Unterseeboot 432

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 432
Image illustrative de l’article Unterseeboot 432
U-Boot type VIIC
Autres noms U-432
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Schichau-Werke, Dantzig
N° de coque : 1473
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Heinz-Otto Schultze
Statut Coulé le
Équipage
Commandant Heinz-Otto Schultze
Hermann Eckhardt
Équipage 46 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Déplacement en surface : 769 t
en plongée : 871 t
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel F46
2 moteurs électrique Siemens-Schuckert
Puissance moteur diesel : 2,100 - 2,400 kW
moteur électrique : 550 kW
Vitesse en surface : 17,7 nœuds (32,8 km/h)
en plongée : 7,6 nœuds (14,1 km/h)
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
Rayon d'action en surface : 15 700 km (9 800 mi) à 10 nœuds (19 km/h)
en plongée : 150 km (92 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h)
Carrière
Port d'attache Trondheim
Brest
Saint-Nazaire
La Pallice
Indicatif M - 41 658
Localisation
Coordonnées 51° 34′ 59″ nord, 28° 19′ 48″ ouest

Géolocalisation sur la carte : océan Atlantique

(Voir situation sur carte : océan Atlantique)
Unterseeboot 432
Unterseeboot 432

L'Unterseeboot 432 ou U-432 était un U-Boot type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Dantzig (Schichau-Werke), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement du Kapitänleutnant Heinz-Otto Schultze.

Il fut coulé par un navire de guerre français au milieu de l'Atlantique, en mars 1943.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-432 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m, et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs Diesel F46 de 6 cylindres produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques Siemens-Schuckert GU 343/38-8 produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure), en surface, son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-432 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) et embarquait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Son équipage comprenait 46 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Il servit dans la 3. Unterseebootsflottille (flottille d'entrainement et de combat) jusqu'à sa perte. 

Sa première patrouille fut précédée par un bref passage Kiel, Horten et Trondheim.

Le sous-marin quitta Trondheim, le et patrouilla dans l'Atlantique Nord entre l'Islande et les îles Féroé. Il coula le Winterwijk et le Stargad le 10 septembre à l'est du Groenland. Le lendemain, il coula le Garm au nord-est de son précédent succès. Il arriva à Brest, le 19 septembre après 26 jours de mer.

Lors de sa deuxième patrouille il coula le Ulea le 28 octobre au nord-est des Açores. Il rentra à Saint-Nazaire le 2 novembre après 23 jours en mer.

Sa troisième patrouille commença le 10 décembre lors de son départ de Saint-Nazaire. Ce fut la plus courte patrouille de sa carrière et également la dernière fois qu'il y retourna (La Pallice restera son port d'attache jusqu'à sa perte). Il y arriva le 23 décembre, sans succès.

Sa quatrième patrouille du 21 janvier au le fait naviguer vers la côte est du Canada et des États-Unis, où il coula un certain nombre de navires, y compris les navires marchands neutres brésiliens Buarque et Olinda, les 15 et 18 février. Il envoya également par le fond les navires Miraflores et Azolea City les 19 et 21 février. Il rentra à La Pallice après 55 jours en mer et 25 107 tonneaux de navires coulés.

Le Kronprinsen remorqué par le HMCS Summerside (en) après l'attaque de l'U-432.

L'U-432 quitta La Pallice, le . Le 2 mai, il fut légèrement endommagé lors d'une attaque aérienne, à l'ouest du golfe de Gascogne. Il navigua dans l'Atlantique où il coula le Zurichmoor le 23 et endommagea le Kronprinsen le 9 juin. Il rentra après 64 jours en mer et 21 776 tonneaux de navires coulés.

Le 24 septembre, le sous-marin attaqua le Pennmar au large de cap Farvel (Groenland), qui opposa une farouche résistance. Le U-boot tira une première torpille qui fut évité. En surface, un échange de coups de feu eut lieu. Pour éviter des pertes inutiles, le sous-marin plongea et tira 4 autres torpilles dont une qui le toucha au but. Sa sixième patrouille prit fin le 4 octobre après 51 jours en mer et 5 868 tonneaux de navires coulés.

Lors de sa septième patrouille il navigua au large du Portugal et des côtes Africaines. Il coula le Poitou au large du Maroc le 17 décembre.

Perte[modifier | modifier le code]

Lors de sa huitième patrouille, l'U-432 opérait dans le Nord Ouest avec le groupe WILFANG et se trouvait sur le chemin du retour vers sa base de la Rochelle lorsqu'il aperçut par hasard le HMS Harvester (en) stoppé (entre 09 h 00 et 10 h 00) le .

Il le coula par deux torpilles à immersion périscopique lancées à environ 700 mètres de la cible. Avant l'attaque, le destroyer britannique fut gravement endommagé par l'U-444 (qui fut néanmoins coulé). La corvette française Aconit fut envoyée sur le lieu du naufrage pour venir en aide aux naufragés du destroyer.

Au même moment, l'U-432 était à 35 mètres de profondeur. Le personnel était en train de déjeuner, fêtant apparemment sa victoire sur le Harvester lorsque l'Aconit procéda à son premier grenadage. L’appareillage électrique mis hors service, le sous-marin essaya de plonger plus profondément. Le second grenadage provoqua encore plus de dégâts, mais, les moteurs diesel semblant intacts, le commandant décida de faire surface pour tenter de s’échapper.

L'Aconit tira alors au canon sur le U-Boot. Le premier coup au but atteignit les moteurs, le deuxième atteignit la baignoire, faisant de nombreux morts dont le commandant.

L’équipage décida d’abandonner le bâtiment, l’ingénieur mécanicien Leutnant Hans-Jürgen Besse décida de se sacrifier pour saborder le sous-marin[1], qui coula au beau milieu de l'Atlantique à la position 51° 35′ N, 28° 20′ O

Cette attaque provoqua la mort de 26 des 46 membres d'équipage. Les survivants furent repêchés et interrogés par la corvette française.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
Oblt. Heinz-Otto Schultze 30 juillet 1941 Kiel 30 juillet 1941 Horten 2 jours
Oblt. Heinz-Otto Schultze 9 août 1941 Horten 12 août 1941 Trondheim 4 jours
1 Oblt. Heinz-Otto Schultze 25 août 1941 Trondheim 19 septembre 1941 Brest 26 jours 10 778
2 Oblt. Heinz-Otto Schultze 11 octobre 1941 Brest 2 novembre 1941 St. Nazaire 23 jours 19 818
3 Kptlt. Heinz-Otto Schultze 10 décembre 1941 St. Nazaire 23 décembre 1941 La Pallice 14 jours
4 Kptlt. Heinz-Otto Schultze 21 janvier 1942 La Pallice 16 mars 1942 La Pallice 55 jours 25 107
5 Kptlt. Heinz-Otto Schultze 30 avril 1942 La Pallice 2 juillet 1942 La Pallice 64 jours 21 776
6 Kptlt. Heinz-Otto Schultze 15 août 1942 La Pallice 4 octobre 1942 La Pallice 51 jours 5 868
7 Kptlt. Heinz-Otto Schultze 30 novembre 1942 La Pallice 5 janvier 1943 La Pallice 37 jours 310
8 Oblt. Hermann Eckhardt 14 février 1943 La Pallice 11 mars 1943 Coulé 26 jours 1 340
Total 296 jours 84 997 t

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-432 prit part à sept Wolfpack (meutes de loup) durant sa carrière opérationnelle :

  • Markgraf (28 août – 14 septembre 1941)
  • Reissewolf (21-28 octobre 1941)
  • Pfadfinder (21-27 mai 1942)
  • Lohs (23 août – 22 septembre 1942)
  • Sturmbock (23-26 février 1943)
  • Wildfang (26 février – 5 mars 1943)
  • Westmark (6-11 mars 1943)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'Unterseeboot 432 coula 20 navires marchands pour un total de 67 991 tonneaux, 1 navire de guerre de 1 340 tonneaux et endommagea 2 navires marchands de 15 666 tonneaux au cours des 8 patrouilles qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage Fait
10 septembre 1941 Muneric Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 5 229 Coulé
10 septembre 1941 Stargard Drapeau de la Norvège Norvège 1 113 Coulé
10 septembre  1941 Winterswijk Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas 3 205 Coulé
11 septembre 1941 Garm Drapeau de la Suède Suède 1 231 Coulé
17 octobre 1941 Barfonn Drapeau de la Norvège Norvège 9 739 Coulé
17 octobre  1941 Bold Venture Drapeau du Panama Panama 3 222 Coulé
17 octobre 1941 Evros Drapeau de la Grèce Grèce 5 283 Coulé
28 octobre 1941 Ulea Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 1 574 Coulé
15 février 1942 Buarque Drapeau du Brésil Brésil 5 172 Coulé
18 février 1942 Olinda Drapeau du Brésil Brésil 4 053 Coulé
19 février 1942 Miraflores Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni   2 158 Coulé
21 février  1942 Azalea City Drapeau des États-Unis USA 5 529 Coulé
27 février 1942 Marore Drapeau des États-Unis USA 8 215 Coulé
17 mai 1942 Foam Drapeau des États-Unis USA 324 Coulé
23 mai 1942 Zurichmoor Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 4 455 Coulé
31 mai 1942 Liverpool Packet Drapeau du Canada Canada 1 188 Coulé
3 juin 1942 Aeolus Drapeau des États-Unis USA 41 Coulé
3 June 1942 Ben and Josephine Drapeau des États-Unis USA 102 Coulé
9 juin 1942 Kronprinsen Drapeau de la Norvège Norvège 7 073 Endommagé
9 juin 1942 Malayan Prince Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 8 593 Endommagé
24 septembre 1942 Pennmar Drapeau des États-Unis USA 5 868 Coulé
17 décembre 1942 Poitou Drapeau de la France France 310 Coulé
11 mars 1943 HMS Harvester Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy 1 340 Coulé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]