Veuxhaulles-sur-Aube

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Veuxhaulles-sur-Aube
Veuxhaulles-sur-Aube
Blason de Veuxhaulles-sur-Aube
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Montbard
Canton Châtillon-sur-Seine
Intercommunalité Communauté de communes du Pays Châtillonnais
Maire
Mandat
Jean-Pierre Valette
2014-2020
Code postal 21520
Code commune 21674
Démographie
Population
municipale
217 hab. (2016 en diminution de 6,06 % par rapport à 2011)
Densité 11 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 56′ 44″ nord, 4° 48′ 10″ est
Altitude Min. 230 m
Max. 348 m
Superficie 19,24 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté

Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Veuxhaulles-sur-Aube

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Veuxhaulles-sur-Aube

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Veuxhaulles-sur-Aube

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Veuxhaulles-sur-Aube

Veuxhaulles-sur-Aube est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Map commune FR insee code 21674.png

La superficie de Veuxhaulles-sur-Aube est de 19,2 km2, avec une altitude minimum de 230 mètres et un maximum de 348 mètres.

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Veuxhaulles est situé à proximité de la départementale 965 reliant Auxerre à Chaumont.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par l'Aube.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Latrecey-Ormoy-sur-Aube (Haute-Marne) Dancevoir
(Haute-Marne)
Rose des vents
Montigny-sur-Aube N Boudreville
O    Veuxhaulles-sur-Aube    E
S
Courban Louesme La Chaume

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire et Antiquité[modifier | modifier le code]

La seule sépulture daté de la fin de l'Âge de bronze (environ 1000 av. J.-C.) a été identifiée sur la rive droite de l'Aube. 500 ans plus tard c'est sur l'autre rive que s'établit une autre sépulture du premier Âge du fer. Des vestiges funéraires gallo-romains sont également identifiés, attestant d'une occupation continue.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Une nécropole mérovingienne avec ses sarcophages a été mise à jour autour de l'église actuelle.

Le village est ensuite situé en Champagne, dépendant de Chaumont et de l'évêché de Langres. Les traces d'une motte castrale aux fossés entourés d'eau subsistent au sud du village.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

La présence de minerai de fer avec l'Aube pour fournir la force motrice nécessaire entretient jusqu'au XIXe siècle une importante activité industrielle dont le fourneau ne s'est éteint qu'en 1878.

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Entre les deux-guerres le carburateur Claudel est fabriqué à Veuxhaulles.

Le château actuel est rebâti au milieu du XIXe siècle ainsi que celui situé au nord de la route de Montigny-sur-Aube[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Veuxhaulles-sur-Aube Blason Écartelé : au premier d'azur aux trois fleurs de lys d'or et au bâton de gueules péri en barre, au deuxième de gueules au chevron d'argent, au troisième de gueules aux trois croissants d'argent, au quatrième d'azur à la croisette ancrée d'argent, chaque montant surchargé à son extrémité d'une fleur de lys de gueules à plomb.
Détails
Le statut officiel du blason reste à déterminer.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
28 novembre 1963 ? Henri Massias Jurien de la Gravière UDF Président du conseil général (1975-1979)
mars 2001   Guy Maréchal    
Les données manquantes sont à compléter.

Veuxhalles-sur-Aube appartient :

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[3].

En 2016, la commune comptait 217 habitants[Note 1], en diminution de 6,06 % par rapport à 2011 (Côte-d'Or : +1,38 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
392461529590618651689664619
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
603600537550548531510484437
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
465485480492474524535581539
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2012 2016
480385372305259233229231217
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'église Saint-Pierre-es-Liens a été remaniée en 1680. Elle renferme deux statues du XVIIe siècle : une Piéta et sainte Anne et la Vierge.
  • Sites archéologiques : situé sur un axe majeur de communication de l'Antiquité, Veuxhaulles-sur-Aube compte plusieurs sites archéologiques :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Paris, A la rencontre du Châtillonnais : Montigny-sur-Anbe, Recey-sur-Ource, Châtillon-sur-Seine, La Bourgogne, Document utilisé pour la rédaction de l’article