Unterseeboot 564

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 564
Image illustrative de l’article Unterseeboot 564
U-boot type VIIC
Autres noms U-564
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Blohm & Voss - Hambourg
N° de coque : 540
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Reinhard Suhren
Statut Coulé le
Équipage
Commandant Reinhard Suhren
Hans Fiedler
Équipage 4 officers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Kiel
Brest
La Pallice
Bordeaux
Indicatif M - 40 175
Localisation
Coordonnées 44° 16′ 59″ nord, 10° 25′ 01″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Unterseeboot 564
Unterseeboot 564

L'Unterseeboot 564 ou U-564 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Hambourg (Blohm & Voss), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement de l'Oberleutnant zur See Reinhard Suhren.

Il est coulé par la RAF dans le golfe de Gascogne en juin 1943.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-564 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques BBC GG UB 720/8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-564 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 1. Unterseebootsflottille jusqu'au , puis il intégra sa formation de combat dans cette même flottille.

Le , pendant sa formation, l'U-564 recueille l'équipage d'un appareil allemand tombé en mer Baltique[1].

Début des patrouilles[modifier | modifier le code]

Sa première patrouille commence le au départ de Kiel pour l'Atlantique Nord. Le , l'U-564, l'U-201 et l'U-556 localisent le convoi HX-133. Aux premières heures du 27 juin, le U-564 torpille trois bâtiments, à l'est du cap Farvel (les navires marchands SS Maasdam, MV Malaya II sont coulés et le pétrolier MV Kongsgaard est endommagé). 

Le 29 juin, il torpille et envoie par le fond un navire marchand indépendant islandais au sud du cap Farvel.

Il rentre à Brest le 27 juillet après avoir coulé trois navires marchands pour un total de 18 678 tonneaux et endommagé un autre de 9 467 tonnes.

Il navigue à nouveau dans l'Atlantique lors de sa deuxième patrouille qui commença le . En fin de soirée du , il envoie par le fond deux bâtiments britanniques du convoi OG-71, à l'ouest de Porto (navire marchand SS Conlara et le remorqueur Empire Oak (en)). Le lendemain, tôt le matin, il torpille et endommage un navire norvégien qui sera coulé trois heures plus tard par l'U-552[1]. Moins de deux heures plus tard, il coule la corvette britannique HMS Zinnia (en), de l'escorte. Il rentra ensuite à Brest le .

Il prend à nouveau la mer le 16 septembre. Le 23 octobre, le convoi HG-75 est repéré par l'U-71. Le lendemain au matin, l'U-564 torpille et coule trois bâtiments britanniques (SS Alhama, SS Arioste et le SS Carsbreck). Il est attaqué dans la soirée par une bombe d'un avion et, plus tard, par des charges de profondeur d'un navire d'escorte. L'U-Boot s'en réchappa sans dommages.

Ayant utilisé ses onze torpilles qu'il avait, il rentra à Lorient le 1er novembre, après avoir passé 47 jours en mer et un palmarès de trois navires coulés pour 2 587 tonneaux.

L'U-564 est transféré à La Pallice début 1942 et prend la mer de ce port le 18 janvier. Il navigue vers l'Atlantique Ouest, vers Terre-Neuve. Le , il envoie par le fond un pétrolier canadien au nord-nord-ouest des Bermudes. Cinq jours plus tard, il endommage un pétrolier britannique avec son artillerie. Le même jour, il reçoit du gazole de l'U-107 pour lui permettre de retourner à sa base[1] qu'il atteindra le 6 mars, après 48 jours en mer.

