Riel-les-Eaux

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Riel-les-Eaux
Riel-les-Eaux
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Montbard
Canton Châtillon-sur-Seine
Intercommunalité Pays Châtillonnais
Maire
Mandat
Marc Stivalet
2014-2020
Code postal 21570
Code commune 21524
Démographie
Population
municipale
92 hab. (2015 en augmentation de 9,52 % par rapport à 2010)
Densité 3,6 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 58′ 33″ nord, 4° 40′ 31″ est
Altitude Min. 202 m
Max. 334 m
Superficie 25,77 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte administrative de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Riel-les-Eaux

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Riel-les-Eaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Riel-les-Eaux

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Riel-les-Eaux

Riel-les-Eaux est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Map commune FR insee code 21524.png

Riel-les-Eaux occupe une superficie de 25,8 km2 à une altitude située entre 202 et 334 mètres.

Accessibilité[modifier | modifier le code]

Hydrograhie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par l'Ource.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Cunfin (Aube) Lanty-sur-Aube
(Haute-Marne)
Rose des vents
Autricourt N Gevrolles
Montigny-sur-Aube
O    Riel-les-Eaux    E
S
Belan-sur-Ource Thoires Bissey-la-Côte

Histoire[modifier | modifier le code]

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

L'identification du territoire avec ses nombreux écarts est très complexe :

  • Le chef lieu ainsi que Champigny-la-Ville sont bourguignons, du bailliage de Bar-sur-Seine.
  • Au sud-est Riel-Dessus est champenois, du bailliage de Troyes avec une motte castrale encore bien visible
  • Au nord, Beaumont est une grange de l'abbaye de Clairvaux dès 1200 alors qu'à la Combe aux Nonnes, Blanchevaux est une grange de l'abbaye de Jully puis de l'Molesme
  • A Champigny, sur l'Ource, la Forge et la Grange sont à Clairvaux et à Val-de-Nuit la grange appartient à l'abbaye Notre-Dame de Châtillon[1].

Époque moderne[modifier | modifier le code]

En 1500, Riel s'appelle encore Riel-les-Hauts. L'ensemble de la seigneurie revient à l'abbaye de Clairvaux en 1657[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 Jean Mikolajek    
mars 2014 en cours Marc Stivalet   Retraité de la fonction publique

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Riel-les-Eaux appartient :

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[3]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[4].

En 2015, la commune comptait 92 habitants[Note 1], en augmentation de 9,52 % par rapport à 2010 (Côte-d'Or : +1,68 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
484495496514562595553529507
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
506410410377364343361319304
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
280266203237243181199146149
1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 -
1171051069496758492-
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • La grange de Beaumont  Inscrit MH (1991) [7]. Depuis Riel le domaine de Beaumont n'est accessible par la route que par Autricourt et Cunfin (Aube)
  • L'église Saint-Bernard du XVe siècle abrite un reliquaire du saint protecteur du XVIe siècle, deux statues en bois polychrome du XVIIe siècle, saint Robert et saint Roch, une Vierge à l'Enfant et un saint évêque du XVIIIe siècle[8].
  • D'anciennes sablières ont été réhabilitées en plan d'eau pour la baignade et une réserve de pêche[9].

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • René Paris, A la rencontre du Châtillonnais : Montigny-sur-Anbe, Recey-sur-Ource, Châtillon-sur-Seine, La Bourgogne, Document utilisé pour la rédaction de l’article

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :