Canon de 8,8 cm SK C/35

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir C 35.
Ne doit pas être confondu avec Canon de 88 mm.

8,8 cm SK C/35
Image illustrative de l’article Canon de 8,8 cm SK C/35
Canon antiaérien de 8,8 cm SK C/35 sur le dragueur de mines Hansestadt Danzig
Caractéristiques de service
Type Artillerie navale
Service 1938 - 1945
Utilisateurs War ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Conflits Seconde Guerre mondiale
Production
Année de conception 1930-1938
Caractéristiques générales
Poids du canon et de l'affût 776 kilos
Longueur du canon seul 3,731 m
Longueur du canon et de l'affût 3,985 m
Calibre 88 mm
Vitesse initiale 700 m/s
Munitions Explosives
Anti-blindage
Eclairantes
Durée de vie 12 000 coups
Alimentation par la culasse

Le canon de 8,8 cm SK C/35 était un canon de marine allemande utilisé pendant la Seconde Guerre mondiale.

Description[modifier | modifier le code]

Le canon de 8,8 cm SK C/35 pesait 776 kilogrammes et avait une longueur totale de 3,985 m avec un bloc de culasse à translation verticale. Le canon tirait des obus 9,5 kilogrammes de 88 mm de diamètre, et le canon est parfois décrit comme un calibre 45. Une charge propulsive de 2,82 kilogrammes produisait une vitesse à la bouche de 700 m/s avec des obus hautement explosifs ou incendiaires hautement explosifs (avec ou sans traceur). Le SK C/35 avait une durée de vie utile de 12 000 coups par tube[1].

Adaptation navale[modifier | modifier le code]

Munitions[modifier | modifier le code]

Les munitions était d'un type fixe avec un poids total de 15 kilogrammes et une longueur de projectile de l'ordre de 385,5 mm. L'arme était capable de tirer :

Les obus hautement explosifs (HE), avaient une vitesse initiale de 700 m/s[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le canon de pont SK C/35 sur un sous-marin de type VII est visible en dessous de la queue de la torpille queue.

L'artillerie navale[modifier | modifier le code]

C'était le canon standard de pont monté à l'avant du kiosque des sous-marins de type VII, bien que quelques-uns lui aient substitué un canon avec un débattement angulaire élevé tel que le canon de 3,7 cm SK C/30 pour la défense anti-aérienne[1]. Le SK C/35 a été conçu pour le prototype de sous-marins VIIA de 1935 avec une allocation nominale de 220 obus. Pendant les premières années de la guerre, ces armes ont été utilisées pour pousser à l'abandon de navires marchands arraisonnés ou couler les navires endommagés par les torpilles[3]. Certaines de ces armes ont été ensuite retirées des U-boots pour être ensuite montés à bord de dragueurs de mines et de chasseurs de sous-marins, après que les canons de pont non blindé se soient avérés peu pratiques dans la lutte contre les navires marchands armés et les convois marchands escortés[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Campbell p. 251.
  2. 35.htm The 8.8 cm/45 (3.46") SK C/35 at Naval Weapons..
  3. Blair p. 63
  4. Lenton p. 126 et 127

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Clay Blair, Hitler's U-Boat War: The Hunters 1939-1942, New York, Random House, (ISBN 0-394-58839-8)
  • (en) John Campbell, Naval Weapons of World War Two, Londres, Conway Maritime Press, (ISBN 0-87021-459-4)
  • (en) Terry Gander et Chamberlain, Peter, Weapons of the Third Reich: An Encyclopedic Survey of All Small Arms, Artillery and Special Weapons of the German Land Forces 1939–1945, New York, Doubleday, (ISBN 0-385-15090-3)
  • (en) Ian V. Hogg, German Artillery of World War Two, Mechanicsville, PA, Stackpole Books, (ISBN 1-85367-480-X)
  • (en) H.T. Lenton, German Warships of the Second World War, New York, Arco, (ISBN 0-668-04037-8)
  • (en) Rudi Rolf, Der Atlantikwall: Bauten der deutschen Küstenbefestigungen 1940-1945, Osnabrück, Biblio, (ISBN 3-7648-2469-7)
  • (en) Rudi Rolf, A Dictionary on Modern Fortification: An Illustrated Lexicon on European Fortification in the Period 1800-1945, Middleburg, Netherlands, PRAK,

Liens externes[modifier | modifier le code]