Varois-et-Chaignot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Varois-et-Chaignot
Image illustrative de l'article Varois-et-Chaignot
Blason de Varois-et-Chaignot
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Dijon
Canton Saint-Apollinaire
Intercommunalité Norge et Tille
Maire
Mandat
Vincent Delatte
2014-2020
Code postal 21490
Code commune 21657
Démographie
Population
municipale
1 979 hab. (2014)
Densité 196 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 21′ 05″ nord, 5° 07′ 53″ est
Altitude Min. 214 m
Max. 240 m
Superficie 10,10 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte administrative de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Varois-et-Chaignot

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Varois-et-Chaignot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Varois-et-Chaignot

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Varois-et-Chaignot

Varois-et-Chaignot est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Bretigny Saint-Julien Rose des vents
Ruffey-lès-Echirey N Orgeux
O    Varois-et-Chaignot    E
S
Saint-Apollinaire
Quetigny
Couternon

Histoire[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
« De gueules à la fasce ondée d'or soutenue d'une autre fasce d'argent, accompagnée de trois étoiles du même posées en pal »

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Novembre 2009 ' Vincent Delatte    
Octobre 2004 décès oct. 2009 Gérard Dubois    
1983 Octobre 2004 Pierre Aubert    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2006[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 1 979 habitants, en diminution de -0,75 % par rapport à 2009 (Côte-d'Or : 1,36 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
256 255 245 266 281 262 292 307 303
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
294 279 264 253 312 576 604 512 443
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
512 450 258 267 248 266 225 305 320
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2014 -
390 1 036 1 369 1 717 1 960 1 979 2 013 1 979 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Fort de Varois[modifier | modifier le code]

Le fort de Varois fait partie du complexe défensif autour de Dijon établi pour la défense de la frontière de l’Est, dans les années 1870.
Il affecte la forme d’un « trapèze équilatéral », délimité par les fossés et fortifications. L’ensemble des constructions est recouvert de terre végétale.
Il fut tout d’abord occupé par la garnison du 27e de ligne, puis, à l’occasion des deux guerres mondiales, comme camp de prisonniers. Déclassé en 1954, remis aux Domaines, converti en auberge de jeunesse, il fut acquis en 1972 par la Ville de Dijon, mis à disposition de la base aérienne 102 entre 1982 et 1985, puis vendu à un propriétaire privé, monsieur Jean-Pierre Coron.
Il occupe une superficie de 9,87 hectares, dont environ 3 000 m2 habitables, en deux corps de bâtiments, sur trois niveaux, correspondant aux casernements, ouvrages de défenses, batteries, chambre à poudre.
Caponnières, casemates, fossés et défenses représentent le reste de la surface construite.
Le fort de Varois est inscrit à l'inventaire supplémentaire des monuments historiques le 11 avril 2007.

De plus, cet endroit a été utilisé pour le tournage de What The Cut !? numéro 37.

Article connexe : Place fortifiée de Dijon.

Culture[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :