Unterseeboot 386

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Unterseeboot 386
Autres noms U-386
Type U-Boot de type VII.C
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938-1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Howaldtswerke AG - Kiel
N° de coque: 17
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Statut Coulé le 19 février 1944
Équipage
Équipage 49 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(Coque pressurisée: 50,50 mètres)
Maître-bau 6,20 m
(Coque pressurisée : 4,70 mètres)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 moteurs Diesel
2 moteurs électriques
Puissance 3 200 ch (Diesel)
750 ch (électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (surface)
7,6 nœuds (plongée)
Profondeur 230 m
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 533 mm (dont 1 arrière)
14 torpilles
1 canon Utof 88/45 (220 coups)
1 canon de 20 mm
26 mines TMA
Rayon d'action Surface : 15 170 km (8 500 milles nautique) à 10 nœuds
Plongée : 150 km (80 milles nautique) à 4 nœuds
Carrière
Port d'attache Kiel
Saint-Nazaire
Localisation
Coordonnées 48° 51′ 00″ nord, 22° 43′ 59″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Océan Atlantique

(Voir situation sur carte : Océan Atlantique)
Unterseeboot 386
Unterseeboot 386

Le Unterseeboot 386 (ou U-386) est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VII.C utilisé par la Kriegsmarine (marine de guerre allemande) pendant la Seconde Guerre mondiale.

Construction[modifier | modifier le code]

L'U-386 est un sous-marin océanique de type VII C. Construit dans les chantiers de Howaldtswerke AG à Kiel, la quille du U-386 est posée le et il est lancé le . L'U-386 entre en service 2 mois plus tard.

Historique[modifier | modifier le code]

Mis en service le , l'Unterseeboot 386 reçoit sa formation de base sous les ordres de l'Oberleutnant zur See Hans-Albrecht Kandler à Kiel en Allemagne au sein de la 5. Unterseebootsflottille jusqu'au , puis l'U-386 intègre sa formation de combat dans la 6. Unterseebootsflottille à la base sous-marine de Saint-Nazaire en France.

L'U-386 a réalisé 4 patrouilles de guerre pendant sa vie opérationnelle dans lesquelles il a coulé 1 navire marchand ennemi de 1 997 tonneaux au cours de ses 134 jours en mer.

Pour sa première patrouille, l'U-386 quitte le port de Kiel sous les ordres de l'Oberleutnant zur See Hans-Albrecht Kandler le 15 avril 1943.
Le 25 avril 1943, il coule son unique succès, un navire marchand britannique de 1 997 tonneaux.

3 jours plus tard, le 28 avril 1943, en attaquant le convoi ON(S)-5, l'U-boot subit de graves dommages dus à la contre-attaque de l'escorte du convoi[1].

Après 27 jours en mer, il rejoint la base sous-marine de Saint-Nazaire le 1.

Le , l'Oberleutnant zur See Fritz Albrecht prend le commandement de l'U-386.

Il quitte Saint-Nazaire pour sa deuxième patrouille le 29 juin 1943 et après 10 jours en mer, y revient le 8 juillet 1943.

Sa troisième patrouille commence le 29 août 1943 lorsqu'il appareille de Saint-Nazaire.

Survivants des U-boote U-386 et U-406 descendant de l' HMS Spey sur les quais de Liverpool.

Le 6 septembre 1943, il subit une attaque surprise d'un avion non identifié dans l'Atlantique au large de Finisterre lorsque le dispositif d'alerte de radar Wanze a omis d'enregistrer la menace[2].

Le 20 septembre 1943, l'U-386 est attaqué au sud-ouest de l'Islande à la position géographique de 57° 40′ N, 29° 48′ O par une torpille lancée d'un bombardier britannique Consolidated B-24 Liberator (Squadron 120/F) qui crut à ce moment avoir coulé le U-338, mais qui était en fait contre l'U-386, qui s'en échappe en bon état[3].

Le 2, l'U-386 a dû abandonner une attaque sur le convoi ON-202 en milieu de l'Atlantique après avoir subi lourdement une contre-attaque à la charge de profondeur[4].

Après 41 jours en mer, l'U-386 accoste à Saint-Nazaire qu'il atteint le 8 octobre 1943.

Pour sa quatrième patrouille, il appareille de la base de Saint-Nazaire le 26 décembre 1943. Après 56 jours en mer, l'U-386 est coulé le 19 février 1944 dans l'Atlantique Nord à la position géographique de 48° 51′ N, 22° 44′ O par des charges de profondeur lancées de la frégate britannique HMS Spey. 33 des 49 membres d'équipage décèdent dans cette attaque, il y a 16 survivants.

Affectations successives[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Oblt. Hans-Albrecht Kandler 15 avril 1943 Kiel Saint-Nazaire 27 jours 1 997
2 Oblt. Fritz Albrecht 29 juin 1943 Saint-Nazaire 8 juillet 1943 Saint-Nazaire 10 jours
3 Oblt. Fritz Albrecht 29 août 1943 Saint-Nazaire 8 octobre 1943 Saint-Nazaire 41 jours
4 Oblt. Fritz Albrecht 26 décembre 1943 Saint-Nazaire 19 février 1944 Coulé 56 jours
Total 134 jours 1 997 t

Note : Oblt. = Oberleutnant zur See

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-386 a opéré avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  1. Star (27 avril 1943 - 30 avril 1943)
  2. Leuthen (15 septembre 1943 - 2)
  3. Stürmer (26 janvier 1944 - 3 février 1944)
  4. Igel 1 (3 février 1944 - 17 février 1944)
  5. Hai 1 (17 février 1944 - 19 février 1944)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'Unterseeboot 386 a coulé 1 navire marchand ennemi de 1 997 tonneaux au cours des 4 patrouilles (134 jours en mer) qu'il effectua.

Date Nom Nationalité Tonnage
(GRT)
Convoi Fait[5]
25 avril 1943 Rosenborg Drapeau du Royaume-Uni Royaume-Uni 1 997 RU-71 Coulé

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Sources: Blair, vol 2, page 293
  2. Sources: Blair, vol 2, page 420
  3. Sources: 1992-10-01, FDS/NHB
  4. Sources: Blair, vol 2, page 423
  5. http://uboat.net/boats/successes/u386.html

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « German submarine U-386 » (voir la liste des auteurs).
  • Chris Bishop, historien militaire (trad. Christian Muguet), Les sous-marins de la Kriegsmarine : 1939-1945 : le guide d'identification des sous-marins [« The spellmount submarine identification guide : Kriegsmarine U-boats 1939-1945 »], Paris, Éd. de Lodi, , 192 p. (ISBN 978-2-846-90327-1, OCLC 470721805, notice BnF no FRBNF41298980)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]