Bermudes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bermude.

Bermudes

Bermuda (en)

Blason de Bermudes
Armoiries
Drapeau de Bermudes
Drapeau
Image illustrative de l’article Bermudes
Administration
Pays Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Statut politique Territoire d'outre-mer
Capitale Hamilton
(32° 17′ N, 64° 46′ O)
Gouvernement
- Chef d'État
 - Gouverneur
 - Premier ministre

Élisabeth II
John Rankin
David Burt
Démographie
Gentilé Bermudien
Population 70 864 hab.[1] (2017)
Densité 1 312 hab./km2
Langue(s) Anglais (officiel), Portugais (non-officiel)
PIB (2013)
 · PIB/hab.
5,198 milliards de $
89 282 $
Géographie
Coordonnées 32° 20′ 00″ nord, 64° 45′ 00″ ouest
Superficie 54 km2
Divers
Monnaie Dollar bermudien[2]
Fuseau horaire UTC -4
Domaine internet .uk et .bm
Indicatif téléphonique 1-441
Code ISO 3166-1 BMU, BM

Les Bermudes, en anglais Bermuda, constituent un archipel d'Amérique du Nord membre associé de la communauté caribéenne et un territoire britannique d'outre-mer. Les habitants sont appelés Bermudiens. L'économie de l'archipel repose en grande partie sur les finances à cause de son statut de paradis fiscal.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'archipel des Bermudes doit son nom au navigateur espagnol Juan de Bermúdez qui le découvrit en 1515. Des Anglais y établirent des bases dès 1609 à la suite d'un naufrage et fondèrent la première capitale Saint George's en 1612. Les premiers esclaves furent amenés d'Afrique en 1616 et la colonisation anglaise officialisée en 1684. L'archipel est devenu britannique en 1707 avec la création de la Grande-Bretagne (l'unification de l'Angleterre et de l'Écosse).

Au début du XXe siècle, alors que les moyens de transport et de communication étaient en plein essor, les Bermudes devinrent une destination très à la mode pour les riches touristes britanniques, américains et canadiens. De plus, les droits de douane érigés en 1930 par les États-Unis à l'encontre de ses partenaires commerciaux eurent pour effet de réduire considérablement les exportations agricoles des Bermudes.

Ces exportations agricoles, qui étaient jadis florissantes, concernaient surtout les légumes frais. Cette situation nouvelle incita le territoire d'outre-mer britannique à développer une activité touristique qui se situe maintenant juste derrière le commerce international par son importance économique.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, les Bermudes devinrent une importante base militaire du fait de leur position dans l'océan Atlantique. En 1940, les États-Unis passèrent un accord avec le Royaume-Uni (le Destroyer Deal). En échange de la cession de destroyers américains, les Britanniques concédaient aux Américains, pour une durée de 99 ans, une cinquantaine de bases dans la Caraïbe.

En août 1995, lors d'un référendum, 73 % des votants se sont prononcés contre l'indépendance des Bermudes[3].

À partir du 1er septembre 1995, les deux bases américaines cessèrent de fonctionner ainsi que les bases britannique et canadienne.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine civil[modifier | modifier le code]

Musées[modifier | modifier le code]

Forts[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

Registre international Mémoire du monde[modifier | modifier le code]

Le programme Mémoire du monde (UNESCO, 1992) a inscrit dans son registre international Mémoire du monde (au 17/01/2016) :

  • 2009 : Registres des esclaves des Antilles britanniques 1817-1834 (Bahamas, Belize, Bermuda, Dominique, Jamaïque, St Kitts, Trinité-et-Tobago, Royaume-Uni)[4].

Géologie[modifier | modifier le code]

Des analyses isotopiques récemment publiées montrent que les Bermudes correspondent à un échantillonnage tout à fait inhabituel du manteau terrestre, jamais vu à la surface de la Terre jusque-là[5]. Les volcans y ont fait remonter des es masses fondues sous-saturées de silice qui sont significativement enrichies en éléments incompatibles et dont en substances volatiles qui ne peuvent pas normalement persister dans le manteau terrestre[5]. La signature isotopique de ce substrat géologique est pour le plomb extrême et unique. Les Bermudes présentent les rapports isotopiques 206Pb/204Pb les plus radiogènes recensés dans tous les bassin océanique (avec des ratios 206Pb/204Pb de 19,9 à 21,7). De faibles ratios 207Pb/204Pb [6],[7],[8]) et des isotopes du Sr, Nd et Hf relativement invariants suggèrent que ce substrat date de moins de 650 millions d'années. Les Bermudes seraient donc nées d'un réservoir transitoire du manteau jusqu'alors inconnu, « résultant du recyclage et du stockage d'éléments incompatibles et de substances volatiles6,7,8 dans la zone de transition (entre le manteau supérieur et inférieur), aidés par le fractionnement du plomb un minéral stable uniquement dans cette couche limite, tel que la K-hollandite »[9],[10].

Ce recyclage de matériaux récents (au sens géologique du terme « récent ») de la zone de transition du manteau, pourrait résulter d'événements de subduction datant de la formation de la Pangée, ce pourquoi ce réservoir n'a jusqu'ici pu être trouvé qu'en Atlantique. Les modèles géodynamiques disponibles suggèrent que des perturbations de l'écoulement du manteau pourraient être à l'origine de cet échantillonnage inhabituel de la couche limite du manteau. Des études sismiques et des inclusions de diamants 6,7 indiquent que des matériaux recyclés peuvent être stockés dans la zone de transition[11]. Pour la première fois, à notre connaissance, nous avons montré des preuves géochimiques que ce stockage est la clé de la génération de domaines isotopiques extrêmes que l'on pensait jusque-là uniquement liés au recyclage en profondeur[5].

Les hétérogénéités chimiques, telles que celle-ci (avec présence d’éléments volatils et incompatibles), parfois observées dans le manteau sont généralement expliquées par le recyclage dans le manteau de matériaux intégrés par subduction1,2,3 qui peuvent ensuite remonter avec le magma via le volcanisme[12],[13],[14].

Origine de l'île des Bermudes[modifier | modifier le code]

Une étude sur la pétrologie et la géochimie de l'île, réalisée par l'Institut des sciences de la Terre (IST) en 2019, propose un autre modèle que la simple remontée de matériel mantellique chaud. Il s'agirait plutôt d'un mélange de matériel mantellique et de morceaux de plaques enfouis dans « une zone de transition » du manteau depuis la séparation du supercontinent Pangée. Suite à une perturbation il y a 30 millions d'années, cette « soupe » de roches serait remontée progressivement jusqu'à la croûte terrestre, puis jusqu'à la surface de l'océan[15],[16].

Géographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Géographie des Bermudes.
Localisation des Bermudes. Les Bermudes font partie de l'Amérique du Nord.
Carte des Bermudes en 1630 avec la liste des propriétaires terriens. Atlas Van der Hagen, bibliothèque royale des Pays-Bas.

Les Bermudes font partie de l'Amérique du Nord et sont baignées par les eaux de l'Atlantique Nord[17]. Hamilton[18], la capitale du territoire, est située à 1 047 km à l'est-sud-est du cap Hatteras, en Caroline du Nord (États-Unis). L'archipel se compose de 181 petites îles de corail formant un atoll surélevé[19] avec précipitations suffisantes, mais d'aucun fleuve ni lac d'eau douce.

Les îles principales sont :

Climat[modifier | modifier le code]

Les Bermudes baignent dans un climat doux avec des extrêmes peu marqués. Pendant l'hiver, la température moyenne minimale est 18 °C en janvier. Pendant l'été, la température moyenne maximale en août est 27 °C. Les mois d'été sont légèrement plus secs, malgré des précipitations régulières pendant l'année.

L'archipel se retrouve souvent dans la ligne de mire des ouragans de l'Atlantique Nord de mai à novembre et plusieurs d'entre eux ont causé des dommages importants. Quelques exemples récents sont les ouragans Bertha en 2008, Fay et Gonzalo en 2014, Joaquin en 2015 et Nicole en 2016.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.

Cet archipel du Royaume-Uni comptait 65 773 habitants en 2006 et près de 70 200 en 2015, ce qui en fait le territoire d'outre-mer le plus peuplé du pays. Sa population reste en forte augmentation, bien que son évolution ait connu un ralentissement au début du XXIe siècle. La population est essentiellement composée de descendants d'esclaves africains. Quant à la densité de population, très élevée (plus de 1 200 habitants par kilomètre carré), elle se situe bien au-dessus de la moyenne nationale britannique qui est de 261 habitants par kilomètre carré.

Langues[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Langues aux Bermudes.

Religion[modifier | modifier le code]

Selon le Pew Research Center, en 2010, 75 % des habitants des Bermudes sont chrétiens, principalement protestants (57,1 %) et dans une bien moindre mesure catholiques (15,8 %). De plus, 19,4 % de la population déclare ne pratiquer aucune religion alors que 3 % déclare pratiquer une religion populaire[20].

Politique[modifier | modifier le code]

Parlement des Bermudes à Hamilton.
Drapeau du gouvernement des Bermudes.

Les Bermudes constituent un territoire d'outre-mer du Royaume-Uni. Le chef de l'État est la reine Élisabeth II, qui est représentée sur place par un gouverneur. Le système législatif est formé d'un Parlement bicaméral constitué d'un Sénat de 11 membres nommés par le gouverneur et d'une assemblée de 36 membres élus au suffrage universel pour 5 ans. Le gouvernement, dirigé par le Premier ministre, est responsable devant le Parlement.

David Burt, du Parti travailliste progressiste est Premier ministre depuis le .

Les Bermudes constituent également un pays et territoire d'outre-mer de l'Union européenne (PTOM) depuis janvier 2014[21].

Subdivisions[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Subdivisions des Bermudes.
Carte des subdivisions.

Au niveau local, les Bermudes comprennent neuf paroisses et deux municipalités.

Paroisses :

Municipalités :

Codes[modifier | modifier le code]

Les Bermudes ont pour codes :

Économie[modifier | modifier le code]

Statistiques de 2010
Item Valeur
PIB 5,8 milliards $US
Croissance du PIB réel -1,9 %
PIB par habitant 89 282 $US
Salaire moyen 69 183 $US
Taux d'inflation 2,4 %
Taux de chômage 6 %
Dette extérieure totale 1,6 milliard $US (août 2011)
Coût de la dette 95 millions $US
Balance des paiements +706 millions US$
Siège d'une banque des Bermudes.

Les Bermudes sont un pavillon de complaisance et un paradis fiscal. Les Bermudes sont ainsi surtout connues dans le monde de la finance pour leur système concernant les sociétés d'assurance et de captives de réassurance. Les Bermudes sont surnommés la « petite Suisse de l'Atlantique » en raison de la taille du pays par rapport à son important poids en tant que place financière.

Selon la Conférence des Nations unies sur le commerce et le développement, « Les multinationales américaines ont déclaré 80 milliards de dollars de bénéfices aux Bermudes en 2012, soit plus que les bénéfices déclarés au Japon, en Chine, en Allemagne et en France cumulés[22]. »

De nombreux riches Américains sont des résidents bermudiens à cause de la fiscalité. Cependant, aussi bien pour les habitants que pour les touristes, les Bermudes détiennent un indice de prix général record au niveau mondial. De fait, le pays reste peu abordable pour les touristes à revenus moyens, aussi bien que pour des postulants à revenu faible qui souhaiteraient y résider de manière permanente.

Transport[modifier | modifier le code]

Société[modifier | modifier le code]

En décembre 2017, les Bermudes adoptent une loi rétablissant l’interdiction du mariage homosexuel, quelques mois seulement après son autorisation par la Cour suprême. La nouvelle loi ne s’applique pas aux couples qui se sont déjà mariés[23] et elle laisse place pour les couples homosexuels souhaitant s'unir à la possibilité d'un concubinage, qui donne accès à certains droits mais est critiqué par des associations LGBT qui y voient l'instauration d'une sorte de citoyenneté de seconde classe. Cette loi est signée par le gouverneur du territoire le 7 février 2018[24]. Mais le 23 novembre 2018, la Cour d'appel confirme le droit de se marier pour les personnes de même sexe, annulant la loi du gouvernement, ainsi que le dépôt d'une nouvelle loi. Les couples homosexuels peuvent donc de nouveau se marier aux Bermudes[25].

Culture[modifier | modifier le code]

Principales fêtes aux Bermudes[modifier | modifier le code]

Le Rembrance Day de 1990 à Hamilton.
La chaudrée de poisson des Bermudes est un plat servi à l'occasion de Noël aux Bermudes.

Les principales fêtes des Bermudes sont[26],[27],[28],[29]:

  • Fête nationale des Bermudes (24 mai) : la fête des Bermudes est traditionnellement le premier jour de l'année où les résidents vont à la mer.
  • Emancipation Day et Somers Day (3 et 4 août) : pour commémorer l'émancipation des esclaves d'origine africaine et journées du match de cricket national.
  • Remembrance Day (11 novembre) : Hommage aux combattants de la Grande Guerre 1914-1918.

Hymne[modifier | modifier le code]

Les Bermudes ont leur propre hymne local non officiel, « Hail to Bermuda » (Salut aux Bermudes), avec lyriques et musique par Bette Johns. L'hymne officiel est God Save The Queen, parce que les Bermudes sont une dépendance britannique.

Sport[modifier | modifier le code]

Personnalités[modifier | modifier le code]

Équipes[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Évènement[modifier | modifier le code]

Notoriété[modifier | modifier le code]

Policier en bermuda à Hamilton.

Le mot bermuda est dérivé du nom des Bermudes où les policiers britanniques portaient ce short qui descendait jusqu'aux genoux. Il s'agit aussi de la tenue pour les hommes d'affaires qui portent le bermuda avec un blazer, chemise à manches courtes, cravate ou pas, chaussettes jusqu'aux genoux et chaussures de ville. Le bermuda est également porté lors de diverses cérémonies officielles, dont lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de 2014 à Sotchi ainsi que lors de la cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques d'hiver de 2018 à PyeongChang en 2018.

Les Bermudes sont liées à la légende du Triangle des Bermudes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « The World Factbook — Central Intelligence Agency », sur www.cia.gov (consulté le 30 avril 2018).
  2. À parité avec le dollar américain.
  3. « rejet de l'indépendance aux Bermudes », sur www.universalis.fr.
  4. « Registres des esclaves des Antilles britanniques 1817-1834 - Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture », sur www.unesco.org.
  5. a b et c Sarah E. Mazza, Esteban Gazel, Michael Bizimis, Robert Moucha, Paul Béguelin, Elizabeth A. Johnson, Ryan J. McAleer & Alexander V. Sobolev (2019) Sampling the volatile-rich transition zone beneath Bermuda ; Naturevolume 569, pages398–403. 15 Mai 2019 (résumé)
  6. King, S. D. & Anderson, D. L. (1998) Edge-driven convection. Earth Planet. Sci. Lett. 160, 289–296
  7. Anderson, D. L. & King, S. D. (2014) Driving the Earth machine ? Science 346, 1184–1185
  8. Pearson, D. G. et al. (2014) Hydrous mantle transition zone indicated by ringwoodite included within diamond. Nature 507, 221–224.
  9. Grassi, D., Schmidt, M. W. & Günther, D (2012)Element partitioning during carbonated pelite melting at 8, 13 and 22 GPa and the sediment signature in the EM mantle components. Earth Planet. Sci. Lett. 327–328, 84–96
  10. Wang, X. J. et al. (2017) Mantle transition zone-derived EM1 component beneath NE China: Geochemical evidence from Cenozoic potassic basalts. Earth Planet. Sci. Lett. 465, 16–28.
  11. Ballmer, M. D., Schmerr, N. C., Nakagawa, T. & Ritsema, J. (2015) Compositional mantle layering revealed by slab stagnation at ~1000-km depth. Sci. Adv. 1, e1500815
  12. Chauvel, C., Lewin, E., Carpentier, M., Arndt, N. T. & Marini, J.-C. (2008) Role of recycled oceanic basalt and sediment in generating the Hf–Nd mantle array. Nat. Geosci. 1, 64–67
  13. Hofmann, A. (1997) Mantle geochemistry: the message from oceanic volcanism. Nature 385, 219–229
  14. Zindler, A. & Hart, S. Chemical geodynamics. Annu. Rev. Earth Planet. Sci. 14, 493–571 (1986)
  15. Joseph Martin, « L'origine de l'île des Bermudes enfin expliquée ? », sur RSE Magazine (consulté le 14 juin 2019)
  16. @NatGeoFrance, « Le volcan à l'origine de la formation des Bermudes est unique sur Terre », sur National Geographic, (consulté le 23 juin 2019)
  17. « Bermudes - Géographie, carte, Hamilton et les grandes villes, drapeau », sur www.geoprimo.com (consulté le 15 septembre 2016).
  18. « http://www.gotobermuda.com/HubPage/CityOfHamilton/ », sur www.gotobermuda.com (consulté le 15 septembre 2016).
  19. « Islands of Bermuda (United Kingdom) » (consulté le 21 juin 2017).
  20. (en) « Religions in Anguilla », sur www.globalreligiousfutures.org (consulté le 23 février 2018).
  21. (en) Les Bermudes sont un PTOM depuis janvier 2014.
  22. « Argent sale », Le Monde diplomatique,‎ (lire en ligne, consulté le 7 avril 2018)
  23. « L’ile des Bermudes va rétablir l’interdiction du mariage homosexuel », lemonde.fr, (consulté le 14 décembre 2017).
  24. Léa Polverini, « Les Bermudes deviennent le premier territoire à abroger le mariage pour tous », slate.fr, 8 février 2018.
  25. [1]
  26. Eric Saint Frison, « Jours fériés & fêtes religieuses - Bermudes (AMERIQUE) - MEETING, INCENTIVE, CONGRESS, EVENT », sur www.micefinder.com.
  27. « Bermudes : jours fériés, fermeture des banques, congés scolaires », sur www.jours-feries.com.
  28. « Liste des Jours Fériés - Bermudes », sur www.dniwolne.eu.
  29. (en) « 9 things to do during Christmas in Bermuda », sur www.bermuda-attractions.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :