Unterseeboot 952

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 952
Image illustrative de l’article Unterseeboot 952
U-boot type VIIC
Autres noms U-952
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Constructeur Blohm + Voss
Chantier naval Hambourg
N° de coque : 152
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Oskar Curio
Statut Désarmé le
Équipage
Commandant Oskar Curio
Équipage 4 officiers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Bergen
La Pallice
Toulon
Indicatif M - 49 527

L'Unterseeboot 952 ou U-952 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm + Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement de l'Oberleutnant zur See Oskar Curio.

Il fut coulé par l'Aviation américaine dans le port de Toulon, en juillet 1944.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-952 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1 400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques Brown, Boveri & Cie GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h).
L'U-952 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) et embarquait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 5. Unterseebootsflottille jusqu'au , il intégra sa formation de combat dans la 3. Unterseebootsflottille puis dans la 29. Unterseebootsflottille à partir du .

Sa première patrouille est précédée par un court trajet de Kiel à Bergen. Elle commence le au départ de Bergen sous les ordres de l'Oberleutnant zur See Oskar Curio. 
Le , l'U-952 lance une attaque sur le convoi ONS 5, sa torpille explose prématurément. Le , l'U-952 et son groupe sont déplacés vers le sud pour intercepter le convoi SC 130 qui est signalé par l'U-304 durant la nuit du 18 au . Seuls l'U-645 et l'U-952 arrivent à entrer en contact avec lui avant de le perdre le 19 mai lorsque le convoi change de route. Les U-Boots sont chassés par un Liberator piloté par le F/Sgt W. Stones du Sqn 120. L'U-952 est également endommagé par des charges de profondeur de la frégate d'escorte HMS Tay (en)[1]. Il fait ensuite route alors vers la France qu'il atteint le .

Le , le sous-marin quitte Bordeaux pour La Pallice. À la suite de difficultés techniques lors d'essais en immersion, il retourne précipitamment à la base[1].

Il reprend la mer le au départ de La Pallice pour l'Atlantique Nord. Encore une fois, des ennuis techniques l'oblige à rentrer sur La Pallice.

Sa deuxième patrouille se déroule du au , soit 48 jours. L'U-952 est l'un des quatorze U-Boote qui doivent former le groupe Leuthen dans le sud-sud-ouest de l'Islande à partir du , pour intercepter les convois ON. Le secret doit être maintenu autant que possible pour éviter que la présence des U-Boots soit connue des alliés. Le , l'U-952 torpille et envoie par le fond une corvette britannique du convoi ON-202, dans le sud-est du cap Farvel. Un seul survivant de la corvette est recueilli par la frégate HMS Itchen (en). Auparavant, elle avait recueilli 81 survivants du destroyer USS McCook coulé par l'U-305. Lorsque le Itchen est coulé le , seuls trois hommes survivent, sur le total de ces trois navires[1].
Au matin du 22 septembre, l'U-952 est aperçu près du convoi par le chalutier armé anti-sous-marins HMS Northen Waters. Ce dernier tente en vain d'éperonner l'U-952, puis d'effectuer une attaque avec des charges de profondeur après qu'il a plongé. Il refait surface plus tard et s'éloigne de la zone. Dans la soirée, le submersible attaque sans succès une corvette française. Le lendemain matin, il torpille deux bâtiments américains du convoi, dans le sud-sud-est du cap Farvel ; le premier est envoyé par le fond et le deuxième est touché. Peu de temps après, l'opération se termine avec six bâtiments envoyés par le fond et un endommagé, trois navires d'escorte ont été aussi coulés et un autre endommagé de manière irréparable[1].
Après quelques semaines de ratissages infructueux à la recherche des convois ONS 19ON 204SC 143 et HX 259, l'U-952 quitte le groupe Rossbach et rentre à la base.

Le , le submersible fait une sortie en mer pour 5 jours.

Il reprend la mer le pour la Méditerranée. L'U-952 passe le détroit de Gibraltar durant de la nuit du 3 au . Le bateau patrouille probablement en Méditerranée occidentale, sans succès. Il arrive à Toulon le .
Au cours de cette mission, Oskar Curio est promu Kapitänleutnant le .

Il quitte Toulon le pour sa quatrième patrouille de guerre. Le , l'U-952 attaque sans succès un destroyer près d'Anzio et le il rate une corvette dans le nord de l'île d'Ustica[1]. Six jours plus tard, il torpille et envoie par le fond un cargo à vapeur américain dans le nord-nord-est de Palerme. Après 33 jours en mer, il rejoint son port d'attache de La Spezia qu'il atteint le .

Le , le sous-marin quitte La Spezia pour retourner sur Toulon.

Sa cinquième patrouille, du au , soit 45 jours en mer, lui fait rejoindre les côtes algériennes et la mer Tyrrhénienne, sans succès.

Il est endommagé une première fois le  dans le bassin n ° 3 de Missiessy à Toulon, par des bombes lors d'un raid aérien américain du 15e AF. Suite à cette attaque, il est désarmé le

Il est détruit le lors d'un second raid aérien de l'USAAF, à la position 43° 07′ N, 5° 55′ E[1].

Son épave est capturée par les forces françaises en août 1944 et démantelée en 1946.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
Oblt. Oskar Curio 22 avril 1943 Kiel 26 avril 1943 Bergen 5 jours
1 Oblt. Oskar Curio 27 avril 1943 Bergen 31 mai 1943 Bordeaux 35 jours
Oblt. Oskar Curio 2 août 1943 Bordeaux 2 août 1943 La Pallice 1 jours
Oblt. Oskar Curio 26 août 1943 La Pallice 5 septembre 1943 La Pallice 11 jours
2 Oblt. Oskar Curio 6 septembre 1943 La Pallice 23 octobre 1943 La Pallice 48 jours 14 299
3 Oblt. Oskar Curio 11 décembre 1943 La Pallice 15 décembre 1943 La Pallice 5 jours
L Oblt. Oskar Curio 16 décembre 1943 La Pallice 15 janvier 1944 Toulon 31 jours
4 Kptlt. Oskar Curio 17 février 1944 Toulon 20 mars 1944 La Spezia 33 jours 7 176
Kptlt. Oskar Curio 3 mai 1944 La Spezia 7 mai 1944 Toulon 5 jours
5 Kptlt. Oskar Curio 8 mai 1944 Toulon 21 juin 1944 Toulon 45 jours
Total 219 jours 21 475 t

Note : Oblt. = Oberleutnant zur See - Kptlt. = Kapitänleutnant

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-952 a opéré avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Sans nom (5–10 mai 1943)
  • Isar (10–15 mai 1943)
  • Donau 1 (15–26 mai 1943)
  • Leuthen (15–24 septembre 1943)
  • Rossbach (27 septembre – 6 octobre 1943)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-952 a coulé 2 navires marchands totalisant 13 374 tonneaux, 1 navire de guerre de 925 tonneaux et a endommagé 1 navire marchand de 7 176 tonneaux au cours des 5 patrouilles (219 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Convoi Fait Localisation
21 septembre 1943 HMS Polyanthus (en) Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy 925 ON-202 Coulé 57° 00′ N, 31° 10′ O
23 septembre 1943 Steel Voyager Drapeau des États-Unis USA 6 198 Coulé 53° 18′ N, 40° 24′ O
James Gordon Bennett Drapeau des États-Unis USA 7 176 Endommagé 53° 00′ N, 40° 00′ O
10 mars 1944 William B. Woods Drapeau des États-Unis USA 7 176 - Coulé 38° 36′ N, 13° 45′ E

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]