Gissey-sur-Ouche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Gissey-sur-Ouche
Gissey-sur-Ouche
La mairie
Blason de Gissey-sur-Ouche
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Arrondissement de Dijon
Canton Talant
Intercommunalité Communauté de communes Ouche et Montagne
Maire
Mandat
Évelyne Gelin
2014-2020
Code postal 21410
Code commune 21300
Démographie
Population
municipale
357 hab. (2016 en stagnation par rapport à 2011)
Densité 25 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 15′ 51″ nord, 4° 46′ 06″ est
Altitude Min. 287 m
Max. 578 m
Superficie 14,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Gissey-sur-Ouche

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Gissey-sur-Ouche

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gissey-sur-Ouche

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gissey-sur-Ouche
Pont sur l'Ouche

Gissey-sur-Ouche est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté. Le territoire de la commune est traversé par la rivière Ouche et le canal de Bourgogne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Accès[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

L'Ouche et le Ruisseau de la Gironde sont les principaux cours d'eau traversant la commune.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Agey Sainte-Marie-sur-Ouche Arcey Rose des vents
Remilly-en-Montagne
Barbirey-sur-Ouche
N Gergueil
O    Gissey-sur-Ouche    E
S
Saint-Victor-sur-Ouche

Histoire[modifier | modifier le code]

Godefroy, évêque de Langres (1139-1163), donne à l'abbaye de la Bussière les deux paroisses d'Agey et de Gissey avec leurs dépendances : Baume-la-Roche (Baulme-la-Roche) et la moitié de la paroisse de Remilly, et exempte les moines de toutes dîmes et exactions[1].

La commune, très tôt au XIXe siècle, fut desservie par le train du chemin de fer d'Epinac, construit de 1829 à 1835, qui allait d'Épinac au canal de Bourgogne[2].

Statue antique découverte dans le lit de la Sirène.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Gissey-sur-Ouche Blason De gueules à l'aigle d'or membrée d'azur; au chef de vair.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 juin 2009 M. Yves Roquelet    
Juin 2009   Mme Evelyne GELIN    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[4].

En 2016, la commune comptait 357 habitants[Note 1], en stagnation par rapport à 2011 (Côte-d'Or : +1,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
202219222245310329312345332
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
335364336316316302303281287
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
268257257208202220199182167
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
158149180211290303360363353
2016 - - - - - - - -
357--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le lavoir : il fut construit en 1846 selon les plans de l'architecte Auguste Sirodot. Il a dû être fermé au public le temps de sa restauration mais a rouvert en novembre 2009. Les travaux ont pu être réalisés grâce à diverses subventions publiques et à la générosité de particuliers dans le cadre d'une opération de mécénat de la Fondation du patrimoine[7].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jules Marion, Notice sur l'abbaye de La Bussière (Côte-d'Or), vol. 4, Bibliothèque de l'école des chartes, 1843 (lire en ligne), chap. 1, p. 555.
  2. « Le premier chemin de fer de Saône-et-Loire », article de Jean-François Nosjean paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 76 (Noël 1988), pages 22 et 23.
  3. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  4. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015 et 2016.
  7. « Le lavoir », sur vallee-ouche.fr


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :