Unterseeboot 471

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Unterseeboot 471
Image illustrative de l’article Unterseeboot 471
U-Boot type VIIC
Autres noms U-471
Millé (Q339)
Type Sous-marin Type VIIC
Histoire
A servi dans War ensign of Germany (1938–1945).svg Kriegsmarine (1943 - 1944)
Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale (1946 - 1963)
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Deutsche Werke - Kiel
N° de coque : 302
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Commission sous Günther-Paul Grave
Statut Coulé le , renfloué en 1945 et désarmé en 1963
Équipage
Commandant Günther-Paul Grave sous l'U-471
Équipage 4 officiers - 40 à 56 marins
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(coque pressurisée : 50,50 m)
Maître-bau 6,20 m
(coque pressurisée : 4,70 m)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 hélices
2 moteurs diesel
2 moteurs électriques
Puissance 2 800 à 3 200 ch (moteur diesel)
750 ch (moteur électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (32,8 km/h) en surface
7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée
Profondeur 230 m (maximale)
250-295 m (écrasement)
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 53,3 cm
14 torpilles
canon de pont de 8,8 cm SK C/35
canon anti-aérien de 20 mm Flak
26 mines TMA ou 39 mines TMB
Rayon d'action 15 700 km (9 755 mi) à 10 nœuds (19 km/h) en surface
150 km (93 mi) à 4 nœuds (7,4 km/h) en plongée
Carrière
Port d'attache Kiel
Brest
Toulon
Indicatif M - 46 834

L'Unterseeboot 471 ou U-471 est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VIIC utilisé par la Kriegsmarine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Le sous-marin fut commandé le à Kiel (Deutsche Werke), sa quille fut posée le , il fut lancé le et mis en service le , sous le commandement de l'Oberleutnant zur See Friedrich Kloevekorn.

L'U-471 n'a ni endommagé ni coulé de navire au cours des trois patrouilles (122 jours en mer) qu'il effectua.  

Il fut coulé en août 1944 lors d'un raid aérien sur Toulon, il fut remis en état en 1946 et servit dans la marine française jusqu'en 1962 sous le nom Le Millé.

Conception[modifier | modifier le code]

Unterseeboot type VII, l'U-471 avait un déplacement de 769 tonnes en surface et 871 tonnes en plongée. Il avait une longueur totale de 67,10 m, un maître-bau de 6,20 m, une hauteur de 9,60 m et un tirant d'eau de 4,74 m. Le sous-marin était propulsé par deux hélices de 1,23 m, deux moteurs diesel Germaniawerft M6V 40/46 de 6 cylindres en ligne de 1400 cv à 470 tr/min, produisant un total de 2 060 à 2 350 kW en surface et de deux moteurs électriques Siemens-Schuckert GU 343/38-8 de 375 cv à 295 tr/min, produisant un total 550 kW, en plongée. Le sous-marin avait une vitesse en surface de 17,7 nœuds (32,8 km/h) et une vitesse de 7,6 nœuds (14,1 km/h) en plongée. Immergé, il avait un rayon d'action de 80 milles marins (150 km) à 4 nœuds (7,4 km/h; 4,6 milles par heure) et pouvait atteindre une profondeur de 230 m. En surface son rayon d'action était de 8 500 milles nautiques (soit 15 700 km) à 10 nœuds (19 km/h). L'U-471 était équipé de cinq tubes lance-torpilles de 53,3 cm (quatre montés à l'avant et un à l'arrière) qui contenait quatorze torpilles. Il était équipé d'un canon de 8,8 cm SK C/35 (220 coups) et d'un canon antiaérien de 20 mm Flak. Il pouvait transporter 26 mines TMA ou 39 mines TMB. Son équipage comprenait 4 officiers et 40 à 56 sous-mariniers.

Historique[modifier | modifier le code]

Il reçut sa formation de base au sein de la 5. Unterseebootsflottille jusqu'au , il intégra sa formation de combat avec la 1. Unterseebootsflottille jusqu'au et finira sa carrière dans la 29. Unterseebootsflottille.

Sa première patrouille du au , au départ de Kiel, le fait naviguer dans l'Atlantique. Il rejoignit une meute de U-Boote dans le nord de la Manche à la recherche de convois. 

Le , le groupe croisa le convoi TU 5. Ce convoi fut escorté par la Task Force 58. L'U-471 tira une torpille sur l'USS Arkansas, mais ne le toucha pas. Le même jour, il fut attaqué par un Liberator du Coastal Command qui lui infligea quelques dommages et 3 hommes furent blessés[1].

Le , l'U-471 tira une torpille sur un bâtiment à l'ouest de l'Irlande, sans aucun résultat[1]. Il rentra à Brest après 65 jours en mer.

Sa deuxième patrouille, au départ de Brest pour Toulon, dura 28 jours. Il passa le détroit de Gibraltar dans la nuit du 5 au et arriva à son port d'attache le 12 avril. 

Sa troisième patrouille du 18 mai au le fait naviguer en Méditerranée. Il rentra à Toulon après 29 jours en mer, sans succès. 

L'U-471 fut coulé le , dans le port militaire de Toulon à la position 43° 07′ N, 5° 55′ E, lors d'un raid aérien américain B-24 Liberator de la 15e USAAF.

Le , il fut renfloué, remis en état et admis au service actif dans la Marine française à partir de 1946. C'est à Lorient qu'il fut rebaptisé Millé, du nom du lieutenant de vaisseau Millé, commandant du sous-marin Protée, perdu corps et biens au large des côtes de Provence en décembre 1943. Le premier commandant du Millé fut le lieutenant de vaisseau français Guepin. Pendant toute sa carrière dans la Marine française, il n'a cessé de naviguer pour l'entraînement des bâtiments de surface et des sous-marins[2].

Il fut rayé des listes des bâtiments de combat et désarmé le (devient Q 339) et rejoindra à Brégaillon ce que l'on appelle le « cimetière des vieux navires »[2]...

Il fut par la suite démoli.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandement[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
1 Oblt. Friedrich Kloevekorn 27 novembre 1943 Kiel 30 janvier 1944 Brest 65 jours
2 Oblt. Friedrich Kloevekorn 16 mars 1944 Brest 12 avril 1944 Toulon 28 jours
3 Oblt. Friedrich Kloevekorn 18 mai 1944 Toulon 15 juin 1944 Toulon 29 jours
Total 122 jours t

Note : Oblt. = Oberleutnant zur See

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-471 opéra avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  • Coronel 1 (14-17 décembre 1943)
  • Sylt (18-23 décembre 1943)
  • Rügen 3 (26-28 décembre 1943)
  • Rügen 4 (28 décembre 1943 – 2 janvier 1944)
  • Rügen 3 (2-7 janvier 1944)
  • Rügen (7-22 janvier 1944)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]