Unterseeboot 1009

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 1009
Image illustrative de l’article Unterseeboot 1009
Reddition de l'U-1009 à Loch Eriboll le . En arrière-plan se trouve la frégate HMS Byron (en) du 21e groupe d'escorte.
Autres noms U-1009
Type Sous-marin Type VIIC/41
Histoire
A servi dans War ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Constructeur Blohm + Voss
Chantier naval Hambourg
N° de coque : 209
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Klaus Hilgendorf
Statut Reddition le
Équipage
Commandant Klaus Hilgendorf
Dietrich Zehle
Équipage 4 officiers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
1 canon de pont de 8,8 cm SK C/35
1 canon anti-aérien de 20 mm Flak
1 canon 37 mm Flak M/42
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Bergen
Trondheim
Indicatif M - 55 087
Localisation
Coordonnées 55° 31′ 05″ nord, 7° 24′ 00″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Unterseeboot 1009
Unterseeboot 1009

L'Unterseeboot 1009 ou U-1009 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC/41 utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm + Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement de l'Oberleutnant zur See Klaus Hilgendorf.

L'U-1009 n'endommagea ou ne coula aucun navire au cours des deux patrouilles (122 jours en mer) qu'il effectua.

Il capitula à Loch Eriboll en mai 1945 et fut sabordé en décembre 1945.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-1009 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur hors-tout de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1 400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques Brown, Boveri & Cie GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h).

L'U-1009 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) et embarquait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups), d'un canon antiaérien de 20 mm Flak et d'un canon 37 mm Flak M/42 qui tire à 15 350 mètres avec une cadence théorique de 50 coups/minute. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 31. Unterseebootsflottille jusqu'au , puis il intégra sa formation de combat dans la 11. Unterseebootsflottille.

Entre octobre et décembre 1944, l'U-1009 effectue plusieurs escales dans divers ports norvégiens. Sa première patrouille débute le  au départ de Bergen, sous le commandement de l'Oberleutnant zur See Dietrich Zehle. Durant 60 jours, le submersible patrouille dans l'Atlantique Nord, sans succès.

Sa deuxième patrouille débute le au départ de Trondheim. À la capitulation de l'Allemagne Nazie, l'U-1009 se trouve toujours en mer. Il est le premier sous-marin allemand à se rendre aux forces alliées à Loch Eriboll en Écosse, le .

Il est ensuite transféré au point de rassemblement de Lisahally (en) en vue de l'opération Deadlight, opération alliée pour la destruction de la flotte de U-boots de la Kriegsmarine

Vue des huit premiers U-boots transférés à Lisahally le . La photo montre également des bâtiments autour de l'ancienne base navale américaine comprenant des hangars de stockage, des ateliers et des réservoirs de stockage de carburant. L'aérodrome de Maydown (en) est également visible au second plan. Les huit U-boots étaient les U-293, U-802, U-826, U-1009, U-1058, U-1105, U-1109 et U-1305.

L'U-1009 est coulé le à h 28 à la position 55° 31′ 05″ N, 7° 24′ 00″ O, par l'artillerie du destroyer HMS Onslow.

Innes McCartney (en) à localisé l'épave en 2002, elle repose à 57 mètres de profondeur.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
Oblt. Klaus Hilgendorf 12 octobre 1944 Kiel 14 octobre 1944 Horten 3 jours
Oblt. Klaus Hilgendorf 22 octobre 1944 Horten 23 octobre 1944 Kristiansand 2 jours
Oblt. Klaus Hilgendorf 27 octobre 1944 Kristiansand 28 octobre 1944 Horten 2 jours
Oblt. Klaus Hilgendorf 17 novembre 1944 Horten 19 novembre 1944 Kristiansand 3 jours
Oblt. Klaus Hilgendorf 20 novembre 1944 Kristiansand 20 novembre 1944 Egersund 1 jour
Oblt. Klaus Hilgendorf 26 novembre 1944 Egersund 27 novembre 1944 Bergen 2 jours
Oblt. Dietrich Zehle 28 novembre 1944 Bergen 3 décembre 1944 Bergen 6 jours
1 Oblt. Dietrich Zehle 11 décembre 1944 Bergen 8 février 1945 Trondheim 60 jours
2 Oblt. Klaus Hilgendorf 29 mars 1945 Trondheim 10 mai 1945 Loch Eriboll, UK 43 jours
Total 122 jours t

Note : Oblt. = Oberleutnant zur See

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]