Unterseeboot 617

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 617
Image illustrative de l’article Unterseeboot 617
L'U-617 échoué près de Melilla, au Maroc après une attaque aérienne britannique le .
Autres noms U-617
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Blohm & Voss - Hambourg
N° de coque : 593
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Albrecht Brandi
Statut Échoué et détruit le
Équipage
Commandant Albrecht Brandi
Équipage 4 officiers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Kiel
Saint Nazaire
La Spezia
Salamine
Pula
Toulon
Indicatif M - 46 554
Localisation
Coordonnées 35° 37′ 59″ nord, 3° 27′ 00″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Méditerranée

(Voir situation sur carte : Méditerranée)
Unterseeboot 617
Unterseeboot 617

L'Unterseeboot 617 ou U-617 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm & Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement du Kapitänleutnant Albrecht Brandi.

L'U-617 s'échoua près des côtes marocaines après l'attaque d'un avion et d'une corvette britannique, en septembre 1943.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-617 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques BBC GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-617 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenaient quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 5. Unterseebootsflottille jusqu'au , il intégra sa formation de combat dans la 7. Unterseebootsflottille et dans la 29. Unterseebootsflottille à partir du .

Le sous-marin quitta Kiel le pour l'Atlantique Nord.

L'U-617 torpilla et coula le 7 septembre un bateau de pêche des Féroé, au sud de Vik (Islande).

Le , l'U-617 relocalisa le convoi SC 100, perdu quelques jours avant pour cause de tempête. Il torpilla et coula trois bâtiments, au sud-ouest de Reykjavik : un pétrolier britannique, un cargo britannique et un cargo belge. Un survivant de ce dernier fut fait prisonnier. Le commandant Brandi rapporta ses succès et la position du convoi au Befehlshaber der U-Boote, mais le message ne fut pas reçu. Ce qui a pour effet qu'aucun U-Boot ne put venir l'assister. Des mauvaises conditions météo firent annuler l'opération, le 25 septembre. Le lendemain, l'U-617 signale le convoi Outbound North 131 (ON 131), au sud de l'Islande. Tous les U-Boote reçurent l'ordre de l'attaquer. L'U-617 lança une attaque, mais sans succès. La troisième torpille toucha le but, mais n'explosa pas[1]. Après un ravitaillement, le sous-marin rentra à Saint-Nazaire.

À partir du , le sous-marin fut envoyé en renfort en Méditerranée. L'U-617 passa le détroit de Gibraltar du pendant la nuit du 7 au .

En décembre 1942, il opéra vers l'est de la Méditerranée. Le , il torpilla et coula un remorqueur britannique, au nord-est de Benghazi (Libye). Il remorquait une barge lorsqu'il fut attaqué[1].

Le , il coula deux bâtiments, un grec et un norvégien, au large des côtes de la Cyrénaïque au nord-ouest de Derna. Il rentra ensuite à Salamine.

Le , il coula le dragueur de mines britannique HMS Welshman à l'est de Tobrouk. Quatre jours plus tard, l'U-617 poursuivit un convoi et lui coula deux bâtiments norvégiens.

Le , il prit la mer au départ de Toulon pour sa septième et dernière patrouille. L'U-617 coula un destroyer britannique le , à l'est de Gibraltar.

Dans la nuit du 10 au , un Wellington du 179 Sqn équipé de Leigh light, l'attaqua à 100 miles à l'est de Gibraltar, et lui lança six charges de profondeur ce qui lui causa quelques avaries. Trois heures plus tard, un autre Wellington lui lança six autres charges de profondeur, malgré une flak intense. Ces deux attaques l'endommagèrent tellement qu'il ne pouvait plus plonger. Il est à noter que les bombes utilisées furent des bombes au phosphore. Ces dernières furent rarement utilisées en mer, mais servirent dans les raids de bombardement de cibles à terre ou des villes[1].

L'U-617 fut poursuivi par la corvette HMS Hyacinth (en), le chalutier armé Haarlem et le dragueur de mines australien HMAS Wollongong (en). L'U-617 s'échoua sur les côtes du Maroc, près de Melilla, à la position 35° 38′ N, 3° 27′ O, le . L'U-617 fut ensuite détruit par ses poursuivants quelques heures plus tard. L'équipage fut interné par les autorités espagnoles, puis rapatrié plus tard en Allemagne[1].

L'U-617 en feu, couché de son côté bâbord, au matin du 12 septembre 1943.

Les 49 membres d'équipage survécurent dans ces attaques.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Oblt. Albrecht Brandi 29 août 1942 Kiel 7 octobre 1942 Saint-Nazaire 40 jours 15 079
2 Kptlt. Albrecht Brandi 2 novembre 1942 Saint-Nazaire 28 novembre 1942 La Spezia 27 jours
3 Kptlt. Albrecht Brandi 21 décembre 1942 La Spezia 17 janvier 1943 Salamine 28 jours 6 996
4 Kptlt. Albrecht Brandi 27 janvier 1943 Salamine 13 février 1943 Pola 18 jours 7 264
5 Kptlt. Albrecht Brandi 25 mars 1943 Pula 17 avril 1943 Toulon 24 jours
6 Kptlt. Albrecht Brandi 31 mai 1943 Toulon 1er juin 1943 Toulon 2 jours
Kptlt. Albrecht Brandi 19 juin 1943 Toulon 20 juillet 1943 Toulon 32 jours
7 Kptlt. Albrecht Brandi 28 août 1943 Toulon 12 septembre 1943 Coulé 16 jours 1 050
Total 187 jours 30 389 t

Note : Oblt. = Oberleutnant zur See - Kptlt. = Kapitänleutnant

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-617 opéra avec les Rudeltaktik (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Pfeil (12-22 septembre 1942)
  • Blitz (22-26 septembre 1942)
  • Tiger (26-30 septembre 1942)
  • Delphin (4-10 novembre 1942)
  • Wal (10-15 novembre 1942)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-617 coula 8 navires marchands totalisant 25 879 tonneaux, 2 navires de guerre totalisant 3 700 tonneaux et 1 navire de guerre auxiliaire de 810 tonneaux au cours des 7 patrouilles (187 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Convoi Fait Localisation
7 septembre 1942 Tor II Drapeau des Îles Féroé Îles Féroé 292 - Coulé 62° 30′ N, 18° 30′ O
23 septembre 1942 Athelsultan Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 8 882 SC-100 Coulé 58° 42′ N, 33° 38′ O
23 septembre 1942 Tennessee Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 2 342 SC-100 Coulé 58° 40′ N, 33° 41′ O
24 septembre 1942 Roumanie Drapeau de la Belgique Belgique 3 563 SC-100 Coulé 58° 10′ N, 28° 20′ O
28 décembre 1942 HMS St Issey Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy 810 - Coulé 32° 37′ N, 20° 22′ E
15 janvier 1943 Annitsa Drapeau de la Grèce Grèce 4 324 - Coulé 33° 02′ N, 21° 58′ E
15 janvier 1943 Harboe Jensen Drapeau de la Norvège Norvège 1 862 - Coulé 33° 04′ N, 21° 50′ E
1er février 1943 HMS Welshman Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy 2 650 - Coulé 32° 12′ N, 24° 52′ E
5 février 1943 Corona Drapeau de la Norvège Norvège 3 264 AW-22 Coulé 32° 11′ N, 24° 46′ E
5 février 1943 Henrik Drapeau de la Norvège Norvège 1 350 AW-22 Coulé 32° 11′ N, 24° 46′ E
6 septembre 1943 HMS Puckeridge Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy 1 050 - Coulé 36° 06′ N, 4° 44′ O

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]