Gurgy-la-Ville

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gurgy-la-Ville
Image illustrative de l'article Gurgy-la-Ville
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Montbard
Canton Châtillon-sur-Seine
Intercommunalité Pays Châtillonnais
Maire
Mandat
Anne-Marie Gueneau
2014-2020
Code postal 21290
Code commune 21312
Démographie
Population
municipale
35 hab. (2014)
Densité 2,7 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 51′ 01″ nord, 4° 56′ 30″ est
Altitude Min. 282 m
Max. 419 m
Superficie 12,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte administrative de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Gurgy-la-Ville

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Gurgy-la-Ville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gurgy-la-Ville

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gurgy-la-Ville

Gurgy-la-Ville est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Map commune FR insee code 21312.png

Située à 32,5 kilomètres au sud-ouest de Chaumont, Gurgy-la-Ville occupe une superficie totale de 13 km2 à une altitude moyenne de 300 mètres.

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Hydrograhie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Les Goulles Aubepierre-sur-Aube (Haute-Marne) Rose des vents
Lucey N Rouvres-sur-Aube
(Haute-Marne)
O    Gurgy-la-Ville    E
S
Gurgy-le-Château

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Gurgy-la-Ville (Gurgiacum en 1057) faisait partie au début du IIe millénaire de la province de Champagne. Le château qui aurait appartenu aux ducs de Bourgogne a conservé son aspect médiéval. En 1475, le village est brûlé lors des hostilités entre Louis XI et Charles le Téméraire.

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Il est acquis à la fin des années 1750 par Louis-Jean-Marie de Bourbon, fils du comte de Toulouse lui-même fils légitimé de Louis XIV. Décédé en mars 1793, celui ne laisse comme héritière que Marie-Adélaïde de Bourbon duchesse d’Orléans et mère du futur Louis-Philippe, roi des français en 1830. Exilée en Espagne et à Palerme pendant la Révolution, celle-ci rentre en France en 1814 pour retrouver ses biens de Gurgy-la-Ville avant de mourir en 1821 en son château d'Ivry-sur-Seine.

Sous la Convention nationale (1792-1795), la commune a porté le nom de Gurgy-la-Commune[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Gurgy-la-Ville appartient

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001   Anne-Marie Gueneau    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[3],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 35 habitants, en diminution de -12,5 % par rapport à 2009 (Côte-d'Or : 1,36 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
215 249 232 215 249 255 260 202 202
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
186 206 211 174 174 165 168 147 137
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
126 111 111 99 113 139 93 87 89
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
63 77 59 54 45 46 38 40 35
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Le château médiéval, privé et en cours de restauration, accueille des touristes[6].
  • L'église Saint-Didier est une ancienne annexe de celle de Rouvres-sur-Aube. Rattachée en 1803 à Gurgy-le-Château et reconstruite en 1825 son tabernacle et son maître-autel sont l'œuvre de l'artiste châtillonnais Théodore Thévenin[7].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Paris, A la rencontre du Châtillonnais : Montigny-sur-Anbe, Recey-sur-Ource, Châtillon-sur-Seine, La Bourgogne, Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :