Juilly (Côte-d'Or)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Juilly.
image illustrant une commune de la Côte-d'Or
Cet article est une ébauche concernant une commune de la Côte-d'Or.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?). Le bandeau {{ébauche}} peut être enlevé et l’article évalué comme étant au stade ’’Bon début’’ quand il comporte assez de renseignements encyclopédiques concernant la commune.
Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune.

Juilly
Image illustrative de l'article Juilly (Côte-d'Or)
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement de Montbard
Canton de Semur-en-Auxois
Maire
Mandat
Béatrice Bauby
2014-2020
Code postal 21140
Code commune 21329
Démographie
Population
municipale
40 hab. (2013)
Densité 9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 29′ 27″ N 4° 24′ 04″ E / 47.4908333333, 4.4011111111147° 29′ 27″ Nord 4° 24′ 04″ Est / 47.4908333333, 4.40111111111
Altitude Min. 293 m – Max. 428 m
Superficie 4,46 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Juilly

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Juilly

Juilly est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Le village est distant d'environ 5,8 kilomètres à l'est de Semur-en-Auxois.

Communes limitrophes de Juilly
Massingy-lès-Semur Pouillenay
Villars-et-Villenotte Juilly Souhey
Saint-Euphrône

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • période gallo-romaine : Juliacus.
  • 1276 : Juliacum (juxta Sinemurum/Semur-en-Auxois).
  • 1461 : Juilley lez Semur.
  • 1597 : Jully en l'Aussois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Près du village, au XIXe siècle, fut découvert des tombes mérovingiennes.

Le village dépendait au Moyen Âge et sous l'ancien Régime de l’archiprêtré, de la recette , du grenier à sel et de la subdélégation de Semur. Il relevait de la paroisse de Saint-Euphrône. Il a fait aussi partie de la prévôté ducale et de la châtellenie de Saumur.

La métairie de Saulx est attestée depuis 1680. Elle est située sur l'ancien chemin menant de Semur à Jully par la rue du Bourg-Voisin.

En 1700, on trouve la présence au village de deux tisserands. Vers 1750, les vignes de Jully sont dites « d'assez gros plans » et ne donnent qu'un vin commun ou médiocre. À l'intérieur du finage on trouve à cette époque essentiellement des champs (moitié froment, moitié seigle et avoine), des prairies et des vignes et très peu de bois. La terre est très morcelée ; 450 hectares pour 1600 parcelles. Les surplus sont vendus au marché de Semur qui se tient tous les samedis devant la collégiale, ou au quartier du château ou sur le Cours. Le village devant s'acquitter tous les ans d'une somme de quatre deniers pour avoir le droit de vendre comme le stipule le terrier de Semur.

La population varie quant à elle de 10 feux en 1460 à 40 à la Révolution.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Le 1er maire élu en 1792 fut François Huard, ancien gendarme de Semur, venu s'installer au village en 1778.

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001   François Terrillon    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 40 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
277 159 178 188 188 149 132 148 127
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
117 121 115 109 109 114 111 103 91
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
89 106 85 72 81 69 54 48 62
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2008 2010
53 52 46 49 49 56 52 47 39
2013 - - - - - - - -
40 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’articleAntoine Lacaille, « Les relations économiques, sociales et militaires entre la place forte de Semur-en-Auxois et une seigneurie avoisinante : l'exemple de Juilly », dans Association bourguignonne des sociétés savantes, Places fortes et centres d'échanges, Actes du 21ème colloque de l'A.B.S.S, Semur-en-Auxois (15-16 octobre 2011), Société des sciences historiques et naturelles de Semur-en-Auxois,‎ (ISSN 0989-9200), p. 87-105.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  2. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2008, 2010, 2013.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :