Arnay-sous-Vitteaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Arnay-sous-Vitteaux
Image illustrative de l'article Arnay-sous-Vitteaux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Montbard
Canton Semur-en-Auxois
Intercommunalité Terres d'Auxois
Maire
Mandat
Jean-François Lallemant
2014-2020
Code postal 21350
Code commune 21024
Démographie
Population
municipale
110 hab. (2014 en diminution de 1,79 % par rapport à 2009)
Densité 9,1 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 26′ 49″ nord, 4° 29′ 54″ est
Altitude Min. 277 m
Max. 482 m
Superficie 12,14 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Arnay-sous-Vitteaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Arnay-sous-Vitteaux

Arnay-sous-Vitteaux est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Hameaux, écarts, lieux-dits[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Marigny-le-Cahouët Brain Villeferry Rose des vents
Sainte-Colombe-en-Auxois N Dampierre-en-Montagne
O    Arnay-sous-Vitteaux    E
S
Velogny Marcilly-et-Dracy Posanges

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014 en cours Jean François Lallemant SE Agriculteur
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[2].

En 2014, la commune comptait 110 habitants[Note 1], en diminution de 1,79 % par rapport à 2009 (Côte-d'Or : +1,38 %).

          Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
344 358 325 385 385 382 365 376 371
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
300 295 292 293 297 284 277 304 255
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
241 234 227 195 186 166 151 135 176
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
208 183 154 170 160 146 133 112 110
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Occupé au paléolithique, cet éperon barré par des murs en pierre sèches (certaines posées sur champ) conserve un tertre funéraire, la source aujourd'hui tarie et une petite grotte. Un sentier de visite a été aménagé.

À proximité du champ funéraire mérovingien, au bord de la pente, la chapelle a été construite en 1502. C'est un petit bâtiment simple, plan rectangulaire et toit à deux pans, qui a été rénové (2012-2015) par une association locale qui a dû faire un appel aux dons pour remplacer l'ancienne couverture en laves définitivement ruinée dans les années 1980. Une précédente restauration en 1818 avait fait disparaître la fenêtre du pignon nord. Derrière la chapelle, la vue s'étend sur la vallée de la Brenne avec les villages d'Arnay-sous-Vitteaux, Brain et Villeferry, le hameau du Foulon et au loin le promontoire de la Grande-Borde au-dessus de Leugny (hameau de la Roche-Vanneau).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2017, millésimée 2014, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2016, date de référence statistique : .

Références[modifier | modifier le code]

  1. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  2. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013 et 2014.
  5. Élisabeth Sirot, Noble et forte maison - L'habitat seigneurial dans les campagnes médiévales du milieu du XIIe au début du XVIe, Paris, Editions Picard, (ISBN 978-2-7084-0770-1, LCCN 2007475228), p. 10.
  6. Recherches du Groupe d'Études Régionales de Préhistoire et de Protohistoire]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :