Unterseeboot 741

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 741
Image illustrative de l’article Unterseeboot 741
U-boot type VIIC
Autres noms U-741
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Constructeur Schichau-Werke
Chantier naval Dantzig
N° de coque : 1 544
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Gerhard Palmgren
Statut Coulé le
Équipage
Commandant Gerhard Palmgren
Équipage 4 officiers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Kiel
Brest
Le Havre
Indicatif M - 41 306
Localisation
Coordonnées 50° 01′ 59″ nord, 0° 36′ 00″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Manche

(Voir situation sur carte : Manche)
Unterseeboot 741
Unterseeboot 741

L'Unterseeboot 741 ou U-741 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Dantzig (Schichau-Werke), sa quille fut posée le , il fut lancé le , et mis en service le , sous le commandement de l'Oberleutnant zur See Gerhard Palmgren.

Il fut coulé par la Royal Navy dans la Manche, en août 1944.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-741 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques AEG GU 460/8–27 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h).
L'U-741 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 8. Unterseebootsflottille jusqu'au 31 octobre 1943, puis il intégra sa formation de combat dans la 1. Unterseebootsflottille.

Il quitte Kiel en Allemagne pour sa première patrouille sous les ordres du l'Oberleutnant zur See Gerhard Palmgren le 25 novembre 1943. Il rejoint d'autres U-Boote dans le Nord de la Manche, à la recherche de convois. En décembre 1943, l'U-741 fait partie du groupe Sylt. Le 22 décembre 1943, le groupe est dissous pour reformer des nouveaux groupes (Rügen 1, Rügen 2, Rügen 3, Rügen 4, Rügen 5 et Rügen 6). Ces petits groupes, toujours en mouvement ont pour but de dérouter les alliés. À la fin du mois de décembre 1943, des convois sont signalés, mais les groupes sont trop petits (trois ou quatre U-Boote) pour pouvoir monter une attaque[1]. Après 64 jours en mer, l'U-741 arrive à Brest le 27 janvier 1944.

Sa deuxième patrouille se déroule du 29 février au 3 mai 1944, soit 65 jours. L'U-741 reçoit l'ordre de rejoindre le sud-ouest de l'Irlande, où l'U-625 a été coulé, le 10 mars 1944. Il rejoint l'U-256 déjà à la recherche des survivants de l'U-Boot disparu. Seules des débris, des canots de survie sont aperçus, mais aucun survivant. Pendant la recherche, les deux U-Boote sont attaqués par un Wellington du 407 Sqn de la Royal Canadian Air Force, le 11 mars 1944. L'U-256 est sérieusement endommagé et l'U-741 rejoint le groupe Preussen, à l'ouest des Îles britanniques. Le 22 mars 1944, le groupe est dissous et les U-Boote agissent indépendamment. Début avril 1944, l'U-741 fait le piquet météo[1] avant de rentrer à la base.

Après avoir été équipé d'un Schnorchel, l'U-741 reprend la mer par sa troisième patrouille le 19 juin 1944, pour amener des munitions à Cherbourg. L'opération est annulée le 23 juin 1944 car l'entrée du port de Cherbourg est bloquée. Le 27 juin 1944, il débarque finalement son chargement de munitions prévu pour Cherbourg. Il embarque alors ses torpilles pour naviguer en Baie de Seine[1] et rentre à Brest après 11 jours en mer.

Partant pour sa quatrième patrouille le 5 juillet 1944, l'U-741 opère dans la Manche. Quelques heures plus tard, il est attaqué par trois destroyers. Il plonge en catastrophe et s'échappe. Son périscope et son canon sont endommagés mais il continue sa patrouille dans la zone du débarquement allié où il signale une forte activité anti-sous-marine. Le 12 juillet 1944, naviguant à 131 pieds au Schnorchel, il entre en collision avec un dragueur de mines. Son antenne linéaire et son Schnorchel est endommagé[1], l'obligeant à retourner précipitamment au Havre.

Pour sa cinquième patrouille, il quitte le Havre le 3 août 1944 pour le au large de l'île de Wight. Le 15 août 1944, il signale le convoi FTM 69 et attaque de deux torpilles l'HMS LST-404 à 35 miles au sud-est de St. Catherine's Point (en), causant d'important dommages et 7 décès. Le navire s'est échoué, brisé en deux et a été déclaré irrécupérable.
L'U-741 naviguait à 190 pieds lorsqu'une corvette anglaise de l'escorte FTC 68, le détecte. En deux attaque, elle lui lance des charges de profondeur et des Hedgehog qui le coule à la position 50° 02′ N, 0° 36′ O.
Deux hommes réussissent à quitter le navire par le panneau du poste des torpilles. Un seul homme (Léo Lewwer) sur les 49 membres d'équipage est recueilli par la frégate anglaise[1].

L'épave a été identifiée par le chasseur d'épaves et archéologue sous-marin Innes McCartney (en) en 2000, près de la position donnée par les Alliés.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Oblt. Gerhard Palmgren 25 novembre 1943 Kiel 27 janvier 1944 Brest 64 jours
2 Oblt. Gerhard Palmgren 29 février 1944 Brest 3 mai 1944 Brest 65 jours
3 Oblt. Gerhard Palmgren 19 juin 1944 Brest 29 juin 1944 Brest 11 jours
4 Oblt. Gerhard Palmgren 5 juillet 1944 Brest 15 juillet 1944 Le Havre 11 jours
5 Oblt. Gerhard Palmgren 3 août 1944 Le Havre 15 août 1944 Coulé 13 jours 1 625
Total 164 jours 1 625 t

Note : Oblt. = Oberleutnant zur See

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-741 a opéré avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Coronel 1 (14-17 décembre 1943)
  • Sylt (18-23 décembre 1943)
  • Rügen 2 (23-28 décembre 1943)
  • Rügen 1 (28 décembre 1943 – 7 janvier 1944)
  • Rügen (7-14 janvier 1944)
  • Preussen (7-22 mars 1944)

Navire coulé[modifier | modifier le code]

L'U-741 a détruit 1 navire de guerre de 1 625 tonneaux au cours des 5 patrouilles (164 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Convoi Fait Localisation
15 août 1944 HMS LST-404 Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy 1 625 FTM-69 Perte totale 50° 02′ N, 0° 38′ O

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]