Unterseeboot 821

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 821
Image illustrative de l’article Unterseeboot 821
U-boot type VIIC
Autres noms U-821
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Constructeur Oderwerke (en)
Chantier naval Szczecin
N° de coque : 821
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Ludwig Fabricius
Statut Coulé le
Équipage
Commandant Ludwig Fabricius
Ernst Fischer
Ulrich Knackfuß
Équipage 4 officiers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Bergen
Brest
Indicatif M - 52 715
Localisation
Coordonnées 48° 31′ 01″ nord, 5° 10′ 59″ ouest

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Unterseeboot 821
Unterseeboot 821

L'Unterseeboot 821 ou U-821 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Szczecin (Oderwerke (en)), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement du Leutnant zur See Ludwig Fabricius.

L'U-821 n'endommagea ou ne coula aucun navire au cours des deux patrouilles (35 jours en mer) qu'il effectua.

Il fut coulé dans l'Atlantique Nord par l'aéronef britannique en juin 1944.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-821 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1 400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques Brown, Boveri & Cie GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h).
L'U-821 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 4. Unterseebootsflottille et dans la 24. Unterseebootsflottille jusqu'au 29 février 1944, puis il intégra sa formation de combat au sein de la 1. Unterseebootsflottille le 1er mars 1944.

Du 7 au 18 mars 1944, l'U-821 effectue deux courts trajets de 3 et 2 jours entre Kiel, Kristiansand et Bergen.
Sa première patrouille commence le 19 mars 1944 au départ de Bergen. En transit, lorsqu'il double le passage Shetlands-Féroé (zone GIUK), l'U-821 reçoit l'ordre de se diriger vers l'ouest de la France pour y rejoindre le groupe Landwirt[1]. Après 25 jours en mer, il rejoint son port d'attache de Brest qu'il atteint le 12 avril 1944.

L'U-821 reprend la mer par sa deuxième patrouille le 6 juin 1944. L'U-821 et sept autres U-Boote, qui ne sont pas équipés de Schnorchel, reçoivent l'ordre de se diriger vers une zone située entre le cap Lizard et Hartland Point (en) afin d'opérer contre les forces d'invasion alliées. À l'arrivée dans leur zone opérationnelle, ils se retrouvent de suite sous la menace aérienne. Quatre U-Boote signalent qu'ils sont endommagés et qu'ils retournent à leur base[1].
Le 7 juin 1944, il est décidé que les quatre bateaux restants, y compris l'U-821, resteront en plongée pendant la journée dans leur zone opérationnelle.
Le lendemain à 14 h 0, un destroyer est repéré à l'écoute. Une torpille T-5 est tirée sans aucun résultat. Une demi-heure plus tard, il prépare une nouvelle attaque, mais la 'cible' est trop éloignée. À ce moment-là ses batteries sont peu chargées (il reste 3 400 ampères-heures). L'U-821 se pose sur le fond en attente de passage de bâtiments. Vers 16 h 0, de nombreux bruits d'hélices d'une force britannique en ratissage se font entendre à l'hydrophone tribord, le commandant Knackfuss reste silencieux pendant près de huit heures. Il n'y a plus d'activité en surface et l'U-821 fait surface par nuit claire[1].
Quinze minutes après, le FuMo a un contact avec un appareil à 15 000 mètres. Quelques minutes plus tard, les personnes présentes dans la baignoire sont aveuglées par un Leigh light. Les canonniers ouvrent de suite le feu. Trois bombes sont lancées blessant un total de cinq membres de l'équipage. Knackfuss hisse les blessés à bord, puis effectue une plongée d'urgence. Après un tour au périscope et ne voyant aucun ennemi, il fait de nouveau surface. Il est de suite de nouveau attaqué par des avions alliés. Il replonge et essuie plusieurs attaques par charges de profondeur. N'ayant plus de batteries il est obligé de refaire surface pour essayer de les recharger. Il est alors repéré, alors qu'il se trouve dans le nord-ouest d'Ouessant, par quatre Mosquito du Sqn 24. Inaperçu par l'U-Boot, un Mosquito s'approche et le mitraille. L'équipage est aperçu, un peu plus tard, en train d'abandonner le sous-marin qui semble couler. Un Liberator du Sqn 206 arrive sur zone et lance deux charges de profondeur qui détruisent l'U-821[1], à la position géographique 48° 31′ N, 5° 11′ O.
Compte tenu de la zone où se trouve le submersible, il semble qu'il était en train de rejoindre Brest. Plus tard dans la journée, les survivants sont recueillis par un patrouilleur allemand, qui est attaqué lui aussi par des Mosquito du Sqn 248 et coulé. L'un des attaquants est abattu pendant l'attaque. Il n'y a qu'un seul survivant de l'U-821 sur les 51 hommes d'équipage qui est recueilli un peu plus tard sur le lieu du naufrage du patrouilleur[1].

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
Oblt. Ulrich Knackfuß 7 mars 1944 Kiel 9 mars 1944 Kristiansand 3 jours
Oblt. Ulrich Knackfuß 17 mars 1944 Kristiansand 18 mars 1944 Bergen 3 jours
1 Oblt. Ulrich Knackfuß 19 mars 1944 Bergen 12 avril 1944 Brest 25 jours
2 Oblt. Ulrich Knackfuß 6 juin 1944 Brest 10 juin 1944 Coulé 5 jours
Total 35 jours t

Note : Oblt. = Oberleutnant zur See

Notes et références[modifier | modifier le code]

Cette épave a été plongée pour la première fois le 25 mai 2019 par Jacques Huitric et Thibault Rauby ; photos de l'épave : https://www.flickr.com/photos/156343821@N05/albums/72157708802457973

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]