Unterseeboot 758

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 758
Image illustrative de l’article Unterseeboot 758
U-boot type VIIC
Autres noms U-758
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Constructeur Kriegsmarinewerft
Chantier naval Wilhelmshaven
N° de coque : 141
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Helmut Manseck
Statut Désarmé le
Équipage
Commandant Helmut Manseck
Équipage 4 officiers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Kiel
St. Nazaire
Bordeaux
Lorient
Indicatif M - 47 033

L'Unterseeboot 758 ou U-758 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Wilhelmshaven (Kriegsmarinewerft), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement du Kapitänleutnant Helmut Manseck.

Il fut désarmé en mars 1945 et ferraillé en 1946-1947.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-758 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques Brown, Boveri & Cie GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h).
L'U-758 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 6. Unterseebootsflottille jusqu'au 1er novembre 1942, puis il intégra sa formation de combat dans cette même flottille. À partir du 15 octobre 1944, il fut affecté au sein de la 33. Unterseebootsflottille.

Il quitte Kiel en Allemagne pour sa première patrouille sous les ordres du Kapitänleutnant Helmut Manseck le 14 novembre 1942. L'U-758 part pour la zone GIUK à la recherche de convois à l'Est de Terre-Neuve. Le matin du 8 décembre 1942, l'U-758 revendique un coup de 5 torpilles sur un vapeur, mais ce n'est pas confirmé. Au matin du 10 décembre 1942, il revendique de nouveau trois bâtiments du convoi HX 217, mais de nouveau, aucun n'est confirmé. Arrivé près de l'Islande, l'U-758 tombe sur une forte escorte aérienne et l'opération est abandonnée)[1]. Après 41 jours en mer, il rejoint son port d'attache de St. Nazaire qu'il atteint le 24 décembre 1942.

L'U-758 quitte Saint-Nazaire le 14 février 1943 pour l'Atlantique. L'U-758 et cinq autres U-Boote sont appelés en renfort pour opérer contre le convoi ONS 167, à l'est-sud-ouest de l'Irlande. Au matin du 21 février 1943, alors qu'il était en compagnie de l'U-664, les deux U-Boote sont obligés de plonger face à l'escorte du convoi[1].
Tôt le 17 mars 1943, l'U-758 attaque le convoi HX 229 au milieu de l'Atlantique. Entre h 23 et h 25, l'U-758 a tiré deux torpille FAT et deux torpilles G7e sur le convoi et a revendiqué trois navires coulés plus un autre endommagé. Seul le cargo hollandais Zaanlande et cargo à vapeur américain James Oglethorpe ont été coulés. Le pétrolier hollandais MV Magdala a été manqué[2].

Le Zaanland a été touché par une torpille du côté tribord, face au mât principal, et a coulé par la poupe en environ dix minutes. Tous les hommes ont abandonné le navire dans des canots de sauvetage et ont été secourus par les navires d'escortes.

Les opérations contre les deux convois prennent fin le 20 mars 1943, à l'ouest de l'Irlande.

Vers le 19 mars 1943, l'U-758 a peut-être été ravitaillé par l'U-463 dans l'Atlantique Nord pour son retour vers la France.
À son arrivé en France, l'U-758 remplace son artillerie anti-aérienne ('Flak') existante par des canons quadruples 'Vierling'. Des essais sont effectués en avril et mai 1943[1].

Le 15 mai 1943, il fait une sortie en mer pour 2 jours.

L'U-758 quitte Bordeaux le 26 mai 1943 pour l'Atlantique. En transit le 8 juin 1943, il signale un destroyer à l'ouest des Açores, faisant partie de l'escorte du convoi UGS 9. Le porte-avions d'escorte USS Bogue fait également partie du convoi.
Au soir du 8 juin, l'U-758 est repéré en surface par un Avenger du porte-avions Bogue. Malgré une Flak intense, l'avion lâche quatre charges de profondeur qui ne le touche. L'U-758 fait ensuite route vers le sud-ouest, mais est de nouveau attaquer par un Avenger. Quatre autres charges de profondeur sont lancées qui ne donnèrent guère plus de résultats. L'avion est gravement endommagé et son radio est blessé. Il est ensuite encerclé en surface par plusieurs Wildcat qui le mitraillent. Ils sont très vite repoussés par les canon anti-aérien du submersible. Un des avions arrive tant bien que mal a larguer des charges de profondeur, ce qui fait plonger l'U-boot. Dix minute plus tard, il refait surface et ouvre un feu nourri contre les avions qui l'encerclent de nouveau. Après un nouveau mitraillage sans plus de résultats, les pilotes signalent qu'aucune assistance de surface n'est nécessaire et trois bâtiments d'escorte en approche sont rappelés. L'USS Clemson est ensuite envoyé sur zone, mais sa seule attaque avec des charges de profondeur n'a pas causé d'autres dommages[1]. Dans les premières heures du 9 juin 1943, l'U-758 put enfin refaire surface pour recharger ses batteries. Il est dirigé vers l'U-118 le 10 juin 1943, en vue d'un transfert d'onze membres d'équipage blessés lors des dernières attaques[1].
Le 12 juin 1943, l'U-758 recueille quelques survivants de l'U-118, coulé le même jour. Les performances du sous-marin contre les attaques d'avions sont jugées suffisantes pour augmenter l'armement et les conversions en U-Flak peuvent commencées[1]. L'U-758 fait donc route vers la France et y arrive, le 25 juin 1943.

Il reprend la mer par sa quatrième patrouille, du 1er septembre au 24 octobre 1943, soit 54 jours en mer, est la plus longue de sa carrière, mais ne lui apporte aucun succès. Le 23 septembre 1943, le submersible est attaqué par des charges de profondeur des escortes du convoi combiné ON 202/ONS 18.
Durant la nuit du 8 octobre 1943, l'U-758 est un des huit U-Boote qui sont en contact avec des navires de guerre du convoi SC 143. Il est repéré par le destroyer HMS Musketeer et attaqué par le destroyer polonais ORP Orkan, au sud-ouest de l'Islande. L'U-758 est ensuite ravitaillé entre le 15 et le 17 octobre 1943 pour son retour à la base[1].

Lors de sa cinquième patrouille, l'U-758 navigue dans une zone située à 400 nautiques dans le nord-ouest du cap Ortegal et le 5 janvier 1944, l'U-758 attaque sans succès une corvette.
Le 11 janvier 1944, il est endommagé par des roquettes lors d'une attaque de deux Avenger venant de l'USS Block Island[1]. Il atteint Saint-Nazaire après 36 jours en mer le 20 janvier 1944.

Il reprend la mer pour sa sixième patrouille le 6 juin 1944. L'U-758 est un des dix-neuf U-Boote qui ne sont pas équipés de Schnorchel qui reçoivent l'ordre de former une ligne à la ligne de profondeur de 200 mètres entre Brest et Bordeaux pour garder des U-Boots hors des ports en cas de leur invasion par les forces alliées. Les U-Boots vont ensuite à la ligne 100 mètres de profondeur, où ils se posent sur le fond pendant de longues périodes. La nuit les U-Boots sont harcelés continuellement par des attaques aériennes. Le 12 juin 1944, lorsque l'invasion des ports ne semble plus être d'actualité, les U-Boots retournent à leur base et sont placées en alerte à 6 heures[1].

Mi-août 1944, le sous-marin part pour les eaux britanniques. L'U-758 est maintenant équipé d'un Schnorchel, il patrouille dans le Canal de Bristol pendant deux semaines jusqu'à fin août 1944. Par la suite, très peu de navires indépendants sont aperçus et des U-Boots patrouillant en individuel dans les eaux côtières ne peuvent rien faire contre les convois[1]. Il atteint ensuite Bergen, en Norvège.

En octobre 1944, l'U-758 fait deux courtes sorties et mer en passant par Stavanger et Flensburg.

Le 16 mars 1945 (ou 23 mars 1945 selon une autre source), l'U-758 est désarmé à Kiel après avoir été fortement endommagé lors d'un raid aérien de la 8.USAAF, le 11 mars 1945.

Il est capturé par les forces britanniques en mai 1945.

Il est démoli en 1946-1947.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Kptlt. Helmut Manseck 14 novembre 1942 Kiel 24 décembre 1942 St. Nazaire 41 jours
2 Kptlt. Helmut Manseck 14 février 1943 St. Nazaire 30 mars 1943 Bordeaux 45 jours 13 989
3 Kptlt. Helmut Manseck 15 mai 1943 Bordeaux 16 mai 1943 Bordeaux 2 jours
L Kptlt. Helmut Manseck 26 mai 1943 Bordeaux 25 juin 1943 St. Nazaire 31 jours
4 Kptlt. Helmut Manseck 1er septembre 1943 St. Nazaire 24 octobre 1943 Lorient 54 jours
5 Kptlt. Helmut Manseck 16 décembre 1943 Lorient 20 janvier 1944 St. Nazaire 36 jours
6 Oblt. Hans-Arend Feindt 6 juin 1944 St. Nazaire 15 juin 1944 St. Nazaire 10 jours
7 Oblt. Hans-Arend Feindt 23 août 1944 St. Nazaire 10 octobre 1944 Bergen 49 jours
Oblt. Hans-Arend Feindt 13 octobre 1944 Bergen 14 octobre 1944 Stavanger 2 jours
Oblt. Hans-Arend Feindt 19 octobre 1944 Stavanger 25 octobre 1944 Flensburg 7 jours
Total 277 jours 13 989 t

Note : Kptlt. = Kapitänleutnant - Oblt. = Oberleutnant zur See

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-758 a opéré avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Panzer (23 novembre - 11 décembre 1942)
  • Sturmbock (21-24 février 1943)
  • Burggraf (24-26 février 1943)
  • Wildfang (26 février - 5 mars 1943)
  • Raubgraf (7-20 mars 1943)
  • Leuthen (15-24 septembre 1943)
  • Rossbach (24 septembre - 9 octobre 1943)
  • Borkum (24 décembre 1943 - 3 janvier 1944)
  • Borkum 2 (3-13 janvier 1944)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-758 a coulé 2 navires marchands totalisant 13 989 tonneaux au cours des 7 patrouilles (277 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Convoi Fait Localisation
17 mars 1943 Zaanland Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 6 813 HX-229 Coulé 50° 38′ N, 34° 46′ O
James Oglethorpe Drapeau des États-Unis USA 7 176 Coulé 50° 38′ N, 34° 46′ O

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]