Unterseeboot 99 (1940)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Unterseeboot 99.
Unterseeboot 99

Autres noms U-99
Type U.Boot de type VII.B
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938-1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Friedrich Krupp Germaniawerft AG - Kiel
N° de coque: 593
Commandé 15 décembre 1937
Quille posée 31 mars 1939
Lancement 12 mars 1940
Mise en service 18 avril 1940
Acquisition 4 439 000 Reichsmark
Statut Sabordé le 17 mars 1941 au large de l'Islande
Équipage
Équipage 43 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 66,50 mètres
(Coque pressurisée: 48,80 mètres)
Maître-bau 6,20 mètres
(Coque pressurisée: 4,70 mètres)
Tirant d'eau 4,74 mètres
Déplacement 753 t (surface), 857 t (plongée)
Propulsion 2 moteurs Diesel: 3200 ch et 2 électriques : 750 ch
Vitesse 17 nœuds (surface)
10 nœuds (plongée)
Profondeur 230 m
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 533 mm : 4 à l'avant, 1 à l'arrière
1 canon de 88 mm et 1 canon de 20 mm
Rayon d'action 16 095 km à 10 nœuds (surface)
175 km à 4 nœuds (plongée)
Carrière
Port d'attache Kiel
Lorient
Indicatif M 17 046
Localisation
Coordonnées 61° nord, 12° ouest

Géolocalisation sur la carte : Océan Atlantique

(Voir situation sur carte : Océan Atlantique)
Unterseeboot 99
Unterseeboot 99

L’Unterseeboot 99 (U-99) était un U-Boot (sous-marin) de type VII.B de la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Ce sous-marin a obtenu le 2e meilleur palmarès de tous les U-Boots avec un total de 214 658 tonneaux de navires coulés ( 38 navires) et 37 965 tonneaux de navires endommagés.

Construction[modifier | modifier le code]

Le U-99 est issu du programme 1937-1938 pour une nouvelle classe de sous-marins océaniques. Il est de type VII B lancé entre 1936 et 1940. Construit dans les chantiers de Friedrich Krupp Germaniawerft AG à Kiel, la quille du U-99 est posée le et il est lancé le . L'U-99 entre en service deux mois plus tard.

Présentation[modifier | modifier le code]

Mis en service le 18 avril 1940, l'U-99 a servi comme sous-marin d'entrainement et de navire-école pour les équipages d'abord au sein de la 7. Unterseebootsflottille à Kiel.
Le , l'U-99 devient opérationnel toujours dans la 7. Unterseebootsflottille, à Kiel, et plus tard à la base sous-marine de Saint-Nazaire en France.

Il réalise sa première patrouille de guerre, quittant le port de Kiel, le 18 juin 1940, sous les ordres du Kapitänleutnant Otto Kretschmer. Après 8 jours en mer, il arrive à Wilhelmshaven le 25 juin 1940.

L'Unterseeboot 99 a effectué 8 patrouilles dans lesquelles il a coulé 35 navires marchands pour un total de 198 218 tonneaux, 3 navires de guerre auxiliaires pour un total de 46 440 tonneaux, a endommagé 5 navires marchands pour un total de 37 965 tonneaux, et a capturé un navire marchand de 2 136 tonneaux au cours des 127 jours en mer.

Le 21 juin 1940, alors entrant à Bergen pour une urgence médicale, l'U-99 navigue dans les traces du croiseur de bataille allemand Scharnhorst. Mais un hydravion de reconnaissance Arado Ar 196 prend l'U-Boot pour un sous-marin britannique et l'attaque, provoquant des dégâts qui forcent l'U-Boot à retourner en Allemagne pour réparations[1].

Deux jours plus tard, le 23 juin 1940, l'U-boot naviguant pour Wilhelmshaven pour réparations est bombardé par des avions ennemis à deux reprises, mais seulement des dégâts mineurs lui sont causés[2].

Le 29 juin 1940, en plongeon pour échapper à une attaque par un avion allemand qui lui largue trois bombes, l'U-99 subit des dommages mineurs en frappant le fond marin. Il poursuit sa patrouille après avoir réparé les dégâts[2].

Le 7 juillet 1940, à 14 heures 14 minutes, l'U-99 essaye d'arrêter le navire marchand armé anglais Manistee avec ses armes de pont après lui avoir lancé sans succès une torpille G7E à 14 heures 01 minutes. Le duel d'armes à feu n'apporte pas de résultat, mais l'U-99 doit rompre l'attaque lorsque des coups sont tombés à moins de 100 à 200 m de lui[2].

