Unterseeboot 343

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Unterseeboot 343

Autres noms U-343
Type U-Boot de type VII.C
Histoire
A servi dans War Ensign of Germany (1938-1945).svg Kriegsmarine
Commanditaire Kriegsmarine
Chantier naval Nordseewerke - Emden
N° de coque: 215
Commandé
Quille posée
Lancement
Mise en service
Statut Coulé le 10 mars 1944
Équipage
Équipage 51 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 67,10 m
(Coque pressurisée: 50,50 mètres)
Maître-bau 6,20 m
(Coque pressurisée : 4,70 mètres)
Tirant d'eau 4,74 m
Tirant d'air 4,86 m
Déplacement 769 t (surface)
871 t (plongée)
Propulsion 2 moteurs Diesel Germaniawerft 6 cylindres 4 temps F46
2 moteurs électriques
Puissance 3 200 ch (Diesel)
750 ch (électrique)
Vitesse 17,7 nœuds (surface)
7,6 nœuds (plongée)
Profondeur 230 m
Caractéristiques militaires
Armement 5 tubes lance-torpilles de 533 mm (dont 1 arrière)
14 torpilles G7e
1 canon Utof 88/45 (220 coups)
1 canon de 20 mm
26 mines TMA
Rayon d'action Surface : 15 170 km (8 500 milles nautique) à 10 nœuds
Plongée : 150 km (80 milles nautique) à 4 nœuds
Carrière
Port d'attache Danzig
La Pallice
Toulon
Indicatif M-50 232
Localisation
Coordonnées 38° 07′ 01″ nord, 9° 40′ 59″ est

Géolocalisation sur la carte : Méditerranée

(Voir situation sur carte : Méditerranée)
Unterseeboot 343
Unterseeboot 343

Le Unterseeboot 343 (ou U-343) est un sous-marin allemand (U-Boot) de type VII.C utilisé par la Kriegsmarine (marine de guerre allemande) pendant la Seconde Guerre mondiale.

Construction[modifier | modifier le code]

L'U-343 est un sous-marin océanique de type VII C. Construit dans les chantiers de Nordseewerke à Emden, la quille du U-343 est posée le et il est lancé le . L'U-343 entre en service 2 mois plus tard.

Historique[modifier | modifier le code]

Mise en service[modifier | modifier le code]

Mis en service le , l'Unterseeboot 343 reçoit sa formation de base à Danzig au sein de la 8. Unterseebootsflottille jusqu'au , puis l'U-343 intègre sa formation de combat à La Pallice dans la 3. Unterseebootsflottille dans la base sous-marine de La Rochelle en France. Puis, à partir du , il est transféré dans la 29. Unterseebootsflottille à Toulon.

Patrouilles[modifier | modifier le code]

L'Unterseeboot 343 a effectué 3 patrouille, toutes sous les ordres de l'Oberleutnant zur See Wolfgang Rahn, dans lesquelles il n'a ni coulé, ni endommagé de navire ennemi au cours des 62 jours en mer[1].

En vue de sa préparation à sa première patrouille, l'U-343 quitte le port de Kiel le 16 octobre 1943, pour atteindre 4 jours plus tard le port de Trondheim en Norvège le 19 octobre 1943.

Il réalise sa première patrouille, quittant le port de Trondheim le 22 octobre 1943 pour une mission de surveillance du trafic maritime et de recherche de navire ennemi jusqu'au milieu de lAtlantique Nord. Après 26 jours en mer, l'U-343 arrive à la base sous-marine de La Rochelle le 16 novembre 1943.

Sa deuxième patrouille le fait quitter la base sous-marine de La Rochelle le 26 décembre 1943.
Le 7 janvier 1944, l'U-343 est attaqué à 20 heures 30 minutes deux jours après avoir passer dans la Méditerranée par le détroit de Gibraltar par un bombardier Vickers Wellington HF245 (36 Squadron RAF/Y). L'avion a fait une attaque à basse altitude, lâchant cinq charges de profondeur qui sont tombées vers l'arrière de l'U-Boot, mais le manque. Ce dernier est lui-même touché par la défense anti-aérienne de l'U-Boot (Flak) sur l'aile gauche et prend feu. Il est contraint d'amerrir peu de temps après, mais le pilote et le navigateur sont tués. Les quatre autres membres d'équipage sont pris en charge par le destroyer polonais ORP Slazak qui les extrait de leur canot de sauvetage le lendemain matin.
Le rapport d'observation de cet avion a mené un autre Wellington HF221 (36 Squadron RAF) sur la zone, qui a immédiatement attaqué l'U-343, mais ses charges de profondeur sont tombées loin de l'U-Boot parce que l'un des moteurs a été touché par la flak de l'U-Boot. L'avion est devenu difficile à piloter, mais il a néanmoins réussi à atteindre sa base et à atterrir en toute sécurité[2]
Le 8 janvier 1944, après deux attaques d'avions sur l'U-Boot le jour précédent, les Alliés ont commencé une opération de ratissage et de 21 heures et 40 minutes, le Wellington "B for Baker" (36 Squadron RAF) réussit à localiser l'U-343 au sud-ouest de Carthagène en Espagne. Il a ensuite été attaqué par un Wellington (179 Squadron), suivi d'un second Wellington du même Squadron qui lui lance six charges de profondeur, mais reçoit plusieurs coups d'armes anti-aériennes sur l'aile gauche en feu et l'avion s'écrase en mer, tuant cinq membres d'équipage, seul le pilote a été éjecté. L'U-343 passe près de son canot à deux reprises, mais les Allemands ne le feront pas prisonnier parce qu'ils avaient « des choses plus importantes à faire ». Il a été secouru par le destroyer HMS Active le lendemain matin et a ensuite reçu la Distinguished Flying Cross (DFC).
L'U-Boot avait déjà subi des dommages dans ces attaques, lorsqu'un hydravion PBY Catalina (202 Squadron RAF) continue l'attaque. L'avion a rompu l'attaque à 23 heures, et seulement, parce que les défenses anti-aériennes de l'U-Boot avait endommagé l'aile gauche, le fuselage et les deux réservoirs de carburant de l'avion, ainsi que blessé l'ingénieur de vol. L'U-343, très endommagé et incapable de plonger, réussit à s'échapper dans l'obscurité, avec un seul membre d'équipage blessé par mitraillage. Après des réparations, l'U-343 atteint sa nouvelle base à Toulon en toute sécurité le 19 janvier 1944, 25 jours après son départ de La Rochelle[2].

Destruction[modifier | modifier le code]

Pour sa troisième patrouille, il quitte le port de Toulon le 4 mars 1944. Après 17 jours en mer, l'U-343 est coulé le 10 mars 1944 en Méditerranée au sud de la Sardaigne à la position géographique de 38° 07′ N, 9° 41′ E par des charges de profondeur lancées d'un chalutier dragueur de mines britannique HMS Mull. Les 51 membres d'équipage meurent dans cette attaque.

Affectations[modifier | modifier le code]

Commandements[modifier | modifier le code]

Patrouilles[modifier | modifier le code]

Commandant Départ Arrivée Jours Succès
Oblt. Wolfgang Rahn 16 octobre 1943 Kiel 19 octobre 1943 Trondheim 4 jours
1 Oblt. Wolfgang Rahn 22 octobre 1943 Trondheim 16 novembre 1943 La Pallice 26 jours
2 Oblt. Wolfgang Rahn 26 décembre 1943 La Pallice 19 janvier 1944 Toulon 25 jours
3 Oblt. Wolfgang Rahn 4 mars 1944 Toulon 10 mars 1944 Coulé 17 jours
Total 62 jours t

Note : Oblt. = Oberleutnant zur See

Opérations Wolfpack[modifier | modifier le code]

L'U-343 n'a pas opéré avec les Wolfpacks (meute de loups) durant sa carrière opérationnelle.

  1. Eisenhart 7 (9 novembre 1943 - 15 novembre 1943)
  2. Schill 2 (17 novembre 1943 - 20 novembre 1943)

Navires coulés[modifier | modifier le code]

L'Unterseeboot 343 n'a ni coulé, ni endommagé de navire ennemi au cours des 3 patrouilles (58 jours en mer) qu'il effectua[3]. Mais il a réussi à abattre deux avions et en a endommagé deux autres le 7 et 8 janvier 1944.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « German submarine U-343 » (voir la liste des auteurs).
  • Chris Bishop, historien militaire (trad. Christian Muguet), Les sous-marins de la Kriegsmarine : 1939-1945 : le guide d'identification des sous-marins [« The spellmount submarine identification guide : Kriegsmarine U-boats 1939-1945 »], Paris, E?d. de Lodi, , 192 p. (ISBN 978-2-846-90327-1, OCLC 470721805, notice BnF no FRBNF41298980)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]