Brazey-en-Plaine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Brazey-en-Plaine
Brazey-en-Plaine
Brazey-en-Plaine.
Blason de Brazey-en-Plaine
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Beaune
Intercommunalité Communauté de communes Rives de Saône
Maire
Mandat
Gilles Delepau
2020-2026
Code postal 21470
Code commune 21103
Démographie
Population
municipale
2 371 hab. (2018 en diminution de 3,85 % par rapport à 2013)
Densité 93 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 08′ 09″ nord, 5° 13′ 04″ est
Altitude Min. 179 m
Max. 202 m
Superficie 25,55 km2
Unité urbaine Commune rurale
Aire d'attraction Dijon
(commune de la couronne)
Élections
Départementales Canton de Brazey-en-Plaine
(bureau centralisateur)
Législatives Cinquième circonscription
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Bourgogne-Franche-Comté
Voir sur la carte administrative de Bourgogne-Franche-Comté
City locator 14.svg
Brazey-en-Plaine
Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or
Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Brazey-en-Plaine
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte administrative de France
City locator 14.svg
Brazey-en-Plaine
Géolocalisation sur la carte : France
Voir sur la carte topographique de France
City locator 14.svg
Brazey-en-Plaine

Brazey-en-Plaine est une commune française située dans le canton de Brazey-en-Plaine du département de la Côte-d'Or, en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Typologie[modifier | modifier le code]

Brazey-en-Plaine est une commune rurale[Note 1],[1]. Elle fait en effet partie des communes peu ou très peu denses, au sens de la grille communale de densité de l'Insee[2],[3]. Elle appartient à l'unité urbaine de Brazey-en-Plaine, une unité urbaine monocommunale[4] de 2 379 habitants en 2017, constituant une ville isolée[5],[6].

Par ailleurs la commune fait partie de l'aire d'attraction de Dijon, dont elle est une commune de la couronne[Note 2]. Cette aire, qui regroupe 333 communes, est catégorisée dans les aires de 200 000 à moins de 700 000 habitants[7],[8].

Occupation des sols[modifier | modifier le code]

Carte en couleurs présentant l'occupation des sols.
Carte des infrastructures et de l'occupation des sols de la commune en 2018 (CLC).

L'occupation des sols de la commune, telle qu'elle ressort de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols Corine Land Cover (CLC), est marquée par l'importance des territoires agricoles (75,6 % en 2018), une proportion sensiblement équivalente à celle de 1990 (77,3 %). La répartition détaillée en 2018 est la suivante : terres arables (68,1 %), forêts (13,1 %), zones urbanisées (10,3 %), zones agricoles hétérogènes (5,5 %), prairies (2 %), eaux continentales[Note 3] (1 %)[9].

L'IGN met par ailleurs à disposition un outil en ligne permettant de comparer l’évolution dans le temps de l’occupation des sols de la commune (ou de territoires à des échelles différentes). Plusieurs époques sont accessibles sous forme de cartes ou photos aériennes : la carte de Cassini (XVIIIe siècle), la carte d'état-major (1820-1866) et la période actuelle (1950 à aujourd'hui)[10].

Histoire[modifier | modifier le code]

Du XVIe jusqu'au début du XVIIIe siècle, une famille noble de Bourgogne possède la charge de Capitaine-châtelain de Brazey. Il s'agit de la famille Morelot. L'origine de cette famille est peu connue. D'après certains auteurs elle serait une branche cadette de la famille Morelet, descendant de Robert Morlet époux d'Agnès de Bauffremont. Mais on trouve également une autre origine dans les archives de Berne en Suisse, où des descendants des Châtelains se sont installés.

Le premier du nom fut Jacob Morelot, écuyer et homme d'armes des duc de Bourgogne Philippe le Bon et Charles le Téméraire. Il transmit l'office de Capitaine à son fils.

Viennot Morelot, écuyer, fut homme d'arme du roi de France Charles VII. Deux de ses fils se succèdent à la charge de Capitaine.

Nicolas Morelot, procureur général, Capitaine-châtelain de Brazey, et autres lieux. N'ayant pas d'enfants, il lègue sa charge à son frère.

Antoine Morelot, Capitaine-châtelain de Brazey et homme d'armes, décédé en 1588.

Nicolas Morelot (~1565-1628), fils du précédent, Châtelain de Brazey.

Claude Morelot (1603-1690), fils du précédent, chevalier, Capitaine-châtelain

Jacques Morelot (1643-?), fils du précédent, écuyer, dernier de cette famille à posséder cette charge. Il l'a vendit en 1700 à Messire Jean Baillet, Premier Président de la Chambre des comptes de Dijon.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
« Écartelé en sautoir : au premier de gueules à l'étoile de huit rais d'or, au deuxième d'or au fer de lance renversé de sable, au troisième d'or au couteau renversé de sable recourbé la pointe à dextre, au quatrième de gueules à la rose d'or. »

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
  1815 Jacques Balme    
1815 1816 Eugène Dumesnil    
1816   Claude Petitjean[11]    
1837   François Delafalize    
1842   Hugues Philippon    
1965 1995 Georges Balme    
1995 mars 2000 Michel Broniar    
2000 mars 2004 Michelle Albert    
2004 mars 2008 Bernadette Loiseau    
mars 2008 2014 Alain Guyot    
mars 2014 En cours Gilles Delepau DVD Cadre supérieur, conseiller départemental
Les données manquantes sont à compléter.