Au large des côtes Américaines[modifier | modifier le code]

Le , le sous-marin quitte Brest pour les eaux américaines. Il patrouille au large de la côte Nord-Américaine, jusqu'à la Floride. Lors de son transit, le 27 avril, il se ravitaille auprès de l'U-459 à 500 nautiques au nord-est des Bermudes[1]. Début mai 1942, l'U-564 renoua avec le succès. Le 3, il coule le navire britannique SS Ocean Venus à l'est du cap Canaveral. Le 4 et le 5 mai, il endommagee deux navires, un britannique (SS Eclipse) et l'autre américain (SS Delisle) au large de la Floride. Le , il envoie par le fond un navire américain et le lendemain un navire panaméen, les deux près de Delray Beach. Son succès final lors de cette patrouille est le navire mexicain SS Potrero del Llano qu'il coule le , près de Sands Key (Floride). Ce navire était neutre et était pleinement illuminé, des projecteurs éclairant le drapeau mexicain. Treize hommes de l'équipage périssent lors de son naufrage. Cette attaque provoqua l'entrée en guerre du Mexique contre l'Allemagne à cette date[1]. Il rentre ensuite en France le 6 juin après avoir passé 64 jours en mer.

L'U-564 quitte la base le pour les Caraïbes. Le 19 juillet au matin, il attaque le convoi OS-34 et envoie par le fond deux bâtiments britanniques. Ceux furent les seules pertes subies par le convoi. 

L'U-564 et l'U-654 sont ravitaillés fin juillet 1942, à l'ouest des Açores, par l'U-463. Le sous-marin ne rencontre aucun succès jusqu'au , date à laquelle il trouve le convoi TAW (S), à l'ouest de Grenade. Il coule deux autres bâtiments britanniques[1]. Le 30 août, il envoie par le fond un pétrolier norvégien par torpille et artillerie, au nord de Scarborough. Ce fut le dernier navire qu'il coula pendant sa carrière, rentrant à Brest après 72 jours en mer.

Fiedler, nouveau commandant de l'U-564[modifier | modifier le code]

Ce fut la dernière patrouille de Suhren en tant que commandant de l'U-564. Il quitte le commandement le 1er octobre afin de devenir instructeur, qui est remplacé par l'Oberleutnant zur See Hans Fiedler. Après quelques recherches de convois qui se révèlent infructueuses, le sous-marin retourne à la base.  Lors d'une de ces patrouilles, l'U-boot perd un membre d'équipage pour une raison inconnu, le Fähnrich zur See Heinrich Fuerhake. L'U-564 est transféré à Bordeaux en avril 1943. Il quitte le port français pour la dernière fois le 9 juin avec quatre autres sous-marin, les U-185, U-358, U-634 et U-653.  

Le à 18 h 59, ils sont repérés par un Sunderland du Sqn 228 à 250 nautiques à l'ouest du cap Finisterre. L'appareil attaque avec des charges de profondeur, l'U-564 répondant avec son artillerie. Il abat l'appareil tuant les 11 membres d'équipage. L'U-boot est gravement endommagé lors de cette attaque et doit retourner à Bordeaux, escorté par l'U-185.

Naufrage[modifier | modifier le code]

Dans l'après-midi du à 14 h 39, les deux U-Boote sont repérés par un Whitley, à 90 nautiques d'El Ferrol. L'U-564 était incapable de plonger en raison des dommages déjà subis. 

Après avoir attendu deux heures qu'un autre Whitley de la même unité n'arrive sur zone, le pilote reçoit à 16 h 45 l'autorisation d'attaquer les deux U-Boote. Il lance alors des charges de profondeur et endommage fortement l'U-564, mais son appareil est également touché par la flak du sous-marin U-185. L'appareil doit alors effectuer un amerrissage d'urgence car l'un des moteurs est touché[1]. Les cinq hommes de l'équipage sont recueillis par un bateau de pêche français et débarqués à Morgat, au sud de Brest, où ils sont faits prisonniers.

L'U-564 est attendu par l'U-185 afin de le remorquer, mais celui-ci coula à 17 h 30, à la position 44° 17′ N, 10° 25′ O.

L'U-185 recueille le commandant de l'U-564 ainsi que 17 hommes d'équipage qui seront transférés au soir du sur les destroyers Z 24 et Z 25, avant de reprendre leur patrouille vers l'ouest.