Le 8 juillet 1940, après une attaque réussie sur un convoi HX-53 au sud de Fastnet Rock, l'escorte du convoi lui lance un total de 107 grenades sous-marines pendant plus de 14 heures, mais l'U-99 en sort indemne[2].

Le 31 juillet 1940, à la suite d'une attaque réussie sur un convoi OB-191, l'escorte du convoi lui lance 20 grenades sous-marines, mais l'U-99 s'en échappe indemne. Dans la soirée, l'U-Boot fait surface pour attaquer de nouveau le convoi, mais il est par deux fois contraint de plongée, bombardé par un hydravion ennemi, encore une fois sans être endommagé[2].

Le 27 septembre 1940, au cours d'un raid aérien de nuit sur base sous-marine de Lorient, deux bombes tombent près de l'U-Boot amarré et des débris causent de légers dégâts sur le pont[2].

Pour sa huitième patrouille, l'U-99 quitte le port de Lorient le 22 février 1941 pour l'ouest de la Manche toujours sous les ordres de Otto Kretschmer. Après 24 jours en mer, avec un succès de 7 navires coulés pour un total de 61 711 tonneaux et 1 navire endommagé de 9 314 tonneaux, l'U-99, qui venait de tirer sa dernière torpille le 16 mars 1941 avec succès sur le navire marchand suédois Korshamn, repère par l'officier de quart le destroyer HMS Walker le 17 mars 1941, au sud-est de l'Islande à la position géographique approximative de 61° 00′ N, 12° 00′ O. Ce dernier ordonne immédiatement une plongée, contrairement aux ordres permanents de Kretschmer[3], mais une fois que l'U-Boot est en plongée, il est rapidement fixé sur l'ASDIC du destroyer et attaqué par les destroyers HMS Walker et HMS Vanoc au moyen de charges de profondeur. L'U-99 est entraîné en profondeur par l'attaque, mais est néanmoins gravement endommagé. Otto Kretschmer n'a pas d'autre choix que de faire surface ; immédiatement un déluge de feu s'abat sur lui. Kretschmer envoie un message à Donald Macintyre, le capitaine du HMS Walker, "CAPTAIN TO CAPTAIN. I AM SUNKING [sic] PLEASE RESCUE MY CREW."[4] (Capitaine à capitaine. Je suis coulé. S'il vous plait, sauvez mon équipage). Kretschmer ordonne ensuite que l'U-boot soit sabordé, la machine Enigma, ses codes et les documents secrets détruits. 40 membres équipages, y compris le commandant Otto Kretschmer, ont été sauvés et recueillis par le HMS Walker, tandis que trois membres d'équipage ont perdu la vie. Les survivants vont devenir prisonniers de guerre. le capitaine du HMS Walker Macintyre récupère les jumelles de Kretschmer comme trophée[5].

Le HMS Walker, chargé de ses prisonniers arrive à Liverpool le 21 mars 1941. Le lendemain, les survivants de l'U-99 sont transférés par chemin de fer sur Londres pour subir des interrogatoires. Plus tard, ils quittent la Grande-Bretagne pour le Pays de Galles dans les Monts Cambriens pour être internés dans un camp de prisonniers de guerre.

Affectation[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Kptlt. Otto Kretschmer 18 juin 1940 Kiel 25 juin 1940 Wilhelmshaven 8 jours
2 Kptlt. Otto Kretschmer 27 juin 1940 Wilhelmshaven 21 juillet 1940 Lorient 25 jours 22 719
3 Kptlt. Otto Kretschmer 25 juillet 1940 Lorient 5 août 1940 Lorient 12 jours 57 890
4 Kptlt. Otto Kretschmer 4 septembre 1940 Lorient 25 septembre 1940 Lorient 22 jours 25 925
5 Kptlt. Otto Kretschmer 13 octobre 1940 Lorient 22 octobre 1940 Lorient 10 jours 30 502
6 Kptlt. Otto Kretschmer 30 octobre 1940 Lorient 8 novembre 1940 Lorient 10 jours 42 407
7 Kptlt. Otto Kretschmer 27 novembre 1940 Lorient 12 décembre 1940 Lorient 16 jours 34 291
8 Kptlt. Otto Kretschmer 22 février 1941 Lorient 17 mars 1941 Coulé 24 jours 71 025
Total 127 jours 284 759 t

Note : Kptlt. = Kapitänleutnant

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'Unterseeboot 99 a coulé 35 navires marchands pour un total de 198 218 tonneaux, 3 navires de guerre auxiliaires pour un total de 46 440 tonneaux, a endommagé 5 navires marchands pour un total de 37 965 tonneaux, et a capturé un navire marchand de 2 136 tonneaux au cours des 8 patrouilles (127 jours en mer) qu'il effectua. (note: Le tableau indique que le U99 a coulé le SS MAGOG, un navire à vapeur de la Canada Steamship Lines, à ne pas confondre avec la corvette HMCS MAGOG torpillée par le U-1223 le 14 octobre 1943).

Date Nom Nationalité Tonnage
(GRT)
Fait[6]
5 juillet 1940 Magog Drapeau du Canada Canada 2 053 Coulé
7 juillet 1940 Bissen Drapeau de la Suède Suède 1 514 Coulé
SS Manistee Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 360 Échappé
Sea Glory Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 1 964 Coulé
8 juillet 1940 Humber Arm Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 758 Coulé
12 juillet 1940 Ia Drapeau de la Grèce Grèce 4 861 Coulé
Merisaar* Drapeau de l'Estonie Estonie 2 136 Capturé
18 juillet 1940 Woodbury Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 4 434 Coulé
28 juillet 1940 Auckland Star Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 13 212 Coulé
29 juillet 1940 Clan Menzies Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 7 226 Coulé
31 juillet 1940 Jamaica Progress Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 475 Coulé
Jersey City Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 6 322 Coulé
2 août 1940 Alexia Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 8 016 Endommagé
Lucerna Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 6 556 Endommagé
Strinda Drapeau de la Norvège Norvège 10 973 Endommagé
11 septembre 1940 Albionic Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 2 468 Coulé
15 septembre 1940 Kenordoc Drapeau du Canada Canada 1 780 Coulé
16 septembre 1940 Lotos Drapeau de la Norvège Norvège 1 327 Coulé
17 septembre 1940 SS Crown Arun Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 2 372 Coulé
21 septembre 1940 Baron Blythswood Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 3 668 Coulé
Elmbank Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 156 Coulé
Invershannon Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 9 154 Coulé
18 octobre 1940 SS Empire Miniver Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 6 055 Coulé
Fiscus Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 4 815 Coulé
Niritos Drapeau de la Grèce Grèce 3 854 Coulé
19 octobre 1940 SS Clintonia Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 3 106 Endommagé
SS Empire Brigade Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 154 Coulé
SS Snefjeld Drapeau de la Norvège Norvège 1 643 Coulé
Thalia Drapeau de la Grèce Grèce 5 875 Coulé
3 novembre 1940 Casanare Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 376 Coulé
HMS Laurentic Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 18 724 Coulé
4 novembre 1940 SS Patroclus (en) Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 11 314 Coulé
5 novembre 1940 Scottish Maiden Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 6 993 Coulé
2 décembre 1940 HMS Forfar (en) Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 16 402 Coulé
Samnanger Drapeau de la Norvège Norvège 4 276 Coulé
3 décembre 1940 Conch Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 8 376 Coulé
7 décembre 1940 Farmsum Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 5 237 Coulé
7 mars 1941 Athelbeach Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 6 568 Coulé
Terje Viken Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 20 638 Coulé
16 mars 1941 Beduin Drapeau de la Norvège Norvège 8 136 Coulé
Ferm Drapeau de la Norvège Norvège 6 593 Coulé
Franche-Comté Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 9 314 Endommagé
J. B. White Drapeau du Canada Canada 7 375 Coulé
Korshamn Drapeau de la Suède Suède 6 673 Coulé
Venetia Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 728 Coulé

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Blair, vol 1, page 171
  2. a, b, c, d, e et f Ritschel
  3. (en) David Fairbank White, Bitter ocean : the dramatic story of the Battle of the Atlantic, 1939-1945, London, Headline Review, (1re éd. 2006), 350 p. (ISBN 978-0-755-31089-0 et 0-755-31089-6, OCLC 676986578), p. 79
  4. Fairbank White, p. 81
  5. Fairbank White, p. 82-83
  6. http://uboat.net/boats/successes/u99/html

Article connexe[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]