Unterseeboot 402

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 402
Image illustrative de l’article Unterseeboot 402
U-Boot type VIIC
Autres noms U-402
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Constructeur Werft Danzig, Dantzig
Commandé
Lancement
Mise en service
Statut Coulé le
Équipage
Commandant Siegfried Freiherr von Forstner
Équipage 50 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Déplacement en surface : 769 t
en plongée : 871 t
Propulsion 2 x moteurs diesel F46
2 x moteurs électrique Garbe, Lahmeyer & Co.
Puissance moteur diesel : 2,100-2,400 kW
moteur électrique : 550 kW
Vitesse en surface : 17,7 nœuds (32,8 km/h)
en plongée : 7,6 nœuds (14,1 km/h)
Profondeur 230 mètres
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 × torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien
Rayon d'action en surface : 15,700 km (9,800 mi) à 10 nœuds (19 km/h)
en plongée : 150 km (92 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h)
Carrière
Indicatif 103
Localisation
Coordonnées 48° 55′ 59″ nord, 29° 40′ 59″ ouest

Géolocalisation sur la carte : océan Atlantique

(Voir situation sur carte : océan Atlantique)
Unterseeboot 402
Unterseeboot 402

L'U-402 était un Unterseeboot type VII utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Dantzig, lancé le et mis en service le , sous le commandement du Kapitänleutnant Siegfried Freiherr von Forstner.

Pour ses nombreux succès, von Forstner reçut la Croix de chevalier de la croix de fer.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-402 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel F46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques Garbe, Lahmeyer & Co. de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (33 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-402 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

L'U-402 commença sa carrière dans 3. Unterseebootsflottille comme navire d'entrainement le avant de commencer ses opérations le .

L'U-402 ne coula ou n'endommagea aucun navire lors de sa première patrouille, après 45 jours en mer. Il patrouilla dans les eaux norvégienne et dans l'Atlantique Nord. Il rentra à la base de Saint-Nazaire, en France.

Lors de sa deuxième patrouille, l'U-402 endommagea un transport de troupes de 12 000 tonnes, le Llangibby Castle (en) dans le golfe de Gascogne, le . Il rentra à Saint-Nazaire le après 32 jours en mer.

Pour sa troisième sortie, l'U-402 se dirigea vers la côte est des États-Unis. Il coula trois navires, dont un cargo Soviétique de 5 284 tonneaux et son escorteur l'USS Cythera (en) au large du cap Hatteras, le . Le sous-marin a été attaqué par un PBY Catalina au milieu de l'Atlantique le , mais il s'en sortira sans dommages. Il retourna à la base le , après 56 jours en mer.

Il quitte St. Nazaire le pour sa quatrième patrouille, il retourna vers la côte est des États-Unis, mais cette fois-ci il n'eut guère de succès. Il reviendra en France, après avoir été touché par des bombardiers au large du cap Hatteras vers la mi-juillet. Il arriva cette fois-ci à La Pallice le , après 51 jours en mer.

Il eut plus de succès lors de sa cinquième patrouille, l'U-boot coula 27 287 tonneaux de navire ennemis, dont cinq navires du convoi SC 107. Il rentra le à La Pallice après 48 jours en mer.

Il a également eu beaucoup de succès lors de sa sixième patrouilles, notamment quand il attaqua sept navires du convoi SC 118. Cette patrouille dura 41 jours et il coula 41 718 tonneaux de navires ennemis.

Lors de sa septième patrouille, il coula deux navires du convoi SC 129. Un des escorteurs, le HMS Gentian (en) l'endommagea et il dût interrompre sa patrouille. Il rentra à La Pallice le , après 36 jours en mer.

Sa huitième patrouille fut marquée par un manque de cibles et une augmentation des attaques aériennes alliées. Il subira une attaque d'un Wellington le 8 septembre mais il ne fut pas touché.

Après 40 jours en mer, l'U-402 fut coulé par une torpille d'un Grumman TBF Avenger du porte-avions USS Card le , à la position géographique 48° 56′ N, 29° 41′ O.

Les 50 membres d'équipage décédèrent dans cette attaque.

Opérations Wolfpacks[modifier | modifier le code]

L'U-402 pris part à douze Rudeltaktik :

  • Störtebecker (17-19 novembre 1941)
  • Benecke (19-25 novembre 1941)
  • Letzte Ritter (25 novembre - 4 décembre 1941)
  • Panther (10-20 octobre 1942)
  • Veilchen (20 octobre - 5 novembre 1942)
  • Lansquenet (19-28 janvier 1943)
  • Pfeil (1-8 février 1943)
  • Amsel 1 (3-6 mai 1943)
  • Elbe (7-10 mai 1943)
  • Elbe 2 (10-12 mai 1943)
  • Leuthen (15-24 septembre 1943)
  • Rossbach (24 septembre - 6 octobre 1943)

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-402 coula 14 navires marchands et un navire de guerre pour un total de 70 766 tonneaux et endommagea 3 navires pour un total de 28 682 tonneaux au cours des 8 patrouilles qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Fait
16 mai 1941 Llangibby Castle Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 11 951 Endommagé
13 avril 1942 Empire Progress Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 249 Coulé
30 avril 1942 Ashkhabad Drapeau de l'URSS Union soviétique 5 284 Coulé
2 mai 1942 USS Cythera Flag of the United States (1912-1959).svg US Navy 602 Coulé
2 novembre 1942 Dalcroy Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 4 558 Coulé
2 novembre 1942 Empire Antelope Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 4 945 Coulé
2 novembre 1942 Empire Leopard Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 676 Coulé
2 novembre 1942 Empire Sunrise Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 7 459 Endommagé
2 novembre 1942 Rinos Drapeau de la Grèce Grèce 4 649 Coulé
7 février 1942 Afrika Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 8 597 Coulé
7 février 1942 Daghild Drapeau de la Norvège Norvège 9 272 Endommagé
7 février 1942 USS Henry R. Mallory Flag of the United States (1912-1959).svg US Navy 6 063 Coulé
7 février 1942 Kalliopi Drapeau des États-Unis États-Unis 4 695 Coulé
7 février 1942 Robert E. Hopkins Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 6 625 Coulé
7 février 1942 Toward Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 1 571 Coulé
8 février 1942 Newton Ash Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 4 625 Coulé
11 mai 1943 Antigone Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 4 545 Coulé
11 mai 1943 Grado Drapeau de la Norvège Norvège 3 082 Coulé

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]