Nazaire 3 jours
Ltn. Wolfgang Boehmer 25 septembre 1943 St. Nazaire 27 septembre 1943 St. Nazaire 3 jours
Ltn. Wolfgang Boehmer 28 septembre 1943 St. Nazaire 30 septembre 1943 St. Nazaire 3 jours
Ltn. Wolfgang Boehmer 6 octobre 1943 St. Nazaire 28 novembre 1943 St. Nazaire 54 jours
10 Oblt. Wolfgang Boehmer 29 février 1944 St. Nazaire 13 mars 1944 Coulé 14 jours
Total 472 jours 66 802 t

Note : Kptlt. = Kapitänleutnant - Ltn. = Leutnant zur See - Oblt. = Oberleutnant zur See

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-575 opéra avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Brandenburg (15-26 septembre 1941)
  • Steuben (14 novembre – 2 décembre 1941)
  • Endrass (12-17 juin 1942)
  • Tiger (26-27 septembre 1942)
  • Luchs (27 septembre - 6 octobre 1942)
  • Panther (6-16 octobre 1942)
  • Puma (16-22 octobre 1942)
  • Delphin (26 décembre 1942 – Le 14 février 1943)
  • Amsel 1 (3-6 mai 1943)
  • Elbe (7-10 mai 1943)
  • Elbe 1 (10-14 mai 1943)
  • Mosel (19-24 mai 1943)
  • Siegfried (22-27 octobre 1943)
  • Siegfried 3 (27-30 octobre 1943)
  • Jahn (30 octobre – 2 novembre 1943)
  • Tirpitz 3 (2-8 novembre 1943)
  • Eisenhart 4 (9-15 novembre 1943)
  • Preussen (2-13 mars 1944)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-575 coula 8 navires marchands totalisant 36 010 tonneaux, 1 navire de guerre de 1 015 tonneaux et endommagea 3 navires marchands totalisant 29 777 tonneaux au cours des 10 patrouilles (472 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Fait Localisation
2 octobre 1941 Tuva Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 4 652 Coulé 54° 16′ N, 26° 36′ O
16 avril 1942 Robin Hood Drapeau des États-Unis USA 6 887 Coulé 38° 45′ N, 66° 45′ O
4 juillet 1942 Norlandia Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 2 689 Coulé 19° 33′ N, 68° 39′ O
9 juillet 1942 Empire Explorer Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 345 Coulé 11° 40′ N, 60° 55′ O
18 juillet 1942 Comrade Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 69 Coulé 11° 20′ N, 58° 50′ O
18 juillet 1942 Glacier Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 75 Coulé 10° 50′ N, 58° 58′ O
18 juillet 1942 San Gaspar Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 12 910 Endommagé 10° 30′ N, 60° 27′ O
29 juillet 1942 Abosso Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 11 330 Coulé 48° 30′ N, 28° 50′ O
9 janvier 1943 Minister Wedel Drapeau de la Norvège Norvège 6 833 Endommagé 28° 08′ N, 28° 20′ O
9 janvier 1943 Norvik Drapeau de la Norvège Norvège 10 034 Endommagé 28° 08′ N, 28° 20′ O
25 janvier 1943 City of Flint Drapeau des États-Unis USA 4 963 Coulé 34° 47′ N, 31° 10′ O
10 mars 1944 HMS Asphodel Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy 1 015 Coulé 45° 24′ N, 18° 09′ O

L'U-575 est un parfait exemple montrant l'efficacité des sous-marins allemands lors de la bataille de l'Atlantique. Ce U-boot a été capable de couler une grande quantité de tonnage et de détruire plusieurs fois sa propre valeur (monétaire et de main-d'œuvre) avant d'être détruit par un nombre important de navires et d'aéronefs. Le sous-marin fut grenadé ou bombardé 188 fois, tout en tirant seulement 45 torpilles pendant tout son service.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e L'U-575 sur u-boote.fr.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]