Unterseeboot 645

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 645
Image illustrative de l’article Unterseeboot 645
U-Boot type VIIC
Autres noms U-645
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Blohm & Voss - Hambourg
N° de coque : 621
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Otto Ferro
Statut Porté disparu le
Équipage
Commandant Otto Ferro
Équipage 4 officers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Kiel
Brest
La Pallice
Indicatif M - 49 700

L'Unterseeboot 645 ou U-645 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm & Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement du Leutnant zur See Otto Ferro.

Il fut porté disparu en décembre 1943 dans l'Atlantique Nord.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-645 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques BBC GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-645 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 5. Unterseebootsflottille jusqu'au puis intégra sa formation de combat dans la 3. Unterseebootsflottille.

L'U-645 a quitté Kiel le pour sa première patrouille de guerre dans l'Atlantique.

Le à 13 h 0, l'U-645 a été attaqué au nord des Açores par un bombardier Liberator B-24 FL932 du No. 86 Squadron RAF (en), escortant le convoi TA 48. L'avion largua 5 charges de profondeurs qui tombèrent au plus prêt à 15 mètres, lui causant de légers dégâts. Des coups de feu ont également été échangés les 30 minutes succédant l'attaque, mais il n'y eut aucun dommages important.

Il a de nouveau été attaqué trois heures plus tard, au nord des Açores, par un autre bombardier B-24 Liberator FK226 du même escadron, escortant aussi le convoi TA 48. Un échange de coups de feu eut lieu pendant 10 minutes. L'avion largua ensuite 5 charges de profondeurs qui explosèrent entre 50 et 100 mètres à tribord du submersible. La flak endommagea le fuselage et le réservoir de carburant. Un incendie qui éclata à bord de l'avion tua un homme d'équipage, mais il fut rapidement maîtrise. Les dégâts forcèrent l'avion à retourner à la base, et l'U-boot s'échappa. Il rentra ensuite à la base de Brest le , sans succès.

En septembre 1943, l'U-645 opère dans l'Atlantique Nord et participe aux recherche de convoi. Le convoi ON 202 avait appareillé Liverpool le et était en direction de Halifax. Une manœuvre d'évitement de la meute Leuthen, repérée par Ultra avait bien été ordonnée, mais elle fut calculée trop courte. Il subit donc le 19 septembre la première attaque des sous-marins allemands. L'ONS 18, un convoi plus rapide et allant dans la même direction avait également effectué une manœuvre de détournement trop courte et s'était fait repérer par les U-Boots. Les deux convois (et surtout leurs escortes), fusionnent le 20 au soir pour résister à l'attaque allemande, tandis qu'ils reçoivent le renfort d'un groupe d'escorte supplémentaire. La bataille va durer jusqu'au 23 septembre. Du côté allié, les atouts étaient la présence de trois groupes d'escorte, un porte-avions auxiliaire (un MAC) et un brouillard intermittent. En outre, pendant la durée des combats, le convoi resta à portée des Liberator basés à terre. Du côté allemand, c'est le retour des U-Boots dans l'Atlantique Nord après le retrait ordonné au mois de mai. Ils ne reviennent pas les mains vides, puisqu'ils étrennent les torpilles acoustiques Zaunkönig (torpilles G7 (en)). Elles font des ravages parmi les escorteurs (c'était leur but: avec une tête explosive plus légère, elles devaient mettre hors de combat les escorteurs plus agiles et permettent aux U-Boots d'attaquer ensuite les cargos plus lents avec des torpilles classiques). Sans être une grande victoire, l'avantage reste quand même du côté allemand. ils détruisent dix navires (dont quatre escorteurs) pour seulement trois des leurs. Comparé aux défaites du mois de mai, c'est pour le moins encourageant. Le succès sera pourtant passager car les alliés mettront rapidement au point une parade à la torpille acoustique[1]. Au soir du 20 septembre, l'U-645 a coulé de deux torpilles un navire marchand américain abandonné par l'équipage car il fut endommagé par l'U-238 quelques heures avant. 

Le , les U-Boots de la meute Rossbach repèrent le convoi SC 143 et tentent de l'attaquer. Il appareillait de Halifax le . Les sous-marins se font repousser par les navires et surtout les avions escortant le convoi. Les seuls succès seront dus aux torpilles acoustiques (qui coulent un des destroyers escortant le convoi) ou remportés contre des navires dispersés par la tempête le lendemain. Maigre butin pour justifier la perte de trois sous-marins et un nouvel échec dans la guerre des convois en Altantique Nord. Le SC 143 arrive ensuite à Liverpool le 12 octobre[2]. Le 9 octobre au matin, l'U-645 a coulé d'une torpille un retardataire américain du convoi à environ 475 miles au sud de l'Islande. Le navire a coulé en 15 minutes, emportant 13 des 67 membres d'équipage. Les survivants ont été secourus deux heures plus tard par les HMCS Kamloops (en) et HMS Duckworth (en)[3].

L'U-645 a quitté La Pallice le pour patrouiller dans l'Atlantique Nord. L'U-645 a envoyé son dernier message radio le à la position approximative 49° 30′ N, 22° 30′ O, alors qu'il était en route vers sa zone opérationnelle avec la meute Coronel 2, au nord des Açores. Le bateau devait opérer avec les groupes Coronel 3 et Borkum, mais il est finalement considéré comme porté disparu après plusieurs tentatives qui échouèrent pour entrer en contact avec lui, le .

Les 45 membres d'équipage décédèrent dans cette disparition.

Fait précédemment établi[modifier | modifier le code]

- Coulé le dans l'Atlantique Nord, au nord-est des Açores, à la position 45° 20′ N, 21° 40′ O, par des charges de profondeur du destroyer américain USS Schenck (en). Cette attaque fut par la suite attribué à un autre U-boot non identifié.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Oblt. Otto Ferro 24 avril 1943 Kiel 22 juin 1943 Brest 60 jours
2 Oblt. Otto Ferro 23 août 1943 Brest 21 octobre 1943 La Pallice 60 jours 12 788
3 Oblt. Otto Ferro 2 décembre 1943 La Pallice 12 décembre 1943 Porté disparu 11 jours
Total 131 jours 12 788 t

Notes : Oblt. = Oberleutnant zur See

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-645 opéra avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Sans nom (5-10 mai 1943)
  • Isar (10-15 mai 1943)
  • Donau 1 (15-26 mai 1943)
  • Leuthen (15-24 septembre 1943)
  • Rossbach (24 septembre – 9 octobre 1943)
  • Coronel 2 (13-14 décembre 1943)
  • Coronel 3 (14-17 décembre 1943)
  • Borkum (18-24 décembre 1943)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-645 coula 2 navires marchands totalisant 12 788 tonneaux au cours des 3 patrouilles (131 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Convoi Fait Localisation
20 septembre 1943 Frederick Douglass Drapeau des États-Unis USA 7 176 ON-202 Coulé 57° 03′ N, 28° 08′ O
9 octobre 1943 Yorkmarr Drapeau des États-Unis USA 5 612 SC-143 Coulé 56° 38′ N, 20° 30′ O

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]