Bellenod-sur-Seine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Bellenod-sur-Seine
Bellenod-sur-Seine
L'église en haut du village.
Blason de Bellenod-sur-Seine
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Montbard
Canton Châtillon-sur-Seine
Intercommunalité Pays Châtillonnais
Maire
Mandat
Valérie Bouchard
2014-2020
Code postal 21510
Code commune 21061
Démographie
Population
municipale
77 hab. (2015 en diminution de 1,28 % par rapport à 2010)
Densité 5,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 41′ 55″ nord, 4° 38′ 48″ est
Altitude Min. 272 m
Max. 414 m
Superficie 14,59 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte administrative de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Bellenod-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Bellenod-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bellenod-sur-Seine

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bellenod-sur-Seine

Bellenod-sur-Seine est une commune française située dans le canton de Châtillon-sur-Seine du département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Map commune FR insee code 21061.png

Bellenod est située à 51 kilomètres à vol d'oiseau au nord de Dijon[1]. Sa superficie est de 1 459 hectares (14,6 km2), avec une altitude de 272 à 414 mètres.

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est située au confluent de la Seine, du Revinson et de la Coquille

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Bellenod se situe à proximité de la départementale 901 qui relie la route départementale 971 à Is-sur-Tille à partir de Saint-Marc-sur-Seine

Les gares ferroviaires les plus proches sont celles de Thenissey et de Venarey-les-Laumes à 22 kilomètres chacune.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Origny Busseaut Mauvilly Rose des vents
Saint-Marc-sur-Seine N
O    Bellenod-sur-Seine    E
S
Magny-Lambert Quemigny-sur-Seine Meulson

Hameaux et écarts[modifier | modifier le code]

La commune comporte quatre hameaux :

  • La Maison, ancien relais de pèlerins dont subsiste la chapelle Saint-Anne,
  • La Montagne avec la chapelle Saint-Claude,
  • La Borde avec une grange de l'abbaye de Quincy,
  • Vaux dont l'existence est attestée dès le XIIe[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Bellenod serait d'origine celte du nom de Baleno, puis Balenou au XIIe siècle. Plus tard au XVe siècle, le nom dévie en Belle Noue du fait de sa situation près d'une prairie appelée « noue » (nauda en langue gauloise). Bellenod s'écrit soit avec un « t » soit avec un « d » et se nomme « Bellenod-sous-Origny » jusqu'au [3].

Antiquité[modifier | modifier le code]

La fouille du tumulus de Farge atteste de l'occupation du site par les Celtes et la découverte de nombreux vestiges démontre la poursuite de celle-ci par les Lingons à l'époque gallo-romaine.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Au Moyen Âge, Bellenod relève de la seigneurie attachée au bailliage de la Montagne et au diocèse d'Autun[1]

Époque moderne[modifier | modifier le code]

Des gisements d'argile ont fait de Bellenod un centre important de tuileries, le dernier du Châtillonnais à fonctionner au XXe siècle[2]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
« Ecartelé au 1 et au 4 d’hermines à la fasce de gueules et au 2 et au 3 de gueules à trois tours d’or. »

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 André Raillard    
mars 2008 mars 2014 Michel Fourtier    
mars 2014 en cours Valérie Bouchard DVD Conseillère départementale
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

En 2015, la commune comptait 77 habitants[Note 1], en diminution de 1,28 % par rapport à 2010 (Côte-d'Or : +1,68 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
250311314313319322512335320
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
330299283274258228231236194
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
212193186161176191149128155
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
1101281091159078787876
2015 - - - - - - - -
77--------
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Église romane Saint-Pierre Saint-Paul dont le clocher a été remanié au XVIe. Statuaire intéressante : saint Paul en bois polychrome du XVIe, saint Adon et saint Eloi du XVIIe[2].
  • Moulin à Bœuf, ancien moulin à eau rénové, à l'entrée du village. Antérieurement : moulin des Planches.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b René Paris 1986, p. 35
  2. a b et c René Paris 1986, p. 33
  3. Extrait du bulletin « Conte-moi mon canton » rédigé par l'Association des Aînés Ruraux de Côte-d'Or en 2001
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  5. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014 et 2015.
  8. Notice no PA00112134, base Mérimée, ministère français de la Culture

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Paris, A la rencontre du Châtillonnais : Aignay-le-Duc, Baigneux-les-Juifs, Laignes, La Bourgogne,