Circonscription et député[modifier | modifier le code]

La commune de Brazey-en-Plaine fait partie de la cinquième circonscription de la Côte-d'Or dont le député est Didier Paris (En marche !)[12].

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[13]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[14].

En 2018, la commune comptait 2 371 habitants[Note 4], en diminution de 3,85 % par rapport à 2013 (Côte-d'Or : +0,65 %, France hors Mayotte : +1,78 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 1521 3181 3931 4351 6181 7211 8361 8781 988
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 0231 9801 9681 9291 9391 8521 7311 7551 650
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 5971 6191 6571 5761 6291 6601 6861 6901 672
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2016
1 6751 7212 1812 4152 4992 4572 5532 4792 391
2018 - - - - - - - -
2 371--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[16].)
Histogramme de l'évolution démographique

Éducation[modifier | modifier le code]

La commune de Brazey-en-Plaine comporte une école maternelle, une école élémentaire et un collège qui accueillent à eux trois près de 800 élèves ; on compte en 2010 125 enfants de 2 à 5 ans en maternelle, 212 à l'école élémentaire et enfin 457 au collège.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Nécropole gallo-romaine
  • Rendez-vous de chasse de Marguerite de Bourgogne
  • Chapelle Notre-Dame de Pitié
  • Église Saint-Rémy, du XIXe siècle
  • Le château Magnin (XVIIIe siècle) et son superbe parc « à l’anglaise » de 5.5 hectares. Légués à l’État par les enfants de Joseph Magnin, ils ont été laissés pratiquement sans entretien pendant de nombreuses années. Le domaine a été acquis par la commune de Brazey en Plaine en 1972.
  • Château et chapelle Dumesnil (XIXe siècle)

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Joseph Magnin (01/01/1824 à Dijon - 22/11/1910 à Paris), fils de Jean-Hugues Magnin, originaire de Salins (39) et de Julie Philippon, originaire de Brazey-en-Plaine (21). Il fut député, sénateur inamovible, gouverneur de la Banque de France, vice-président du Sénat, ancien ministre de l'Agriculture et du Commerce, ancien ministre des Finances, ancien président du Conseil général de la Côte-d'Or. Marié à Angèle Belloncle, il est le père de Jeanne Magnin, écrivain et critique d'art et de Maurice Magnin, conseiller à la Cour des comptes et fondateur du musée Magnin à Dijon. Il est inhumé à Brazey auprès de ses parents dans le caveau de famille.
  • Georges Balme (1932-2014), maire de Brazey-en-Plaine (1965-1995), président, vice-président, membre d'honneur et membre de multiples associations.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Selon le zonage publié en novembre 2020, en application de la nouvelle définition de la ruralité validée le en comité interministériel des ruralités.
  2. La notion d'aire d'attraction des villes a remplacé en octobre 2020 l'ancienne notion d'aire urbaine, pour permettre des comparaisons cohérentes avec les autres pays de l'Union européenne.
  3. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
  4. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2021, millésimée 2018, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2020, date de référence statistique : 1er janvier 2018.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Zonage rural », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  2. « Commune urbaine-définition », sur le site de l’Insee (consulté le ).
  3. « Comprendre la grille de densité », sur www.observatoire-des-territoires.gouv.fr (consulté le ).
  4. « Unité urbaine 2020 de Brazey-en-Plaine », sur https://www.insee.fr/ (consulté le ).
  5. « Base des unités urbaines 2020 », sur www.insee.fr, (consulté le ).
  6. Vianney Costemalle, « Toujours plus d’habitants dans les unités urbaines », sur insee.fr, (consulté le ).
  7. « Base des aires d'attraction des villes 2020. », sur insee.fr, (consulté le ).
  8. Marie-Pierre de Bellefon, Pascal Eusebio, Jocelyn Forest, Olivier Pégaz-Blanc et Raymond Warnod (Insee), « En France, neuf personnes sur dix vivent dans l’aire d’attraction d’une ville », sur insee.fr, (consulté le ).
  9. « CORINE Land Cover (CLC) - Répartition des superficies en 15 postes d'occupation des sols (métropole). », sur le site des données et études statistiques du ministère de la Transition écologique. (consulté le )
  10. IGN, « Évolution de l'occupation des sols de la commune sur cartes et photos aériennes anciennes. », sur remonterletemps.ign.fr (consulté le ). Pour comparer l'évolution entre deux dates, cliquer sur le bas de la ligne séparative verticale et la déplacer à droite ou à gauche. Pour comparer deux autres cartes, choisir les cartes dans les fenêtres en haut à gauche de l'écran.
  11. « Registres d'état civil de Brazey-en-Plaine (période 1814/1829) ».
  12. Les échos, « Résultats Législatives 2017 Brazey-en-Plaine (21470) - Cote d'Or 5ème circonscription », sur Les Échos, (consulté le ).
  13. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
  14. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
  15. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016, 2017 et 2018.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :