Unterseeboot 427

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 427
Image illustrative de l’article Unterseeboot 427
U-Boot type VIIC
Autres noms U-427
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Danziger Werft, Dantzig
N° de coque : 128
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Carl-Gabriel von Gudenus
Statut Sabordé le lors de l’opération Deadlight
Équipage
Commandant Carl-Gabriel von Gudenus
Équipage 51 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Déplacement en surface : 769 t
en plongée : 871 t
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel F46
2 moteurs électrique Siemens-Schuckert
Puissance moteur diesel : 2,100 - 2,400 kW
moteur électrique : 550 kW
Vitesse en surface : 17,7 nœuds (32,8 km/h)
en plongée : 7,6 nœuds (14,1 km/h)
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
Rayon d'action en surface : 15 700 km (9 800 mi) à 10 nœuds (19 km/h)
en plongée : 150 km (92 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h)
Carrière
Port d'attache Stavanger
Trondheim
Bergen
Narvik
Kilbotn
Localisation
Coordonnées 56° 04′ 01″ nord, 9° 34′ 59″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Royaume-Uni

(Voir situation sur carte : Royaume-Uni)
Unterseeboot 427
Unterseeboot 427

L'Unterseeboot 427 ou U-427 était un U-Boot type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

L'U-427 n'a ni coulé ni endommagé de navire au cours des cinq patrouilles (146 jours en mer) qu'il effectua.

Le sous-marin a également participé à une Rudeltaktik.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-427 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m, et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1.23 m, deux moteurs diesel F46 de 6 cylindres produisant un total de 2 060 à 2350 kW en surface et de deux moteurs électriques Siemens-Schuckert GU 343/38-8 produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure), en surface, son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-427 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon anti-aérien de 20 mm Flak. Son équipage comprenait 51 sous mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Le sous-marin fut commandé le à Dantzig (Danziger Werft), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement de l'Oberleutnant zur See Carl-Gabriel von Gudenus.

Le sous-marin survécu à la guerre. Si la plupart des U-Boots ont acquis leur notoriété en raison du nombre de navires coulés, la gloire du U-427 a été accomplie de manière fort différente.

Parti au combat le , et ce jusqu’à la fin de la guerre, l’U-427 n’a jamais détruit de cibles. Il prit part à la dernière attaque de convoi de la guerre, il tira trois torpilles sur les vaisseaux canadiens, les NCSM Haida et HMCS Iroquois (en) le , mais les manqua tous les deux. L’escorte d’accompagnement le prit alors en chasse et c’est en cela que l’U-Boot 427 est connu pour avoir survécu, paraîtrait-il, à 678 explosions de grenades anti-sous-marines, le KTB du U-427 n’en mentionnant cependant que 260. Grâce à une bonne chance et sans doute à une égale habileté, l’U-Boot put s’échapper et revenir le à sa base à Kilbotn. Incapable ensuite d’entamer une quelconque plongée, il fut escorté par les U-968 et U-481 à Narvik.

Les sous-marins qui se trouvaient dans la région de Narvik à la fin de la guerre furent tous déplacés le 12 mai vers Skjomenfjord sur ordre des Alliés pour éviter des conflits avec les Norvégiens revanchards. Le 15 mai, un convoi allemand de cinq navires (le Grille, le cargo-pétrolier de ravitaillement Kärnten, le navire de réparation Kamerun, les navires d’approvisionnement Huascaran et Stella Polaris) et 15 sous-marins (U-278, U-294, U-295, U-312, U-313, U-318, U-363, U-427, U-481, U-668, U-716, U-968, U-992, U-997 et U-1165) furent interceptés durant leur transfert vers Trondheim. Après y avoir fait relâche, les sous-marins furent conduits par le 9e groupe d'escorte à Loch Eriboll, en Écosse où ils arrivèrent le 19 mai. Ils furent ensuite envoyés à Loch Ryan en vue de leur destruction. Dans le cadre de l’opération Deadlight, l’U-427 fut coulé le (après son remorquage) à 15 h 05 par l’artillerie du HMS Enchanter à la position 56° 04′ N, 9° 35′ O.

Son commandant, Carl-Gabriel von Gudenus fut libéré de captivité le 24 décembre 1947[1]

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-427 pris part à une Rudeltaktik (meutes de loup) durant sa carrière opérationnelle.

  • Faust (21-30 avril 1945)

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]