28 des 46 hommes d'équipages décèdent dans cette attaque.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Oblt. Reinhard Suhren 17 juin 1941 Kiel 27 juillet 1941 Brest 41 jours 28 145
2 Oblt. Reinhard Suhren 16 août 1941 Brest 27 août 1941 Brest 12 jours 4 716
3 Oblt. Reinhard Suhren 16 septembre 1941 Brest 1er novembre 1941 Lorient 47 jours 7 198
Kptlt. Reinhard Suhren 11 janvier 1942 Lorient 12 janvier 1942 La Pallice 2 jours
4 Kptlt. Reinhard Suhren 18 janvier 1942 La Pallice 6 mars 1942 Brest 48 jours 17 605
5 Kptlt. Reinhard Suhren 4 avril 1942 Brest 6 juin 1942 Brest 64 jours 37 635
6 Kptlt. Reinhard Suhren 9 juillet 1942 Brest 18 septembre 1942 Brest 72 jours 32 181
7 Oblt. Hans Fiedler 27 octobre 1942 Brest 30 décembre 1942 Brest 65 jours
8 Oblt. Hans Fiedler 11 mars 1943 Brest 15 avril 1943 Bordeaux 36 jours
9 Oblt. Hans Fiedler 15 mai 1943 Bordeaux 17 mai 1943 Bordeaux 3 jours
Oblt. Hans Fiedler 31 mai 1943 Bordeaux 3 juin 1943 Bordeaux 4 jours
Oblt. Hans Fiedler 9 juin 1943 Bordeaux 14 juin 1943 Coulé 6 jours
Total 400 jours 127 480 t

Note : Oblt. = Oberleutnant zur See - Kptlt. = Kapitänleutnant

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-564 opéra avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Brandenburg (16–19 septembre 1941)
  • Breslau (2–29 octobre 1941)
  • Natter (2–8 novembre 1942)
  • Westwall (8–16 décembre 1942)
  • Seeteufel (21–30 mars 1943)
  • Löwenherz (1–10 avril 1943)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'U-564 coula 18 navires totalisant 95 544 tonneaux, 1 navire de guerre de 900 tonneaux et endommagea 5 navires pour un total de 31 036 tonneaux au cours des 9 patrouilles (400 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Fait
24 juin 1941 Kongsgaard Drapeau de la Norvège Norvège 9 467 Endommagé
27 juin 1941 Maasdam Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 8 812 Coulé
27 juin 1941 Malaya II Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 8 651 Coulé
29 juin 1941 Hekla Drapeau de l'Islande Islande 1 215 Coulé
22 août 1941 Clonlara Drapeau de l'Irlande Irlande 1 203 Coulé
22 août 1941 Empire Oak Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 484 Coulé
23 août 1941 SS Spind Drapeau de la Norvège Norvège 2 129 Endommagé
23 août 1941 HMS Zinnia (en) Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy 900 Coulé
24 octobre 1941 Alhama Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 1 352 Coulé
24 octobre 1941 Ariosto Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 2 176 Coulé
24 octobre 1941 Carsbreck Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 3 670 Coulé
11 février 1942 Victolite Drapeau du Canada Canada 11 410 Coulé
16 février 1942 Opalia Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 6 195 Endommagé
3 mai 1942 Ocean Venus Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 7 174 Coulé
4 mai 1942 Eclipse Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 9 767 Endommagé
5 mai 1942 Delisle Drapeau des États-Unis USA 3 478 Endommagé
8 mai 1942 Ohioan Drapeau des États-Unis USA 6 078 Coulé
9 mai 1942 Lubrafol Drapeau du Panama Panama 7 138 Coulé
14 mai 1942 Potrero del Llano Drapeau du Mexique Mexique 4 000 Coulé
19 juin 1942 Empire Hawksbill Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 724 Coulé
19 juin 1942 Lavington Court Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 372 Coulé
19 août 1942 British Consul Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 6 940 Coulé
19 août 1942 Empire Cloud Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 969 Coulé
30 août 1942 Vardaas Drapeau de la Norvège Norvège 8 176 Coulé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]