Poiseul-lès-Saulx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Poiseul-lès-Saulx
Image illustrative de l'article Poiseul-lès-Saulx
Blason de Poiseul-lès-Saulx
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Bourgogne-Franche-Comté
Département Côte-d'Or
Arrondissement Dijon
Canton Is-sur-Tille
Intercommunalité Vallées de la Tille et de l'Ignon
Maire
Mandat
Paul Baumann
2014-2020
Code postal 21120
Code commune 21491
Démographie
Population
municipale
65 hab. (2014)
Densité 4,3 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 34′ 30″ nord, 4° 59′ 36″ est
Altitude Min. 324 m
Max. 485 m
Superficie 15,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte administrative de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Poiseul-lès-Saulx

Géolocalisation sur la carte : Côte-d'Or

Voir sur la carte topographique de la Côte-d'Or
City locator 14.svg
Poiseul-lès-Saulx

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Poiseul-lès-Saulx

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Poiseul-lès-Saulx

Poiseul-lès-Saulx est une commune française située dans le département de la Côte-d'Or en région Bourgogne-Franche-Comté.

Géographie[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Le Meix Barjon Avot Rose des vents
Salives N Avelanges
O    Poiseul-lès-Saulx    E
S
Courtivron Saulx-le-Duc

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 mars 2008 M. Paul Baumann    
mars 2008   M. Claude Albin    

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[1]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[2],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 65 habitants, en augmentation de 4,84 % par rapport à 2009 (Côte-d'Or : 1,36 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
138 170 162 189 177 200 202 218 228
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
234 198 193 170 142 145 132 136 130
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
111 93 83 78 72 82 73 78 73
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2008 2013 2014
63 64 57 76 51 48 60 63 65
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2006[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'ancien maire Paul Baumann a fait restaurer le "four à pain", petit bâtiment en pierres de pays et également toiture en pierres (laves de la région) abri relais pour les pèlerins allant à Saint-Jacques-de-Compostelle. Il sert également de four à pain quelques fois dans l'année. Le maire a aussi fait restaurer les anciens rouissoirs à chanvre et le vieux lavoir, en faisant un lieu touristique à présent très fréquentés. Ce site, sur le GR 7 accessible à tous promeneurs, randonneurs, a été aménagé pour les personnes à mobilité réduite et est à présent agréé "handicap et tourisme 4 étoiles". A l'entrée de la forêt du mont de l'échelle se trouve un petit bâtiment à 5 côtés également restauré et qui serait à l'origine du village car une source se trouve à cet endroit. Cependant, il a fait couper les vieux tilleuls malades et en très mauvais état, sur le rond point à l'entrée du village. Le maire actuel, perpétuant la tradition les a remplacés par deux arbres. Un parcours très agréable "sources et rouissoirs" fait le tour des différents lieux d'eaux à travers un massif forestier très intéressant (environ 11 km). Belle église début 1800 entièrement restaurée et mise en valeur pour les messes de Saint-Hubert.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :