Unterseeboot 628

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 628
Image illustrative de l’article Unterseeboot 628
U-Boot type VIIC
Autres noms U-628
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Blohm & Voss - Hambourg
N° de coque : 604
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Heinrich Hasenschar
Statut Coulé le
Équipage
Commandant Heinrich Hasenschar
Équipage 4 officiers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Kiel
Brest
Indicatif M - 07 314
Localisation
Coordonnées 44° 10′ 59″ nord, 8° 45′ 00″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Unterseeboot 628
Unterseeboot 628

L'Unterseeboot 628 ou U-628 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm & Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement du Fähnrich zur See Heinrich Hasenschar.

Il fut coulé par l'aviation britannique en juillet 1943.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-628 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques BBC GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-628 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 5. Unterseebootsflottille jusqu'au , puis intégra sa formation de combat dans la 1. Unterseebootsflottille.

L'U-628 quitta Kiel le pour sa première patrouille de guerre, il opéra dans l'Atlantique Nord. Le 26 décembre, le convoi ONS 154, parti de Liverpool le 18 décembre, est repéré par l'U-664, du groupe Spitz, formée deux jours plus tôt dans le nord-est de l'Atlantique. Renforcé ensuite par la meute Ungestüm, les sous-marins allemands infligent des pertes énormes (le tiers des cargos est envoyé de par le fond). La bataille se poursuit jusqu'au 31 décembre et les survivants atteignent New York le . C'est la goutte qui fait déborder le vase pour l'amirauté britannique. La lutte sous-marine va devenir une priorité et cela conduira à la victoire sur les U-Boot dans l'Atlantique nord à l'été suivant[1]. L'U-628 coule un navire marchand du convoi, déjà endommagé deux heures plus tôt par l'U-406.

Le , le convoi ON 166, parti de Grande-Bretagne le 11 février, repéré par l'U-604, est attaqué par deux meutes de U-Boot dans le trou d'air (la zone où les avions alliés ne pouvaient couvrir les convois au milieu de l'Atlantique nord). Les sous-marins allemands parviennent à saturer l'escorte et à infliger de lourdes pertes au convoi pendant une bataille de quatre jours. Le reste du convoi arrive à New York le 3 mars[2]. Le 23 février, l'U-628 endommage deux navires (norvégien et panaméen) et le lendemain il coule deux autres navires (norvégien et britannique) du convoi.

Le , le convoi HX-233, parti de Grande-Bretagne le 6 avril, est repéré et attaqué par un groupe de U-Boote. Malgré leurs efforts, ces derniers ne coulent qu'un des navires du convoi au prix d'un des leurs. L'arrivée le 17 avril d'un groupe de support pour l'escorte permet à la défense de repousser les sous-marins. L'opération est interrompue le 18 et le convoi arrive à destination le 21 avril. C'est une preuve supplémentaire de l'efficacité des groupes de support, créés le mois précédent à la suite de la catastrophe des HX 229 & SC 122. Ils permettent de multiplier rapidement le nombre d'escorteurs d'un convoi dans les zones les plus dangereuses de l'Atlantique[3]. L'U-628 endommage le navire marchand britannique Fort Rampart du convoi, coulé plus tard par l'U-226.

Fin avril 1943, le convoi ONS-5, parti de Grande-Bretagne le 21 avril et à destination de Halifax, est repéré et attaqué une première fois le 29 avril, il est à nouveau pris à partie par les U-Boots au terme d'une tempête le 3 mai. Il subit des pertes dans la nuit du 4 au 5 mai, mais, malgré le nombre important d'assaillants, l'escorte navale parvient à repousser les attaques la nuit suivante, aidé notamment par le brouillard. Cette bataille est un tournant : après les succès remportés en mars et l'interlude du mois d'avril, c'est le premier véritable échec des U-Boots dans la bataille des convois. Même sans aide aérienne, les groupes d'escortes prouvent qu'ils sont en mesure de faire face aux attaques sous-marines. L'avance technologique alliée s'est fait nettement sentir pendant la dernière phase du combat (les radars centimétriques que ne détectent pas les contre mesures allemandes). Ce sera le dernier convoi à perdre plus d'une dizaine de navires. La supériorité alliée ne fera ensuite que croître, rendant impossibles de telles attaques massives[4]. Le 5 mai à 16 h 51, le sous-marin torpilla un navire britannique qui chavira par tribord à 17 h 37, emportant 7 membres d'équipage.

L'U-628 a été coulé le dans l'Atlantique Nord, au nord-ouest du cap Ortegal à la position 44° 11′ N, 8° 45′ O, par des charges de profondeur d'un Liberator FL963 du No. 224 Squadron RAF (en), basé à St Eval (en) (Cornouailles).

Les 49 membres d'équipage décédèrent dans cette attaque.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Fhrh. Heinrich Hasenschar 28 novembre 1942 Kiel 8 janvier 1943 Brest 42 jours 5 029
2 Fhrh. Heinrich Hasenschar 1er février 1943 Brest 9 mars 1943 Brest 37 jours 24 971
3 Kptlt. Heinrich Hasenschar 8 avril 1943 Brest 19 mai 1943 Brest 42 jours 12 215
4 Kptlt. Heinrich Hasenschar 1er juillet 1943 Brest 3 juillet 1943 Coulé 3 jours
Total 124 jours 42 215 t

Note : Fhrh. = Fähnrich zur See - Kptlt. = Kapitänleutnant

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-628 opéra avec les Rudeltaktik (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Ungestüm (11-30 décembre 1942)
  • Hartherz (3-7 février 1943)
  • Ritter (11-26 février 1943)
  • Sans nom (15-18 avril 1943)
  • Specht (19 avril – 4 mai 1943)
  • Fink (4-6 mai 1943)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-628 coula 4 navires marchands totalisant 21 765 tonneaux et endommagea 3 navires marchands totalisant 20 450 tonneaux au cours des 4 patrouilles (124 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Convoi Fait Localisation
29 décembre 1942 Lynton Grange Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 029 ONS-154 Coulé 43° 23′ N, 27° 14′ O
23 février 1943 Glittre Drapeau de la Norvège Norvège 6 409 ON-166 Endommagé 47° 00′ N, 36° 20′ O
23 février 1943 Winkler Drapeau du Panama Panama 6 907 ON-166 Endommagé 46° 48′ N, 36° 18′ O
24 février 1943 Ingria Drapeau de la Norvège Norvège 4 391 ON-166 Coulé 45° 12′ N, 39° 17′ O
25 février 1943 Manchester Merchant Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 7 264 ON-166 Coulé 45° 10′ N, 43° 23′ O
17 avril 1943 Fort Rampart Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 7 134 HX-233 Endommagé 47° 22′ N, 21° 58′ O
5 mai 1943 Harbury Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 081 ONS-5 Coulé 55° 01′ N, 42° 59′ O

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]