Thenissey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Thenissey
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne
Département Côte-d'Or
Arrondissement Arrondissement de Montbard
Canton Montbard
Maire
Mandat
Georges Courbe
2014-2020
Code postal 21150
Code commune 21627
Démographie
Population
municipale
118 hab. (2012)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 29′ 48″ N 4° 37′ 28″ E / 47.4966666667, 4.6244444444447° 29′ 48″ Nord 4° 37′ 28″ Est / 47.4966666667, 4.62444444444  
Altitude Min. 283 m – Max. 468 m
Superficie 10,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Thenissey

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Thenissey

Thenissey est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne.

Géographie[modifier | modifier le code]

Thenissey est situé dans la vallée de l'Oze au nord-ouest de la Côte-d'Or, là où les rivières ont creusé dans le calcaire jurassique du seuil de Bourgogne, des vallées atteignant les marnes du Lias. À 45 km de Dijon, 15 km de Venarey-les-Laumes, 30 km de Montbard, Thenissey a longtemps été une commune agricole et viticole, pratiquant l'assolement triennal et la vaine pâture. Les bois représentent environ 40 % du finage.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Gissey-sous-Flavigny Frôlois Rose des vents
N
O    Thenissey    E
S
Hauteroche Boux-sous-Salmaise

Histoire[modifier | modifier le code]

La première trace écrite du village date de 1085 dans le cartulaire de St Étienne de Dijon sous le nom de Tenisseyum. Mais le nom, sans doute issu d'un gentilice gallo-romain, témoigne d'une histoire plus ancienne. Le premier seigneur connu est Jean de Thenissey, mais il semble y avoir eu plusieurs seigneuries se partageant le finage. C'est la famille Poinceot qui, au XVe siècle, va réunir le pouvoir seigneurial avant de prendre le nom de "Gellan". Suivront par les mariages, la famille d'Edouard, puis la famille de Clugny (jusqu'à la Révolution). La veuve du dernier marquis de Clugny, Marie-Charlotte de Lannoye, s'est remariée avec Joseph Guy de Tulle, marquis de Villefranche, en 1793.

Sous l'ancien Régime, Thenissey appartenait au bailliage de la Montagne (Châtillon-sur-Seine), prévôté de Baigneux-les-Juifs, dépendait de l'évêché d'Autun et du grenier à sel de Semur-en-Auxois. Le village a été, au Moyen Âge, très marqué par le servage. Le droit de mainmorte n'a été racheté au seigneur par la Communauté des habitants qu'en 1689. Les autres droits féodaux (cens, lods, indire, etc.) ont perduré jusqu'en 1789 et été fermement maintenus par la famille seigneuriale.

Au XIXe siècle, la structure et la vie de la commune ont été transformées par la construction du chemin de fer (ligne "impériale" Paris-Lyon) entre 1849 et 1851 puis par la création d'une gare (station) en 1890.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2014   M. Georges Courbé    
Les données manquantes sont à compléter.

Maires de Thenissey depuis la Révolution : Jacques Dumont (1790) ; Antoine Olivier (1791-1795) ; Jacques Dumont (1795-1797) ; Antoine Olivier (1797-1799) ; Philibert Beleurgey (1799-1814) ; Philibert Olivier (1814-1831) ; Jean-Baptiste Gérard (1831-1832) ; François Belin (1832-1848) ; Antoine Thoreau (1848-1850) ; François Belin (1851-1860) ; Philibert Thoreau (1860-1870) ; Jean-Baptiste Metsche (1871-1876) ; Victor Rousselet (1876-1881) ; François Parvy (1881-1884) ; Guy de Tulle, marquis de Villefranche (1884-1892) ; Claude Ayel (1892-1901) ; Guy de Tulle, marquis de Villefranche (1901-1919) ; René Renaut (1919-1944) ; Henri Renaut (1945-1949) ; Maurice Vallerot (1950-1965) ; Pierre Renaut (1965-2001) ; Alain Collard (2001-2014).

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 118 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1836 1841 1846 1851 1856
360 316 348 344 327 323 334 450 292
1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901
285 289 271 237 237 251 234 227 220
1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962
225 219 185 199 190 251 214 204 193
1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2012 -
176 172 157 131 115 118 119 118 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[1] puis Insee à partir de 2004[2].)
Histogramme de l'évolution démographique


NB :1851 : 450 (construction du chemin de fer)- 1936 : 225 (chantier du quadruplement de la voie ferrée) - 1946 : 216.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Château du XVIIIe siècle[3] (Coordonnées : 47° 29′ 31″ N 4° 37′ 28″ E / 47.49194, 4.62444).
  • Le château du XVIIIe jouxte un "vieux château" du XVe siècle, construit par Guillaume Poinceot à la place d'une "forte tour existant d'ancienneté".
  • Église à clocher roman, nef et chœur des XVe et XVIe siècles (peintures de l'époque restituées il y a quelques années).
  • Grange « des dixmes » Saint-Antoine près de la place centrale, autrefois place de l'Arbre de la Liberté (1792).
  • Lavoir (près de la maison commune) construit en 1872.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Joseph-Guy-Louis-Hercule-Dominique de Tulle de Villefranche (marié en 1793 à Marie-Charlotte Alexandrine de Lannoye, veuve de Charles Louis, marquis de Clugny), propriétaire du château de Thenissey, a été sous la Restauration, maire de Looze dans l'Yonne, président du Conseil général de ce département, député et pair de France.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

5 - "Thenissey : fragments d'histoire" de Daniel NICOLLE publié par Vivre ensemble à Thenissey

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :