Losne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Losne
Losne
Vue de Losne, depuis le Quai Lafayette de Saint-Jean-de-Losne
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Beaune
Canton Brazey-en-Plaine
Intercommunalité Rives de Saône
Maire
Mandat
Laurence BREBANT
[[Élections municipales de 2019]-2020
Code postal 21170
Code commune 21356
Démographie
Gentilé Losnais, Losnaise(s)
Population
municipale
1 615 hab. (2016 en diminution de 1,16 % par rapport à 2011)
Densité 71 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 05′ 57″ nord, 5° 15′ 50″ est
Altitude Min. 178 m
Max. 189 m
Superficie 22,61 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Losne

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Losne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Losne

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Losne
Liens
Site web losne.fr

Losne est une commune française située dans le canton de Brazey-en-Plaine du département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune de Losne regroupe trois villages distincts :

  • Losne, situé en face de Saint-Jean-de-Losne, au débouché du pont sur la Saône et dont elle constitue un faubourg, siège de la mairie et de l'église, zone en grande partie inondable.
  • Maison-Dieu, sur une légère terrasse au-dessus des secteurs inondables, au centre de la commune. S'y trouvent l'école et les installations sportives.
  • Chaugey, dans le prolongement de Maison-Dieu le long de la route de Seurre. On y trouve la gare de Chaugey.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Saint-Usage Saint-Jean-de-Losne Saint-Usage, Échenon
Saint-Symphorien-sur-Saône
Rose des vents
N
O    Losne    E
S
Pagny-le-Château Franxault Aumur (Jura)

Histoire[modifier | modifier le code]

Losne est éponyme de l'abbaye de Saint-Jean-de-Losne sur l'autre rive de la Saône, cocathédrale de l'évêché de Chalon du VIe ou VIIe siècle[1] jusqu'au milieu du XVIIIe siècle.

En 1162 le roi Louis VII rencontre à Losne l’empereur Frédéric Barberousse, espérant trouver une solution au problème du schisme opposant le pape Alexandre III et l'antipape Victor IV[2]

Il existait une abbaye Sainte-Marie de Losnes, fondée par un roi des Francs du nom de Thierry - qui pourrait être l'un ou l'autre des quatre Thierry de la dynastie mérovingienne[3],[4] mais plus vraisemblablement Thierry II mort en 613[5].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 M. Yvan Zadoinoff    
mars 2014 2019 M. Louis Lhuissier SE Agriculteur retraité
mars 2019 En cours Mme Laurence Brébant SE - Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[7].

En 2016, la commune comptait 1 615 habitants[Note 1], en diminution de 1,16 % par rapport à 2011 (Côte-d'Or : +1,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 0289989401 0131 0411 1351 2771 3091 417
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 3501 3231 3671 3191 2811 2141 1221 1221 100
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 1031 1241 0461 0441 0451 0411 0871 0201 030
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1 1061 1081 1721 3071 3341 3471 4541 6341 615
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église de l'Assomption
  • Mairie
  • Saône
  • Château de La Borde, aujourd'hui démoli, propriété des Martenne au XVIIIe siècle et des Evrat et Tournouër aux XIXe et XXe siècles.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Marilier 1966] Jean Marilier, « Une réplique de Saint-Étienne de Vignory : Notre-Dame de Losne », dans Mélanges offerts à René Crozet, Société d’Études Médiévales, (présentation en ligne), p. 223-235.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. [defontaine 2013] Patrick Defontaine, Recherches sur les prieurés réguliers, monastiques et canoniaux des anciens diocèses de Chalon et Mâcon : (Xe – XIVe siècles), t. 1 : Sources, bibliographie et analyse (thèse de doctorat en Histoire du Moyen-Âge), Dijon, Université de Bourgogne, UFR Sciences humaines, UMR ARTeHIS 6298, , sur tel.archives-ouvertes.fr (présentation en ligne, lire en ligne), « Présentation historique et ecclésiastique des diocèses de Chalon et Mâcon », p. 82 (p. 94 sur le compteur pdf).
  2. Defontaine 2013, p. 25 note 87.
  3. Dhetel 1864, p. 23.
  4. Defontaine 2013, p. 25 note 83 (p. 95 sur le compteur pdf).
  5. Dhetel 1864, p. 24.
  6. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.